FORUM FERMÉ.

Partagez | 

I Know You Want Me {Renji Mikazuchi

Roxane Hellwood
GuardianGuardian
(#MessageSujet: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Mer 8 Oct - 15:37
Encore et toujours la chasse, on pourrait croire que tu vis, tu manges et tu respires pour la chasse en ce moment. Cet homme hante tes nuits, c'est le cas de le dire. Renji Mikazuchi. Ce vampire que tu traques sans relâche depuis ton indépendance de la famille Hellwood. Le tuer vas t'assurer une vie tranquille et sans jugement de valeur sur tes capacités et ton lien familiale, alors tuer ce vampire, cet homme est devenu une chose vitale pour toi, et tu passes tes nuits à arpenter les rues dans l'espoir de le joindre encore et toujours. Venir l'attaquer sur son terrain peux t'assurer une mort directe, quoi que....Tu remarques que malgré tes assauts répétés envers sa personne, le fait qu'il prenne le dessus sans discontinue, il ne t'a jamais tué, et au contraire tu as la vague impression qu'il s'en amuse et qu'il te laisse en vie pour mieux t'humilier à te battre à ton propre jeu. Mais têtu et hargneuse comme tu es tu ne céderas pas, voir jamais face à lui. Equipée de ton arc et de ton arbalète tu t'es renseignée au préalable pour pouvoir ''tomber '' sur lui lors d'une de ces sorties en ville. Ce dealer, proxénète, business man vient poser sa marque sur Cristalcove et tu ne le laisseras pas faire, tu es née dans cette ville et dieu sait combien tu as été éduquée dans l'optique de faire de cette ville un pseudo-havre de paix sans cette espèce malsaine qui pullule dans les quartiers.

Coorona Street et la douzième, une carte dans les mains, des jumelles posées sur ton nez tu suis sa berline luisante sous les lumières des lampadaires de la ville, tu ne la quittes pas des yeux et les petits pièges mis sur la route tarderont pas à faire effet sur cette voiture de luxe. Jonchée comme une gargouille sur le balcon d'un immeuble face à cette scène qui te laisse échapper un petit gloussement amusé. Une herse posée sur la route de son trajet en voiture et le voici à l'arrêt pour cause de panne, ou plutôt de crevaison subite. Il est loin d'être stupide. Tu as appris à le cerner ou du moins à le comprendre petit à petit. Malgré tout les vices qu'il peut accumuler à lui seul, il est loin d'être celui qu'on manipule si facilement. Il réfléchit à ses actes et place ses pions tel un joueur d'échecs. Suivant la scène du haut de ton balcon tu aperçois enfin celui qui triture ton esprit chaque jour. Sans attendre, et surtout connaissant son pouvoir qui te diminue affreusement tu armes ton arc et lances une slave de deux flèches. Bien que tu sois une simple humaine tu as tes qualités, et un œil de lynx t'a été offert à ta naissance, une aisance pour tirer à distance reste une de tes grandes qualités. Laissant tes flèches suivre leur chemin l'une d'elles se fige dans son épaule mais l'autre se fait arrêter par l'un de ces gorilles dopés surement pour être aussi réactif.

Attirant son attention tu t'esquive rapidement de ta place pour ne pas le laissant le temps de venir te trouver grâce à son pouvoir et dévale quatre à quatre les marches de l'escalier de secours pour arriver en bas de l'immeuble et utiliser les fameux petits espaces entre bâtiments pour rejoindre plus près la voiture ou est protéger cet homme. L'affolement se fait sentir mais très vite tu retrouves ta flèche par terre écrasée. « Tsss on va jouer avec quelque chose de plus important » sortant une pointe qui se visse sur une flèche spécialement faite pour fendre littéralement le vent à une allure qu'il ne pourra esquiver. Armant une seconde fois ton arc tu te poses et prends une grande inspiration, cette flèche est la flèche sur laquelle tu fonde ton espoir d'arrêter cette traque sans fin. Sa tête, tu fixes et vises son visage calme et presque non-chaland. Un, deux tro....tu te figes brusquement, ton corps se mobilise comme si tout à corps vient à être paralysé par quoi ? Son simple regard sur toi. Oui, c'est le cas, il te regarde, droit dans les yeux serait un grand mot mais son regard et directement posé sur ta direction. Comme s'il se doute que tu aies là. Déglutissant un peu tu te dis que ce n'est qu'une impression et qu'il ne devait que balayer les lieux du regard pour comprendre. Reprenant ton calme tu reprends une pose d'attaque et étires la corde de ton arc essayant de calculer la distance, pour ne pas perdre cette flèche dans le crâne ou le dos d'un de ses colosses qui le colle sans cesse.

Tu t'appètes à tirer, un bon angle de vue et un espace suffisant, mais cette fois, tu ne peux plus te voiler la face, il ta bel et bien vue. Ce sourire narquois voir plein de désinvoltures te glace le sang. Machinalement tu commences à reculer pour ne pas entrer dans son jeu et essai de revenir sur tes pas pour trouver un meilleur angle de tir et être sure de ne pas être dérangé par ce regard ténébreux sur toi. « Respire, respire, ce n'est pas possible qu'il t'es vue ! » En pleine réflexion tu te raidis en sentant cette petite bourrasque si significative, tu te retournes brusquement et sors ton arbalète pour une arme de point plus facile à manier en mouvements. « Je sais que tu es là....Pas la peine de jouer, j'ai eu ma dose a force de tous ses soirs à te traquer ... » Une nouvelle bourrasque te fait bouger et tu te retournes soudainement laissant un carreau partir se planter dans une benne à ordures. Il est là, tu le sais, tu le sens et tu en as la confirmation en le voyant devant toi subitement le costume taché de sang mais surement rétablie depuis grâce à sa capacité de régénération. « Décidément, on va finir par se donner rendez-vous à force .... »
Renji Mikazuchi
CivilCivil
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Mer 8 Oct - 16:16
Cela faisait maintenant quelques lunes que je n'avais pas vu la belle Roxanne revenir à la charge. Sans doute préparait-elle le terrain, et au vu de tous ses derniers agissements, j'avais anticipé toutes les éventuelles attaques qu'elle pourrait placer et la soirée qui venait allait prouver que j'avais raison. J'avais donc étudié le terrain de tous ses déplacements et imaginé toutes les possibilités de ses cachettes pour la trouver rapidement au cas où elle attaquerait dans l'ombre.

Et donc nous y étions. La soirée où je devais aller effectuer une transaction de plusieurs milliers de dollars, le premier déplacement dans ma liste d'attaques de la part de celle qui me chassait. Il n'y avait que peu de possibilités d'attaques, et je les avais gardés en tête. Il me suffirait juste ensuite de faire un rapide calcul en fonction de l'angle des flèches qu'elle enverrait et ça sera suffisant. Mais je fus rapidement sorti de mes pensées alors que la voiture dans laquelle je me trouvais eut un arrêt forcé, un bruit de pneu qui éclate se fit entendre. Une herse... Il n'y avait que peu de possibilités d'attaques, et je les avais gardés en tête alors je m'y attendais. Toutefois c'était assez inspiré, car si ça avait été quelqu'un d'autre, sans doute serait-il tombé dans son piège mais j'avais déjà tout prévu, alors me surprendre était impossible et tel le brave petit pion que je contrôle, elle faisait exactement ce que j'attendais d'elle. Je descendis de la voiture, et il ne fut pas longtemps pour sentir venir des flèches mais je laissai volontairement l'une d'elles pour me planter l'épaule. Et très vite je sus où elle était dissimulée et donc je m'y tournai pour la regarder, bien qu'elle me fût invisible à cette distance.

D'après les lieux, elle était descendue probablement par les escaliers de secours pour se rapprocher. Aussi, mon regard suivit des yeux cet escalier pour se poser au bas de celui-ci, probablement au seul endroit dont elle pourrait m'atteindre à un tel endroit alors que mes gardes du corps s'affolaient autour de moi pour me protéger. Et une fois encore j'avais vu juste car je la vis très brièvement armé son arc d'une nouvelle flèche alors que je venais de retirer celle dans mon épaule. Aussi, mon regard suivit des yeux cet escalier pour se poser au bas de celui-ci, probablement au seul endroit dont elle pourrait m'atteindre à un tel endroit alors que mes gardes du corps s'affolaient autour de moi pour me protéger. J'arborais alors le même sourire que je lui avais déjà offert, ce petit sourire qui montrait bien que je n'étais nullement inquiet face à elle, presque en fait que je trouvais amusant nos petits affrontements.

J'attendis un moment avant de finalement me téléporter derrière elle, dans l'ombre, en ne voyant pas la flèche venir et j'entendis alors ses paroles, lesquelles me firent avoir un léger rire. J'apparus à ses yeux lors de ma bourrasque significative qui avait signé ma téléportation et je mis mes mains dans mes poches en la regardant avec ce sourire toujours sur mes lèvres. Mes vêtements bougé au gré du vent provoqué par ma téléportation, mes cheveux dansant sur mon visage alors que j'étais visible à la lueur blafarde de la lune.
- « Eh bien eh bien, on dirait bien que la belle demoiselle est en train de perdre son sang-froid. »

Je pris le carreau d'arbalète planté dans la benne et lui envoyai gentiment, comme pour dire, tien, je te rends tes munitions, attaque-moi. Regardant alors mon épaule un instant.
- « Tu sais que tu as détruit un costume hors de prix ? Comment comptes-tu me rembourser ? Peut-être pourrais-tu offrir ton corps pour me faire gagner de l'argent, qu'en penses-tu ? »

J'eus alors un léger rire et je croisai les bras sur mon torse. La regardant de manière hautaine tout en m'approchant lentement, marchant d'un pas léger et tranquille.
- « Parce que tu crois que cette rencontre-là est le fruit du hasard ? Non, j'avais tout prévu et je savais que je te trouverais ici, à ce moment précis. Et ça tombe bien... Parce que ça sera notre dernier affrontement, il est temps que je mette un terme à ce petit jeu. Tu as eu tes chances de m'abattre, tu as échoué. Alors tu vas m'appartenir désormais. »

Je ne faisais que simplement m'approcher en réalité, je pourrais aisément l'avoir dès maintenant, mais ça n'aurait pas été amusant. Non je voulais voir sa réaction, la voir se débattre et surtout la voir essayer de m'arrêter pendant que j'essaie de la posséder dans le but de la kidnapper et, bien que je n'avais pas été si loin, la séquestré. Ce soir était le grand soir, le soir ou cette série d'affrontements plutôt distrayant prendrait fin. Je me doutais de ses réactions, mais je m'amusais déjà à les imaginer





Spoiler:
 
Roxane Hellwood
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Mer 8 Oct - 17:17
- « Eh bien eh bien, on dirait bien que la belle demoiselle est en train de perdre son sang-froid. » Un frisson te traverse l'échine et tu le regardes là devant toi comme un peu démunie. Pourquoi s'évertuer à vouloir ce qu'on ne puisse pas avoir ? C'est bien là le problème que tu rencontres en voulant tuer ce vampire aussi agile qu'une anguille entre tes mains. Le silence, voilà ce que tu lui offres en retour. Il a raison sur un point, tu perds trop vite ton sang-froid et fonces tête baissée. À force ça en deviendrait presque un vieux gag de répétition, la petite demoiselle qui court après l'homme invisible et qui se mange le sol à tour de bras. Tu recules d'un pas en voyant qu'il te lance ton propre carreau comme pour te narguer et te provoquer de le combattre sans attendre. Il doit véritablement prendre plaisir à jouer les invincibles face à toi. - « Tu sais que tu as détruit un costume hors de prix ? Comment comptes-tu me rembourser ? Peut-être pourrais-tu offrir ton corps pour me faire gagner de l'argent, qu'en penses-tu ? » Un petit sourire se pose sur le coin de tes lèvres rosées et la pulsion trop forte tu lui offres une petite pique pour cacher ta méfiance « Mon corps ? Désolé mon cher mais je suis bien au-dessus de tes moyens, garde tes prostituées. Elles seront mieux pour ta petite nature ? » Jeter de l'huile sur le feu ? Non ce n'est pas ton genre.... Tu viens de tuer une étoile avec ton mensonge, comme le disait ta défunte mère. Son rire te fait vite perdre ton sourire et tu soupires face à lui. Son regard hautain et méprisant presque te sourire un regard noir presque comme deux balles de fusil qui le transperce à l'instant.

- « Parce que tu crois que cette rencontre-là est le fruit du hasard ? Non, j'avais tout prévu et je savais que je te trouverais ici, à ce moment précis. Et ça tombe bien... Parce que ça sera notre dernier affrontement, il est temps que je mette un terme à ce petit jeu. Tu as eu tes chances de m'abattre, tu as échoué. Alors tu vas m'appartenir désormais. » Tu fronces rapidement les sourcils et le mets en joue de ton arbalète t'essoufflant à tirer une rafale de flèches. « Tu me gonfles sérieusement bouffeur de sang.... Ce soir et bel et bien le dernier que je croise ta route, si je dois perdre je te fais couler avec moi, j'ai plus de vies à cause de toi, ça en devient invivable .....Mais tu peux crever je ne t'appartiens pas, ne rêve pas trop tu veux, tu te ridiculises tout seul là ! » Tu épuises rapidement tes carreaux d'arbalète et approche par simple impulsivité, tu te doutes qu'il va rappliquer par son pouvoir comme toujours ayant toi aussi étudier sa façon de faire face à l'ennemie. Tu te retournes alors subitement, le retrouvant et sourit une flèche dans les mains et élance ton bras pour venir directement contre lui, la pénétrer dans sa jugulaire mais sans comprendre ce qu'il se passe ton corps ne répond plus et tu échappes un crie secoué, la tête relevée en l'air le bras figé comme dans l'espace ton corps bougeant dans de grands spasmes interminables. Deux brûlures se font sentir dans ton dos et tu tombes littéralement à genoux.

« BBORDELL.... »Essoufflée, tu halètes presque tremblante de tout ton corps lâchant par la même occasion la flèche. Que c'est il passé ? Tout simplement un de ses gardes du corps qui vient à l'instant de te tazer. Il faut dire que tu as toujours fais en sorte de l'éloigner au maximum de ses bourrins mais ce soir la lassitude t'a fait perdre tes moyens. Et c'est peu dire, ce sadique t'inculque un second jais d'électricité dans le dos alors que tu t'inclines presque aux pieds de celui qui devait soit disant mourir de tes mains. Pour un raté et un tollé sans nom tu viens de lui offrir un lamentable spectacle alors que celui qui t'a pris par surprise te tiens par les bras. « En....Enfoiré.....ta ...ta....ta...pas de couilles pour te débrouiller tout seul ? Faut que tu te fasses assister par tes pantins ambulants.... » des spasmes continue de te traverser le corps, après tout tu tes faite froidement tirée dessus par un beau tazeur tout neuf, tes membres engourdis tu n'en sens même pas la poigne de celui qui te tient ouvertement penchée sur ''son boss'' « on se débarrasse d'elle boss ? Elle vous chasse depuis assez longtemps .... » Même son sous-fifre semble comprendre ce jeu malsain auquel il joue avec toi à te faire tourner en bourrique lors de vos joutes quotidiennes le soir.
Renji Mikazuchi
CivilCivil
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Mer 8 Oct - 17:51
La situation devenait telle que je l'avais imaginé et bien sur, j'avais tout un plan en tête pour la faire tomber à genoux sans même avoir à lever le petit doigt. Je restais donc ainsi à la fixer obstinément tout en l'écoutant, gardant ce petit sourire désinvolte qui me caractérisait tant. Je n'eus qu'un simple haussement de sourcils suite à ses paroles et d'un simple rictus, je lui répondis.
- « Qui a parlé de te payer ? Je compte plutôt me servir de toi. Qu'est-ce que tu dis de ça ? »

J'aimais ce petit côté sarcastique et rebelle qu'elle avait, et alors qu'elle savait pertinemment que ma présence face à elle la mettait en danger, elle restait toujours brave et arrivait même à m'envoyer des piques. Décidément, il me la fallait cette fille. Soutenant ce regard qu'elle me jeta, je n'eus pour réaction qu'un agrandissement de mon sourire alors que je m'obstinais à ne pas bouger, la scrutant avec mépris, sachant les réactions que cela provoquait chez elle. Le plan n'allait plus tarder à se mettre en place, quelques minutes et je le verrais à mes pieds, et dès lors, elle deviendra mon petit chien que je me ferais un plaisir de dresser.

Restant totalement stoïque face à la menace de son arbalète, je perdis simplement mon sourire en entendant les paroles qui suivirent. Esquivant chacun des carreaux qu'elle tirait par pure impulsivité, esquissant un mince sourire alors qu'il voyait qu'elle cédait complètement sous la colère, tel que je l'avais prévu. Mes propos précédant concernant le fait que je la posséderais étaient bien dans ce but. Et je fis alors le dernier mouvement, qu'elle attendait certainement, pour sceller cet affrontement. Je me téléporta dans son dos au dernier moment et je la vis alors se retourner, mais j'avais tout calculé et mes gardes du corps avait été parfait. Car pile au moment ou la flèche qu'elle allait me planter dans la jugulaire, arriva près de celle-ci, eh bien elle fut stoppée. Mon homme l'avait tasé, au millième de seconde que j'avais prévu. J'applaudis donc dans mes mains en riant aux éclats et je la regardais s'écrouler au sol alors que mon homme la fait se relever en lui tenant le bras. Faisant fi de sa remarque concernant mon aptitude à faire cela seul, je mis au genou au sol pour être à sa hauteur et à l'aide de deux doigts, je relevai son visage face au mien en lui tenant le menton
- « J'aurais tout à fait pu le faire moi-même et tu le sais très bien. Mais vois-tu, je préfère jouer avec toi en essayant d'anticiper tes faits et gestes. Et tout ce qui vient de se passer... était prévu. Ma téléportation était millimétrée, et le coup de taser aussi. Bref, les acteurs ont bien joué leurs rôles, surtout toi... Ma nouvelle petite chienne. »

Je la regardais alors un moment avant de me relever et de regarder mon garde du corps. Hochant la tête négativement et fait comprendre d'un signe de tête qu'il faut l'attacher et lui ôter ses armes.
- « Je pourrais m'en débarrasser oui... Mais maintenant que j'ai joué sur le plan psychologique avec elle, j'aimerais jouer physiquement. Une fois que j'en serais lassé, je vous laisserais en faire ce que vous voulez avec plaisir. »

Comme je l'avais prévu depuis le début, le jeu était terminé et j'avais gagné. Il était maintenant temps de lui dévoiler un tout autre type de jeu, mon jeu préféré... Transformer des filles normales en filles faciles. Elle avait voulu me traquer moi et seulement moi, si elle avait su que sa détermination provoquerait sa perte, je suis persuadé qu'elle aurait arrêté de me chasser. Dommage pour elle, car sa vie était sous mon contrôle désormais et quoiqu'elle tente, elle était finie. Je la pris alors moi-même sur mes épaules, la tenant ainsi d'une main bien qu'elle fût consciente et de mon autre main, je pris mon téléphone pour faire venir une nouvelle voiture.
- « Ça y est chérie, on va rentrer à la maison. »

J'éclatai de rire en sachant que cette seule remarque allait probablement l'énerver au plus haut point. Mais le jeu ne serait fini que lorsque je l'aurais décidé et elle n'aurait rien à dire, ni rien à faire pour s'en extirper. J'étais le maître après tout.





Spoiler:
 
Roxane Hellwood
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Mer 8 Oct - 21:08
Tenue comme une pauvre poupée de chiffon tu reprends légèrement possession de ton corps et essaies de te tirer de ce pétrin affreusement frustrant et dégradant pour toi. Mais il faut dire qu’un colosse de cent kilos fasse à une brindille comme toi, et d’autant plus que tu es amoindris par ce coup de tazer, dont les deux projectiles de métal sont encore figées dans ton dos. - « J'aurais tout à fait pu le faire moi-même et tu le sais très bien. Mais vois-tu, je préfère jouer avec toi en essayant d'anticiper tes faits et gestes. Et tout ce qui vient de se passer... était prévu. Ma téléportation était millimétrée, et le coup de taser aussi. Bref, les acteurs ont bien joué leurs rôles, surtout toi... Ma nouvelle petite chienne. » tu le regarde avec de grand yeux horrifiés et secoue la tête pour te détacher de son emprise et le regarde « Ta rien prévue du tout arrête de jouer les fin stratèges, je préfère crever que de savoir que tu me touche….. » Sans lui laisser le temps tu crache sur son fameux costard chic « ca te suffis comme réponse …laisse moi ou je te jure que les Guardians vont te coller au cul et tu va le sentir passer ! » Brusquement tu le vois échanger des regards avec son homme de garde et te retrouve affublée de cordes qui te tiennent fermement les bras et les jambes saucissonnés comme de la viande. T’empêchant par la même occasion de ne plus bouger ni te mouvoir pour te défendre contre eux. Tu es littéralement à leur merci, sans aucun jeu de mot.

- « Je pourrais m'en débarrasser oui... Mais maintenant que j'ai joué sur le plan psychologique avec elle, j'aimerais jouer physiquement. Une fois que j'en serais lassé, je vous laisserais en faire ce que vous voulez avec plaisir. » tu l’écoute et te débat autant que tu peux pour ne pas te laisser aussi facilement prendre allant jusqu'à mordre au sang la main de celui qui t’attache avant de relâcher prise sous une gifle et un coup de genoux dans le thorax qui t’achève sans détour. Tu te sens relever et mise sur l’épaule, choquée tu vois que ce n’est pas le bourrin qui te porte mais belle est bien ton ennemie. Grinçant des dents tu l’insulte de toute sorte de noms d’oiseaux plus vulgaire et blessant les uns que les autres, tu lui crache sans retenue ton venin dessus et ton animosité avant de te stopper net sous sa réaction enjoué de la situation - « Ça y est chérie, on va rentrer à la maison. » là ce n’est plus que par la violence que tu parle et tu sautilles presque sur son épaules voulant sortir de sa prise et réussit à le déstabiliser puis tomber sèchement par terre mes tes liens promptement serrés ne t’empêche pas de faire un mètre que le gorille qui ta tazé te soulève comme une feuille « lâche moi connard ! » sans vraiment réfléchir tu lui assène un coup de tête et quitte à t’imposer toi-même une blessure tu en retombe avec une belle blessure à l’arcade un peu étourdis tu vois deux silhouettes venir te porter et te retrouve brusquement dans un endroit froid, collant et surtout assez mou, oui mou dans le sens ou ton corps épouse ceux sur quoi tu es ou plutôt l’inverse. Un grand claquement te fait sortir de ta torpeur et tu comprends vite ou tu te trouves. La baquette de la berline, essayant de crier ton mécontentement tu te retrouve soudainement bloquée dans ton élan, aucun son ne peut sortir, tout bonnement à cause du scotch sur tes lèvres.

Regardant un peu partout tu te fige en voyant sur la banquette à côté de toi, Renji, encore et toujours lui. Ton sang ne fait qu’un tour et tu essai tant bien que mal de lui sauter dessus pour lui infliger autant de mal que possible mais la seule chose que tu parviens a faire c’est te faire ramener sur ton siège par ton déséquilibre. Fatiguée de tout tes efforts tu te laisse tomber sur la banquette a demi allongée les yeux et une partie de ton visage caché par tes cheveux rosés. Tu commence a prendre conscience de ce qui se passe et de ta défaite cuisante mais encore plus douloureuse que les autre fois. Le laissant vaguer à ses délires tu en oublis presque le trajet et sens la voiture se stopper. La porte s’ouvre brusquement au dessus de ta tete et a tes jambes et c’est par les épaules que l’on te tire pour te sortir du véhicule. Etant aussi têtu comme une mule tu t’échine à combattre et ne baisse pas les bras pour autant. Ballottée comme un vulgaire sac de pomme de terre tu passe d’une épaule à une autre montée a travers un couloir des visages te dévisageant un a un mais ne réagissant pas pour autant. malgré tes semblants d'appels au secours envers eux. faisant le dos rond ou alors t'ignorant royalement tu finie par réellement te faire envahir de désespoirs et respire fortement sous ta tignasse rosés.

Renji Mikazuchi
CivilCivil
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   Jeu 9 Oct - 9:31
Ce comportement qu'elle avait, qu'elle avait encore malgré qu'elle était ligotée fermement par ces liens qui entravaient aussi bien ses bras que ses jambes… Oui, c'était grâce à ce comportement qu'elle était encore en vie. J'aimais ce côté rebelle, celui-là même qui me faisait me dire que son dressage n'en serait que plus distrayant. Voyant son regard horrifié, je me doutais alors qu'elle commençât à se rendre réellement compte de la situation. Et malgré tout, elle trouva le courage de me cracher dessus. Je réprimai alors un sourire qui se voulait presque admiratif et lui met une forte gifle au visage.


- « Des guardians vont me coller au cul tu dis ? Tu dois savoir plus que quiconque qui je suis vraiment non ? En plus de mes propres pouvoirs, j'ai une armée à ma disposition. Alors ce n'est pas quelques guardians qui vont me faire peur… » Dis-je en arborant un large sourire, faisant une pause pour ensuite ajouter « Et s'ils sont tous de ton niveau, je n'aurai vraiment rien à craindre... »

La dernière remarque que je venais d'ajouter vaudrait sûrement quelques vaines tentatives de réflexion de sa part tant verbal que physique probablement, mais, dans l'état dans lequel elle se trouvait, je n'étais guère inquiet des possibles représailles qu'elle pourrait envisager dans son esprit et puis si vraiment ça allait trop loin, je pouvais aisément lui briser la nuque. Enfin, il était temps de rentrer et alors que je la pris sur mon épaule tel un vulgaire sac à patates, elle se débattit et tomba au sol. Je soupirai longuement face à cette, si l'on peut le dire, tentative désespérée et je fis un mouvement de tête pour donner l'ordre à l'un de mes gorilles de la porter. Mais là encore, ce ne fut pas brillant. Il lui donna un coup de tête, mais s'explosa l'arcade sourcilière et un soupir suivit de nouveau, ordonnant alors qu'on lui fasse un pansement avant de la faire monter à l'arrière de la voiture.

Une fois sur la banquette arrête de celle-ci, je lui mis un scotch sur la bouche pour l'empêcher de crier ou de se débattre alors qu'elle était à moitié allongée sur moi. Je vis ses dernières forces partirent en fumée alors qu'elle essayait une nouvelle de m'attaquer. Quel spectacle plaisant, le courage laissant place à la fatigue et probablement allait-elle le sentir venir s'emparer d'elle, le désespoir... Je la gardais ainsi posé sur moi en attendant avec impatience notre arrivée à mon bâtiment et, sentant finalement la voiture s'arrêter, j'esquissai un large sourire et la fis alors de la voiture, la portant à nouveau tel un sac à patates et la donnant à un des gorilles, et tel une chaine bien huilée, elle était transportée dans le bâtiment d'épaules en épaules.

Elle se débattait toutefois et n'était pas totalement passive du fait qu'elle était trimballée dans un bâtiment qu'elle ne connaissait sans doute pas ou beaucoup la dévisageaient et ou personne ne l'aidait, et ce, malgré ses cris de détresse qu'elle tentait d'émettre malgré son bâillon rudimentaire. Je fus le dernier à la porter sur mes épaules, l'emmenant dans l'appartement trônant au sommet de mon immeuble et je la jetai sur le divan dans le grand salon de ce dernier. Je la libérai alors de ses liens et de ses bâillons après avoir vérifié que toutes les sorties étaient bien fermées et verrouillé et je posa mon regard sur elle


- « Te voilà dans mon humble demeure, j'espère que la déco te conviendra car tu risques d'y rester un bon moment. Même si ton apprentissage risque de te faire voir le sous-sol. »

Je ne savais encore pas comment j'allais m'y prendre avec elle. Allais-je entrer dans le vif du sujet directement, ou bien, la ferais-je craquer psychologiquement en premier lieu ? Impulsive comme elle, une menace bien placée et s'en était fait de sa détermination. Je pensai rapidement à menacer sa famille, mais je devais d'abord acquérir des informations sur elles pour savoir quelle personne de cette dernière serait celle qui l'affectera le plus. Oui, voilà ce que j'allais faire. La détruire psychologiquement pour encore mieux la dominer physiquement. Tel allait être mon occupation des prochaines semaines et je ne pus réprimer le sourire qui se dessina sur mes lèvres bien malgré moi. Un sourire des plus malsain, le genre de sourire qui devait lui faire comprendre qu'une idée s'était emparée de mon esprit. Une idée qui serait telle une balle d'argent et qui réduira tout son espoir et son courage à néant. Une idée digne du maître de la manipulation que je suis.





Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: I Know You Want Me {Renji Mikazuchi   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dur dur! Ben non, c'est mou! [PV Renji & Courage]
» Abarai Renji (Finish)
» Les sabres carmins {Renji & Byakuya
» Il est temps que la pluie cesse... ( PV Renji)
» Event n°2: Hallibel vs Renji - Nocturne (Part 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Centre ville :: Rues & Ruelles-