FORUM FERMÉ.

Partagez | 

[+16] ;You big disgrace [CASTIEL]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 17:43


You got blood on your face;
【Castiel x Almond】

Leur première rencontre a été... Assez salissante, si je puis m'exprimer ainsi. Disons que, pour faire un très court résumer, ils ont fini par se faire plaisir dans l'Alpha Roméo du tatoué. Pour resituer un peu tout ça, je dirai plutôt qu'Almond a essayé d'humilier Castiel, lui qui déteste les vampires, mais il a perdu le contrôle et la situation s'est retournée contre lui. Vous ne comprenez toujours pas ? Tant pis, je n'vais pas vous faire de dessin, démerdez-vous.

Ainsi, Almond s'est bien décidé à prendre sa revanche. Hors de question d'enterrer sa fierté comme ça. Il va prendre cher, le nippon. Almond ne va pas se laisser faire et agir comme si de rien était en prime. Sa fierté est... Blessée. Quand il a perdu le contrôle de la situation et qu'on l'a rabaissé au rang de jouet, il a vu rouge. Il a cogité sur le sujet quelques temps, puis s'est enfin décidé à lui rendre la monnaie de sa pièce. Un soir, il l'a cherché en ville. Pendant près de deux heures. Ce n'est pas lui qu'il a trouvé en premier, mai sa voiture. Des Alpha Roméo, ça ne court pas les rues. Elle était garée dans un parking privé non-loin de grands bâtiments. Ce n'était pas des appartements, mais des bureaux. Sans doute la grande maison d'édition de Cristalcove... Almond s'est alors installé en hauteur de manière à pouvoir surveiller l'engin. Il n'attend pas longtemps avant de voir la silhouette du propriétaire de l'Alpha. Son regard brille d'une lueur malsaine quand il le voit entrer dans la voiture. Il se dit qu'il pourrait de nouveau le coincer sur les sièges, mais il préfère attendre. C'est plus sage. Il le suit tant bien que mal dans tout Cristalcove, sans se faire repérer.  Enfin, il reconnaît la route : Ils vont droit vers le quartier Uper. Almond fait la moue, mécontent. Il aurait franchement pu se passer de tous ces efforts… Ils vivent dans le même quartier. Assez, puisqu’Almond est en banlieue, mais tout de même. Si ça se trouve, ils se sont déjà croisés… Il attend un instant avant de reprendre sa filature. Il marche désormais au milieu de la route, nonchalant. Personne ne passe jamais dans ce quartier, de toute façon, pas à une heure aussi tardive. Il rentre ses mains gantés dans ses poches et souffle doucement. L’air se fait vraiment frais… Pas qu’il ait froid, ça serait assez ironique tout de même, mais disons que ça se ressent de plus en plus. Emmitouflé dans son manteau et sa grande écharpe beige, il regarde platement les allées pour voir s’il n’y a pas un Alpha quelque part. Forcément, il n’y a que des voitures très chères… Mais ce ne sont pas toutes le modèle que ce blondinet a.

Enfin, après quelques minutes de recherches, il reconnaît la voiture. Garée en bas d’une espèce de grand bâtiment ressemblant à une usine. Almond s’en approche : plus personne à l’intérieur. Bon. Soit. Il grimpe les quelques escaliers et pousse la baie-vitrée. Son ouïe plus développée que la normale le laisse entendre une porte qui se ferme au tout dernier étage. Un sourire carnassier apparaît sur ses lèvres et il emprunte les escaliers pour ne pas faire de bruits. C’est sans s’essouffler qu’il arrive au dernier étage de l’immeuble. Quelque chose lui dit que la grande porte sur la gauche est la demeure du tatoué. Ses talons claquent sur le sol, raisonnant dans tout le large couloir. Arrivé devant la porte, il toque une deux fois à l’aide de son index.

Il attend.

Pas de réponse.
Frustré, il toque encore une fois, mais plusieurs coups. Par politesse, il ne harcèlera pas la porte avec son index… Même s’il est à deux doigts de le faire.
Il se redresse et se racle la gorge quand la porte s’ouvre enfin.
FICHE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Almond B. Riverblue le Dim 19 Oct - 13:41, édité 1 fois
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 19:36
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Une semaine était passée depuis que Castiel avait fait une rencontre disons … Particulière. Et ce souvenir était loin d’être le meilleur qu’il possédait. Non en effet, il avait succombé aux charmes d’un suceur de sang. Pouvoir oblige ! C’te salaud de monstre … Ce vampire, dont il ignorait tout jusqu’à son nom, avait usé d’un pouvoir de séduction pour rendre notre Guardian aussi docile et soumis qu'un esclave. C’t’enfoiré ne s’était pas limité à cela non non … Il avait joué avec le «cœur » de sa victime. Il l’avait embrassé ses lèvres, caressé sa peau, découvert son corps du bout de la langue. Tch … C’est en spectateur que le Blondinet assista à …. A ça. A ce carnage, à ce fouage de gueule monumental. A cet acte dont il ne souhaitait pas être victime. Pour la première fois de sa vie – et la dernière ! – il avait été dominé. Par un vampire … Mais putain quoi ! Il avait tellement honte, il avait été humilié et prit par l’un des monstres qu’il prenait plaisir à chasser et à tuer. Il n’avait pas tellement eut le choix … Sous l’effet de son pouvoir, il avait juste écarté les cuisses, invitant presque c’te connard à … Bref. Vous voyez. Mais ce sort était éphémère … Bien trop. Et le Vampire déchanta très vite ! Jamais, au grand jamais, Castiel ne se soumettrait ! Retournement de situation presque choquant, c’est ainsi qu’il souillait le corps de son agresseur. Le Guardian avait repris son rôle de tortionnaire. Pendant un moment, il s’était amusé avec le corps de sa victime … Œil pour œil disait-on. Et cela avait été le cas. Il l’avait torturé, manié comme un vulgaire jouet. Un jouet … Ouais, c’était ce qu’Almond était devenu aux yeux de l’Humain. Un sex-toy vivant.

Et comment cela s’était fini ? Un coup de pied au cul pour le virer  de sa bagnole. Bon ce ne s’était pas passé ainsi, mais presque … Et après ?... Castiel avait nettoyé sa banquette arrière à l’eau bénite. Ne fallait pas croire ! Un buveur de sang avait jouit sur ses sièges arrières, il n’allait pas laisser cette saleté, encore moins celle d’un vampire. Il avait disparaitre la moindre preuve suspect …. Quand il y repensait, il était dégouté. Punaise, il avait fait ça avec  … Brr ! Frisson d’effroi. Mais bref ! Une semaine avait filée depuis cet évènement. Kurogawa avait repris sa petite vie, jonglant entre son travail d’Editeur et sa justice de Guardian. Il n’avait pas revu cet homme et c’était impeccable. Surtout qu’il ne garantissait pas sa survie à la prochaine rencontre. Mais  tout de même, il avait repensé à tout cela. Pour plusieurs raisons : Il n’avait pas fait de choses depuis un moment … Et ce fameux soir, il avait satisfait ses besoins d’homme. De plus, il avait beau dire le contraire mais le vampire avait été un bon coup … Bien sûr, ça il ne l’avouerait jamais ! Et puis de toute façon, il s’en foutait carrément. Il avait mieux à faire.

Comme ce soir par exemple. Le Blondinet avait encore travaillé jusque tard. Il devait relire un manuscrit pour voir si l’Auteur avait apporté les corrections demandée. Cependant, il était fatigué et las de cette lonnnnnnnngue journée de travail. Aussi, il avait quitté son bureau « plus tôt » tout en embarquant le manuscrit avec lui, il le lirait avant de dormir. Le jeune homme sortit du bâtiment pour finir dans le parking, le dossier à la main. « Taku, fais froid … » maugréa-t-il alors qu’il remontait la fermeture de son manteau, réajustant même son écharpe autour de sa nuque. C’est d’une main tremblante qu’il attrapa ses clefs de voiture et entra dans le véhicule.  Posant le manuscrit sur la banquette arrière, il n’attendit pas plus longtemps pour mettre le contact, sa ceinture et pouf, il était partit. Et …. Il était surtout long de s’imaginer qu’il était suivi. Qu’importe. En une vingtaine de minutes, Okita était arrivé au parking. Tout en reprenant le dossier de l’auteur, il s’empressa de quitter sa voiture pour entrer dans le hall. Devant l’ascenseur, il matraqua le pauvre bouton comme pour le faire venir plus vite. Mais le temps fut relativement court, car l’Editeur avait déjà le nez dans les chapitres, il lisait et quand il entendit la sonnerie de l’ascenseur, il entra dedans. C’est tout aussi machinalement qu’il entra dans son appartement. Il ferma à clef derrière lui, se déchaussa et entra dans le salon. Il posa les papiers sur la table basse et se déshabilla. Les deux enfants dormaient – pour une fois – et le chien était calme. Il était assis devant son maitre, la langue pendue et la queue remuant de droite à gauche. «  Quoi ? » demanda-t-il au Jack Russel alors qu’il semblait attendre quelque chose. « Ca va j’ai compris …. » Abandonnant sa lecture, ainsi que sa veste et son t-shirt sur le dos du canapé, il se redressa pour aller dans la cuisine et servir des croquettes à Neko. Tout content, le chiot plongea le nez dans sa gamelle et se fit sage.

Le pas trainant, le Guardian défit le bouton de son jean en ouvrant la porte de la salle de bain, alors qu’il s’attaquait à la braguette, il entendit quelqu’un toquer à sa porte. Il se figea … Quel taré pouvait bien venir lui rendre visite à une heure pareille ? Castiel soupira et ferma la lumière de la salle d’eau, tout comme son geste. Il retourna vers la porte tout en secouant ses cheveux, comme cherchant à se réveiller d’avantage. Neko était déjà devant la porte, tel un soldat. La patiente de l’autre fut telle qu’il martelait de nouveau la porte de coup. Il avait intérêt à avoir une bonne raison pour venir le faire chier, sans quoi … Il se retrouvait avec le nez péter sans même s’en rendre compte. Kurogawa retira le verrou et ouvrit la porte. Torse nu, le bouton du jean ouvert il se présentait devant … Oh putain ! Il voulait quoi lui ? Okita ouvrit un peu plus la porte et posa le bras sur l’encadrement pour s’appuyer, il toisa le vampire des pieds à la tête alors que le chiot apparu dans les pattes de son maitre. C’est avec un désintérêt très appuyé qu’il lui adressa un geste de la tête « Qu’est c’tu fous la ? Et comment ta eu mon adresse ?... »






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 20:57


You got blood on your face;
【Castiel x Almond】

Il se redresse et se racle la gorge quand la porte s’ouvre enfin…
C’est un blondinet tatoué, torse nu et cerné qui l’accueil avec une tête à en faire faner les fleurs. Chouette deuxième rencontre, hein… Almond fait une petite moue presque méprisante. Ses yeux glissent progressivement le long du torse de l’homme, appréciant peut-être bien la scène. Il déglutit en remarquant le pantalon ouvert sur le boxer du tatoué. Ses yeux remontent vite jusqu’à son visage et s’indigne presque de le voir le reluquer. Eh, tu veux que j’t’aide ? Il ne remarque pas le chiot, gardant ses yeux fixés sur le visage fatigué du blond. Visiblement, il sort d’une journée de travail et s’apprêtait à aller se coucher quand Almond l’a déranger. No shi(r)t, Sherlock ! D’un autre côté, il en a un peu rien à battre, hm. Il n’est pas là pour le plaindre de sa longue et dure (comme ma bite) journée, mais pour prendre sa revanche. C’est capital !
    "Qu’est c’tu fous la ? Et comment ta eu mon adresse ?..." lui demande le tatoué, visiblement peu enjoué à l’idée de l’avoir devant sa porte.

Au début, Almond ne lui répond pas. Il se contente de le toiser durement, puis il passe une de ses mains gantées dans ses cheveux pour les remettre en arrière, joignant à ça un mouvement de tête un peu trop gracieux. Il se pince les lèvres, et sourit légèrement. Le temps n’est finalement pas si long, mais le silence pesant le laisse paraître… Bien, bien. Il prend une inspiration et se décide finalement à parler.
    "Vous ne vous attendiez pas à me revoir de si tôt, hm ?" Il dit, narquois. "Je vous ai suivi depuis votre lieu de travail", il omet de dire qu’il habite également dans ce quartier, ça ne lui semble pas vraiment utile… "C’est fou comme le son de votre voix ne m’a pas manqué…" Dit-il, élargissant son sourire. "Mais je ne suis pas là pour le plaisir, vous savez", il ajoute, puis son visage se ternit, devient plus sombre, plus sérieux. "Vous devez parfaitement vous souvenir de l’autre soir, n’est-ce pas ?" Il penche légèrement la tête sur le côté et plisse les yeux. "De la façon dont vous avez faiblement retourné la situation à votre avantage."

Il marque une pause pour prendre une nouvelle inspiration. Cette fois, il ne le laissera pas s’en tirer à si bon compte. Puis, soudainement, l’angoisse lui prend la gorge. Il se rend compte qu’il n’a absolument aucune idée de la manière dont il va se venger… Un combat serait trop dangereux pour lui, et il n’a clairement pas envie d’essayer de le dominer une nouvelle fois si c’est pour se faire piner juste après… Il déglutit, redresse le menton, fièrement, se tenant droit, prenant de haut ce blondinet nippon tatoué… Avec un chien entre les pieds ?... Bref, passons. T’éparpille pas Al’, tu vas foirer ta superbe mise en scène…
    "Vous pensiez que je m’arrêterai là ? Qu’il n’y aurait aucun échos et que vous seriez tranquille jusqu’à votre mort ?", il dit, un peu trop fort. Un sourire carnassier illustre aussitôt ses propos. Il fronce un peu le nez et ajoute: "Pauvre sot", son visage change progressivement d’expression, il se détend, mais toise le tatoué plus durement encore. "Je suis venu prendre ma revanche. Je n’ai pas dit mon dernier mot, et vous n’allez sûrement pas vous en tirer à si bon compte.", et en disant cela, il pose un pied vers l’avant comme pour appuyer ses dires.

S’il laissait ses émotions le dominer, il se mettrait à trembler et sa voix se briserait au fur et à mesure que les mots s’enchaînent. Il se force à faire le tri dans sa tête pour éviter la confusion, et donc de se trahir.
FICHE PAR DITA |EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 21:53
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Castiel le fixait sans trop comprendre comment et pourquoi il était là … Sa première pensée fut la suivante : Y’a des agences immobilières d’ouvertes à cette heure ? Bah ouais ! Le hunter savait maintenant où il résidait. La logique voulait donc il connaisse son identité. Cela ne lui plaisait pas du tout. D’une, il ne voulait pas revoir sa sale tête, de deux : il se disait que maintenant, il pourrait venir le faire chier quand il voulait, et de trois : Il ne savait rien de lui donc la « relation » n’était en rien égal. Bref, il était dans la merde. Mais il ne le craignait tellement pas qu’il songeait juste à déménager pour avoir la paix que pour être en sécurité. En même temps … Le suceur de sang avait prouvé qu’il n’était pas assez couillu et fort pour avoir le dessus sur lui. Au moindre signe violent, il se mettait à trembler comme une pucelle lors de sa première fois, osait-il penser … Quoiqu’il en soit, il n’avait pas envie de réfléchir … Il voulait juste prendre sa douche et allait se coucher, normal quoi. Mais visiblement, ce plan ne convenait pas au monstre qui restait planté devant la porte, tel un intru indésirable. Car en plus de se montrer totalement désintéressé, Castiel ne l’invitait même pas à entrer. En même temps, le mec il vient sonner à 2h du matin pour crier vengeance, il s’attendait pas à ce qu’il le fasse entrer pour prendre le thé.

Au début, le japonais attendait sagement qu’il donne le motif de sa … Visite. Mais non … L’intrus se contentait de le regarder, avec un geste de la tête genre l’Oréal, j’l’vaux bien … Sans la moindre discrétion, son regard se baladait sur le torse nu de l’humain. Il le considérait, le matait sans le moindre scrupule. Mais Kurogawa ne semblait pas tellement gêné par ce regard limite envieux, il ne cherchait pas à se cacher. Il s’en foutait en fait. Ha ouais …. Carrément …. C’te type avait tellement pas de fierté qu’il l’avait suivi de son lieu de travail jusqu’ici. En fait, il avait tout de l’adolescente qui suivait et harcelait l’Elu de son cœur pour le regarder, ou l’entendre. C’était tellement drôle et Castiel était tellement parasiter par sa comparaison qu’il ne l’écoutait même pas. Il entendait juste des mots comme … Voix, pas manqué. Ou encore : plaisir, l’autre soir. Hein ? Il venait donc pour recevoir le même châtiment que l’autre soir ? Pour le coup, l’Editeur ne s’y attendait pas. Et quand il fu plus attentif, il se rendit compte qu’il avait mal comprit ses attentions. « De la façon dont vou savez faiblement retourner la situation à votre avantage » disait-il. Et Castiel rectifia car cela était faux « De la façon dont tu m’a laissé retourner la situation à mon avantage. » C’est vrai qu’il n’avait rien fait pour le retenir ou l’empêcher de faire … Ce qu’il avait fait. A croire qu’il n’avait que voulu cela, se faire prendre par un Guardian. Peut-être un fantasme ? Qui sait … Quoiqu’il en soit, s’il était venu pour parler de ça, il allait être déçu. Okita avait fait une croix sur cette histoire et il ne voulait plus en parler, il était surtout fatigué … D’ailleurs, il se frotta les yeux, chassant ce voile flou qui venait de s’y poser.

Haaa …. Il était donc venu pour se venger ? Haa …. Castiel cligna des yeux plusieurs fois en le regardant, en l’écoutant. Il voulait le hanter et se venger jusqu’à sa mort ? Putain, il lui en faudrait du courage et de l’endurance pour faire pareil prouesse … Plus le Vampire parlait, et plus il perdait en crédulité. Sa voix se mettait à vaciller sou ses émotions, sous ce faux air dominant qu’il voulait se donner. Bref, c’était un menteur qui n’était pas capable de mettre sa menace à exécution. En même temps, avec l’Editeur comme adversaire ce n’était pas facile. Il n’était pas impressionnable, et le fait qu’il soit bagarreur n’aidait pas à lui tenir tête. Il était tellement capable de lui en coller une pour qu’il se taise. Sauf qu’au lieu de cela … Le Guardian se baissa pour ramasser son chiot, prêt à sortir, il fit un pas en arrière « Pas intéressé …. » affirma-t-il en baillant tout en lui claquant la porte au nez. Radical, connard mais purement Castiel. Le verrou se fait entendre, tout comme les pas de l’humain, il venait de déposer le chien par terre et s’éloigna de la porte, prêt à aller se coucher … Il serait peut-être temps …







Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 22:40


You got blood on your face;
【Castiel x Almond】

Almond remarque enfin que le tatoué ne l’écoute que d’une oreille, et encore. Il tique à certains mots, le rectifie à peine, se frotte les yeux comme un enfant… Pfft. Il s’offusque intérieurement et déglutit pour éviter à sa voix des tremblements imminents. Le tatoué ramasse son chien –qu’il trouve très curieux d’ailleurs, Almond ne s’attendait pas vraiment à ce qu’un mec comme lui ait un jack… Mais bon, un chien c’est un chien- et baille pour ensuite lui claquer la porte au nez.

Almond reste interdit, la bouche entrouverte, les yeux grands ouverts. Qu’est-ce qu’il vient de faire là, maintenant, tout de suite, cette espèce de gros salopard ? Vexé au plus haut point, Almond fronce les sourcils et prend une grande inspiration et serre très fort ses poings pour ne pas fracasser la porte et entrer par effraction dans la demeure de cette… enflure de mes deux ! Il tente de garder son calme, comme si ce gros bâtard n’avait aucune influence sur son mental. A l’intérieur, il bouillonne, il rêve de repeindre les murs de son loft à trois ronds avec la cervelle et ses boyaux. Mais il chasse vite ces pensées de sa tête. Non, non, il doit se maîtriser, ne pas perdre son calme habituel et rester poli. Il a toujours fonctionné comme ça. Ne jamais craquer. Surtout, ne pas craquer.
Puis il entend le verrou, et des bruits de pas qui s’éloignent.
Non mais il se fou royalement de lui ?!
Almond se crispe encore plus, serrant la mâchoire si fort qu’il a l’impression que ses propres dents vont se briser. Si il y a bien une chose qu’il déteste, c’est les gens qui ignorent tout simplement, qui se moquent éperdument de ce que les autres disent. Non, en fait, ça, il s’en fou, mais qu’on se moque éperdument de ce que LUI dit, il ne le tolère pas. Et, surtout, il ne va pas laisser passer ça. Non mais, pour qui il se prend ce gros connard de m-

Chut, Al’, fait un effort.

Il se détend, souffle un coup et porte une main à sa bouche tout en se raclant la gorge. Une main dans le dos, il se penche légèrement en avant pour toquer de nouveau. Plus vigoureusement, et en plusieurs fois. Ce connard ne va pas s’en tirer comme ça. Il n’a pas passé trois heures dehors à le chercher, lui et sa putain d’Alpha Roméo. Diantre, Almond, que de vulgarité depuis tout à l’heure, tu les enchaînes ! Son cœur bat à fond, dans son estomac et dans ses tempes. Il fait vraiment son maximum pour se calmer.
Il se redresse, reprenant la position de tout à l’heure. Droit, impassible, stoïque. Il défait un peu son écharpe et remet ses cheveux en arrière. Je rêve ou il est en train de se faire beau ?!
FICHE PAR DITA |EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Sam 11 Oct - 23:17
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Castiel retournait dans son loft, longeant le couloir d’entée, il remit les pieds dans son salon, prêt à se dévêtir enfin pour prendre sa douche. Bien qu’il se faisait très calme, étrangement calme même, il jubilait carrément intérieurement. Il aurait juste aimé voir sa tête en le voyant se prendre la porte au  nez, après pareil discours on ne peut plus convaincant. En vérité … Il voulait que le Vampire sorte de ses gonds, qu’il s’énerve et pète un câble. Seule la colère était véritable … Elle ne mentait pas, elle était sincère. Et seulement sous son effet, les émotions n’étaient pas fausses. Car oui, à ses yeux, le visage du Suceur de sang était faux. Un masque pour mentir et bluffait, pour cacher le vrai du faux. Okita n’aimait pas les menteurs et les fourbes … C’est pourquoi il voulait fendre ce même masque pour voir ce qu’il y avait derrière. Il était curieux de voir qui était cet homme … Etrangement, il ne le détestait pas comme les autres vampires, il ne voulait pas non plus le tuer, du moins pas pour le moment. Alors quoi ? Souvenez-vous … Il parlait de lui comme un jouet. Etait-ce vraiment ce qu’il voulait ? Ou juste un «odieux » mensonge pour cacher une vérité plus gênante, qu’il ne voulait s’avouer ? To be continued … Quoiqu’il en soit, Kurogawa ne pensait pas qu’il aurait l’audace d’inciter. Pour lui, c’était un round de plus pour son palmarès. Mais aussi le début de la nuit, donc … Au lit ! Il devait juste éviter de faire trop de bruit, les jumeaux dormaient. Pour une fois qu’il avait la paix, Castiel n’allait pas cracher de…ssus. « Toc toc toc toc toc » entendait-il à sa porte.

Le Japonais se figea dans son salon. Il ne savait pas s’il devait être énervé ou content … S’il devait l’ignorer ou le laisser se lasser. Quoiqu’il pourrait très bien camper devant sa porte et la marteler toute la nuit. La …. Ce n’était pas du tout une bonne idée ! Castiel pouvait avoir de treeeeeeeeeeeees mauvaises réactions quand il était en manque de sommeil. Il était un homme impulsif et complétement imprévisible, c’est cela qui le rendait dangereux … Comme attachant d’ailleurs. Quelques secondes passèrent alors que le vampire continuait à jouer du tam-tam sur sa porte. Il y avait plusieurs solutions et options … Première : Les voisins allaient être alerté par le bruit et appeler les flics. Deuxième : Les enfants allaient se réveiller, tout comme leurs instincts de chasseurs. Troisième : Castiel allait péter un câble à cause du bruit et de la fatigue, par conséquent lui péter la gueule, pour rester le plus sobre et soft possible. Dans le cas numéro un : Il serait interrogé par les flics et il n’avait pas vraiment envi e de subir un interrogatoire. Dans le cas numéro deux : Il aurait un cadavre sur les bras et du sang à  nettoyer …. Son humeur ne s’y prêtait pas. Quant à la trois … Cela dépendait de plusieurs facteurs …

Mais il n’eut le temps de réfléchir d’avantage, car un « Toc » de trop se fit entendre et éveiller sa colère. Ainsi, il fit demi-tour presque sans s’en rendre compte. A sa porte, il tourna les clefs dans le barillet d’un coup, ouvrit la porte d’un coup sec et attrapa son poignet au vol alors que le Vampire allait de nouveau toquer. Avec autant de brusquerie, Okita tira le bras du vampire à l’intérieur, presque aurait-il pu lui arracher le bras tellement il était brutal. Une fois que le Suceur de sang avait passé la porte, le japonais la referma derrière lui d’un coup aussi sec, puis il l’attrapa par le col de son manteau et le plaqua contre la porte. Une main tenait son écharpe, l’autre prit place contre la porte, juste à côté de son visage, la paume plate. Le Guardian se  tenait très proche de lui, il pouvait sentir le souffle du vampire sur sa peau nue. Mais aussi les cheveux dorés de l'humain caressait les joues de l'Immortel. Le couloir était plongé dans le noir. Les seuls lumières étaient celles que laissaient passer les fenêtres, elles renvoyaient l’ombre des deux hommes sur le mur. Le souffle quelque peu coupé par sa colère, l’Humain demanda « Quoi ? Qu’est-ce que tu cherches ? Qu’est-ce que tu veux ? Sois franc et bref pour une fois dans ta putain de vie, j’suis ni d’humeur à m’amuser, encore moins à tergiverser … » Murmura-t-il. Mais c’était plus pour se calmer que pour ne pas être entendu par les oreilles voisines, ou les deux enfants endormis dans les pièces adjacentes.


[/quote]




Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 0:27


You got blood on your face;
【Castiel x Almond】

Il ne s’arrête pas de toquer. Pas tant que la porte ne s’ouvre pas. Il peut continuer des heures comme ça, ça lui coûte le moindre effort et en plus il a deux mains. Il peut donc s’en donner à cœur joie. Cependant, son jeu est de courte durée. Il entend de rapides bruits de pas dans la direction de la porte et elle s'ouvre d'un seul coup sur un tatoué qui en a visiblement ras le cul de ces conneries. Sans s'y attendre, Almond est entraîné à l'intérieur du loft. Il est tiré si forte par le bras qu'il a l'impression qu'il va rester dans la main de l'homme. La porte se ferme dans un fracas, et Almond n'a pas le temps de se redresser qu'il est violemment plaqué contre le bois. Une main de l'asiatique lui tient le col et l'écharpe, tandis que son autre main est à deux doigts de lui écraser le visage. Il déglutit et tremble quelques peu. Merde merde merde, il aurait du s'y attendre ! De la part d'un gars comme lui, franchement, il s'attendait à quoi, une écoute simple et un bisou à la fin avec un petit «pardon» un peu penaud ? Sérieusement... Il agrippe le poignet du tatoué avec ses deux mains gantées et il essaie de se débattre, sans grand succès. Leurs deux visages sont plutôt proche, Almond peut sentir les mèches dorées contre la peau froide de son visage. Il le regarde dans les yeux puis tourne la tête en vitesse. Ça ne va pas, ils sont trop proches. Trop proches... Ses paupières se ferment avec violence tandis que la panique l'envahit de plus en plus. Là, il est vraiment dans la merde. En territoire ennemi, avec un tatoué visiblement agacé par son comportement et dieu seul sait s'il a des armes chez lui. Et quel type d'armes il a, si tel est le cas...
    "Quoi ? Qu’est-ce que tu cherches ? Qu’est-ce que tu veux ? Sois franc et bref pour une fois dans ta putain de vie, j’suis ni d’humeur à m’amuser, encore moins à tergiverser …" Dit le tatoué, visiblement agacé et à deux doigts de lui bourriner la troncher. Mais étrangement, il chuchote. Il murmure. Almond rouvre les yeux et le regarde en biais, un peu mal à l'aise.

Qu'est-ce qu'il lui prend de chuchoter comme ça ? Il y a quelqu'un chez lui ? Sa petite amie peut-être... En train de dormir dans son lit, attendant que l'aimé vienne la rejoindre... Psht, pathétique. Almond se surprend à penser ce genre de chose et chasse bien vite ces étranges pensées de sa tête. Faut pas abuser non plus... Qu'est-ce qu'il peut bien en avoir à carrer si y a sa copine ou non.
Il déglutit de nouveau, la gorge sèche et ce sentiment de panique grandissant en lui.
    "Je vous l'ai dit", siffle Almond en fronçant les sourcils. "Je viens prendre ma revanche", il dit, suivit d'une petite moue. "Vous vous souvenez de ce que je peux faire ? ~" Et il se risque même à sourire pour provoquer le tatoué encore plus.
FICHE PAR DITA |EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 13:19
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Ainsi le scénario se répétait pour le pauvre Vampire … Ce dernier avait fait tout ce chemin pour venir l’importuner et réclamer réparation, il le menaçait ouvertement et insister. Sauf que devant la personnalité explosive du Guardian, il n’avait pas l’audace, ni le caractère pour aller plus loin. Au moindre contact plus ou moins brutal, la détermination du Suceur de sang se fanait telle une fleur sous les premières neiges de l’hiver. Même il tremblait sous la poigne de son – de nouveau – tortionnaire. Okita était loin d’être sot, comme le disait l’autre, et sentait ses membres frémir. Avec cette proximité, il était dur de ne pas le remarquer. Même, il aurait presque pu entendre son cœur battre la chamade tant il était proche, et presque collé, à lui. Enfin … A quoi s’attendait-il sérieux de la part d’un Guardian ?  Qu’il l’écoute sagement à l’heure de dormir et qu’il le laisse repartir comme si de rien n’était ? Nah nah … Castiel était un nerveux, quand on le faisait chier, il répliquait sans détour, ni tendresse. Plus ça allait, et plus le Japonais se disait que le Vampire était masochiste ! Du moins suffisamment pour venir le menacer à deux heures du matin, et qu’une fois toute l’attention sur lui, il perdait complètement ses moyens et se mettrait à trembler. En vérité, l’Editeur s’y attendait un peu … Il lui avait fait le coup une fois, à la deuxième tentative, les choses ne seraient pas tellement différentes. Pensait-il qu’en s’armant de courage et de bonne volonté, il pourrait faire plier le Blondinet ? Tadam, perdu … Try again !

Et maintenant ? S’interrogea le japonais. Le vampire était chez lui … En pleine nuit, devant un humain quasiment dénudé et très en colère alors que l’Immortel était en panique, craintif et apeuré par …. La possibilité de s’en prendre une ? Oh …. Castiel pouvait tellement faire pire que lui coller une beigne. En vérité, l’Intrus pouvait même s’estimer heureux s’il repartait s’en étant pris un unique coup de poing. Juste histoire de lui dire : Ta gueule et casse toi, tu m’emmerdes et tu peux rien faire. Un avertissement « gentillet » tout simplement sauf que …. Non, c’te mec était carrément taré en fait ! «  Je viens prendre ma revanche. Vous vous souvenez de ce que je peux faire ? » Il était sérieux ? Non mais il était sérieux ?!! Le type lui souriait pour le provoquer alors que sa voix trahissait ses sentiments, il transpirait la panique et la peur, mais non, il continuait à le provoquer et à le menacer. Tout laisser à croire qu’il les voulait les coups … Et Okita ne bougeait pas. Il restait stoïque, dans cette même posture. Il essayait juste de canaliser sa colère pour ne pas exploser, mais il était incapable de la cacher, si bien qu’elle s’entendait dans sa voix. « Et toi ?... Ta oublié ce que JE pouvais te faire ? » La main contre la porte attrapa les deux poignets du vampire et les plaqua contre le bois, au-dessus de sa tête … Un peu comme le vampire lui avait fait ce fameux jour … Privé de ses mains, que pouvait-il faire ? Et même libre de tout mouvement, il avait bien trop peur pour se défendre ou tenter quoique ce soit contre l’Humain. « T’es venu pour mon cul hein ? Mais tu sais aussi bien que moi que ton petit numéro n’est pas assez long … Imaginez ce que je pourrais te faire subir une fois moi-même ?... Tu en as eu un avant-gout …. D’ailleurs … »

Il fit une pause alors que sa main libera son écharpe pour passer sur son flanc. Presque baladeuse, elle longea son dos et remonta son manteau. Puis, quelques phalanges s’engouffraient sous son jean pour venir sur ses fesses. Sa main disparut sous le pantalon du jeune homme. Cette même main caressa ses fesses un court instant avant qu’un petit intrus ne vienne s’introduire en lui. Okita n’entra que le bout d’un doigt, comme une mise en garde un avertissement. Il le maitrisait d’une main, commençait déjà à le torturer de l’autre, et il semblait si calme … « D’ailleurs, je commence à croire que tu n’es venu que dans le but de te faire de nouveau prendre …. » Et quand il prononça les derniers mots, son doigt se glissa un peu plus en lui, comme pour renforcer ce qu’il disait sur cette, peut-être, envie démasquée. Le Guardian se pencha d’avantage sur lui pour atteindre son oreille et souffla « He bien soit … Si c’est ce que tu veux … » Et sans plus attendre, il retira totalement sa main de l’arrière de son jean. Mais sans lâcher ses mains prisonnières, il le tira avec lui dans le vaste salon plongé dans le noir, machinalement, il prit le chemin de sa chambre, tirant le pauvre prisonnier derrière lui.






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 14:48


YOU GOT BLOOD ON YOUR FACE;
【Castiel x Almond】

Le stoïcisme du tatoué inquiète encore plus Almond, lui qui se sert du calme et de la politesse pour blesser, il sait de quoi il en retourne. Il devine aisément que l'homme essaie de se contrôler, rester le plus calme possible. Almond tourne lentement la tête vers lui, osant de plus en plus le regarder en face plutôt que fuir son regard. Enfin, ses prunelles croisent celles de l'homme, impassible. Mais au fond, il le sent bouillonner. Si dans sa propre voix raisonne la peur, dans celle du tatoué raisonne la colère :
    "Et toi ?... Ta oublié ce que JE pouvais te faire ?" Il vocifère presque, tandis qu'Almond se tasse contre la porte.

Suite à ces mots, Il dégluti encore. Il sent la peur lui tirailler les entrailles, il craint la suite. Oh, non, il n'a pas oublié. Il s'en rappelle bien, mais corps s'en rappelle mieux. C'est pourquoi il se crispe quand il est immobilisé, les poignets pris en étau entre le bois de la porte et la puissante main de l'asiatique. Son cœur bat à tout rompre, et il ferme les yeux en détournant la tête, une fois de plus. Merde merde merde ! Voilà qu'il tremble encore.

Il écoute à peine ce que lui dit le tatoué, mais comprend bien l'essence des mots. En gros, selon le blond, dans tout les cas il va se faire dézinguer jusqu'à ce que mort s'en suive. Almond se sent quelque peu vexé, sous-estimé. Sa fierté prend de sacrés coups, ces derniers temps, et il a du mal à s'en remettre. Pour faire bonne figure, le vampire se débat quelques peu, essayant de forcer sur ses bras pour se libérer. Il tente même d'envoyer un coup de genou dans l'estomac de l'homme, mais il est presque pressé contre lui, l'immobilisant. Almond serre la mâchoire, et regarde finalement son -à nouveau- tortionnaire dans les yeux. Un lueur de peur y luit, mais autre chose de différent également... Quelque chose comme... Un mélange de haine et d'envie ? Les yeux de son tortionnaire sont, quand à eux, emplis de haine et de malice. Son cœur bat, il essaie de se redresser mais--

Il est soudainement parcouru d'un frisson. Sa gorge se serre instantanément. Il sent la main du tatoué glisser le long de son dos et remonter son manteau. Il écarquille les yeux quand il sent sa main chaude se coller à sa peau pâle et froide, puis glisser jusque dans son pantalon. À l'avenir, Al', porte des slims extra-serrés, ça t'évitera ce genre d'accident.
Tout son corps tremble, frissonne quand il sent la main du tatoué glisser sur l'une de ses fesses. Oh, oui, son corps s'en rappelle... Un peu trop bien même. Ces mains perverses qui touchent sa peau délicate, qui le malmène...
La réaction est presque immédiate et Almond tourne la tête en vitesse, évitant les yeux et le visage de l'homme. Il clos ses paupières et serre les dents pour se retenir d'insulter cette... Enflure de tout les noms.
Une décharge lui électrise la colonne vertébrale. Ce connard est en train de lui foutre un doigt. Il se tend encore plus et essaie de se dégager en se débattant comme il peut, pressé par ce corps tatoué.
    "D’ailleurs, je commence à croire que tu n’es venu que dans le but de te faire de nouveau prendre … "

Il aimerait lui dire qu'il se trompe, lui rétorquer quelque chose de désagréable... Mais en est incapable. Les mots ne sortent pas de se gorge, ils refusent de se plier à son autorité, sa volonté. Il serre les poings et les jambes quand il sent le doigt de l'autre s’enfoncer un peu plus en lui. Une nouvelle décharge le fait trembler, mais visiblement plus par peur. Le visage du blond se rapproche un peu plus de son oreille. Bientôt, il sent le souffle chaud de l'humain contre sa peau froide, et de nouveaux tremblements le prennent. Saleté de sensibilité... !
    "He bien soit … Si c’est ce que tu veux … "

Et d'un seul coup, l'humain retire sa main, puis le tire. Almond n'oppose d'abord pas de résistance, essayant de comprendre ce qu'il se trame, puis c'est quand ils traverse le salon qu'il comprend finalement. Il fronce soudainement les sourcils et tire de son côté, essayant d'au moins ralentir son tortionnaire. Il sait qu'il ne pourra pas l'arrêter, la différence de force est de taille, même s'il s'agit d'un vampire contre un humain. Il parvient tout de même à s'arrêter en plein milieu du salon.
    "Vous pensez sincèrement que je vais vous laisser faire ?!" Il dit en essayant de libérer ses poignets. Ce mec le maîtrise avec une main quoi... "Lâchez-moi, tout de suite !" Il fait après une vaine tentative de libération.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 15:55
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Castiel sentait le corps de sa victime réagir à sa voix, à ses gestes … Surtout à ses gestes en fait. Il se tordait sous cette main audacieuse qui se baladait outrageusement sur son corps, et quel corps ! Le vampire était loin d’être laid. Son visage était agréable, sa chevelure argenté soyeuse, son corps frêle et sensible … Un corps qu’Okita avait découverte de bien des façons, de ses doigts, de sa langue. Ce souvenir aurait presque pu le faire rougir. D’ordinaire, le Japonais était très timide avec les relations humaines, avec les contacts amicaux et sentimentaux. Hors ici … Il n’avait aucun mal à le toucher et le violenter. Il prenait vraiment cet échange brutal comme un combat et non pas une relation intime. Ça ne l’était pas … Et ça ne le saurait jamais. Seul un baiser prouverait qu’il voulait ce genre de partage… Intime. Un baiser, une caresse tendre sur la joue, un regard amoureux et protecteur. Voilà des signes d’intérêts et d’amour, signe qu’il n’avait jamais eu … Avec quiconque. Pas même avec ses parents, c’est dire. Insensible ? Pas vraiment. Le japonais protégeait juste assez bien son cœur des éruptions incontrôlées. Il n’aimait pas perdre le contrôle, si bien qu’encore aujourd’hui, nul n’avait été capable d’atteindre cet organe qui le rendait humain, celui-là même caché sous sa poitrine, qui semblait mort …

Comme pour ne pas perdre la face sans combattre, le Vampire commençait à se débattre, sans trop de conviction, pour la forme en fait … Il n’avait pas l’air de croire à ce qu’il disait, à ce qu’il faisait. Presque était-il déjà condamné à tomber dans les draps de l’humain. Qui sait ? Ce que l’Editeur savait, en revanche, s’est que le Vampire réagisse assez bien à ses gestes, il frissonnait et tremblait sous sa main coquine, il se tendait et luttait pour ne rien laisser paraitre. Même, lui qui avait trouvé le courage de le regarder détourna vite les yeux, se cachant sous ses paupières. Oh … Adorable. Pensa-t-il avec un sourire. Il voulait vraiment résister et faire l’impassible, insensible au charme et caresse de son tortionnaire ... He bien soit, Castiel serait plus virulent et insistant pour enfin l’entendre et lui faire avouer que malgré tout, il aimait cette torture. Pour l’heure, le Suceur de sang se faisait plutôt docile. Il se laissait faire et quand il le tira dans la pièce à vivre, il le suivit, tout simplement – un peu forcé ceci dit. Se rendant compte que ce que l’humain comptait faire, ou il allait l’emmener, le vampire se mit à réagir. Il tira à l’opposé pour ralentir l’inévitable. Il cherchait à se débattre, à se défaire de la prise du Blondinet. Pendant qu’il gigotait dans tous les sens, Castiel baillait, il était tard ... Et contrairement aux vampires, il avait besoin d’un minimum de sommeil pour être en forme. Enfin …. Il serait en forme pour le combler – l’homme était toujours d’attaque pour faire l’amour … - mais après, il ne fallait plus rien lui demander. Cependant, son ‘plan’ fut retardé car voilà que l’autre se figea en plein milieu du salon.

Okita s’arrêta aussi et tourna la tête vers lui, curieux de voir ce qu’il avait encore à dire. Il allait exhausser son souhait mais il n’était toujours pas content ? Décidemment … Pire qu’une gonzesse ce type sans nom. Et … «  Vous pensez sincèrement que je vais vous laisser faire ? ». Euh … « Oui » fut la réponse de l’humain, en fait il ne voyait pas le problème. Il l’avait déjà pris dans sa voiture et maintenant, il faisait son caprice alors qu’il lui offrait le confort de son lit ?  Et il haussait le ton, lui demandant de le lâcher. Castiel soupira lourdement. Cet homme était chiant en fait ! De sa main libre, il s’ébouriffa les cheveux avec volupté. «  T’peux pas te taire deux minutes, j’vis pas seul pour ton infirmation … Puis tu parles trop, tu m’agaces. Tu préfères que j’te bâillonne  ?»  D’un pas, le Guardian s’approcha du Vampire, il se baissa légèrement pour venir le soulever tel un sac à patate. Un bras sous les genoux pour le tenir, il fit demi-tour et reprit son chemin, jusqu’à sa chambre. Il ouvrit la porte pour la refermer derrière lui. Sa chambre était très spacieuse. Elle était éclairée par les lumières de la ville. La bais vitrée de la pièce donnait sur Cristalcove. L’avantage des buildings : la vue. La chambre était peu meublée. Juste une penderie encastrée dans le mur, une porte donnant à sa salle de bain et un grand lit au grand confort caché sous un drap rouge satin. Sans ouvrir la lumière, la lune suffisait à illuminait la pièce subtilement, il « balança » le vampire au centre du lit et arriva jusqu’à lui à genoux. Okita attrapa déjà son écharpe pour lui retirer, ainsi que son manteau dont il venait de faire sauter les boutons. Bizarrement, durant cette « séance » de déshabillage, il le laissait libre, n’apportant aucun contrôle sur ses mains ou quoi …



[




Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 17:08


YOU GOT BLOOD ON YOUR FACE;
【Castiel x Almond】

La nonchalance insolente de l'humain fait bouillonner Almond de rage. Il a l'impression qu'il se fout de sa gueule, royalement, et ce depuis quelques minutes. Au milieu du salon, Almond lutte pour ne pas se faire embarquer. Il pourrait utiliser sa capacité, là, maintenant, puis s'échapper... Mais l'idée de fuir faiblement le répugne. Il préfère trouver d'autres alternatives que d'utiliser l'avantage qu'il a sur son adversaire. Ce dernier soupire, visiblement agacé par le comportement du vampire, puis passe sa main libre dans ses cheveux sans même relâcher les poignets d'Almond qui tente pourtant de se libérer. S'il n'avait pas été dans une situation pareille, Almond aurait sans doutes prit plaisir à le voir ébourrifer ses cheveux avec une telle voluptée. Il aurait aussi profité du fait qu'il soit presque nu pour le reluquer un peu, histoire de se rincer l'oeil. Mais pour l'instant... La situation est délicate.
    " T’peux pas te taire deux minutes, j’vis pas seul pour ton infirmation … Puis tu parles trop, tu m’agaces. Tu préfères que j’te bâillonne  ? " Il dit, las et agacé. Almond n'arrête pas de tirer dans le sens opposé, cherchant à se défaire de l'emprise de l'humain.
    "Lâchez-moi, je vous dis ! Ne m'obligez pas à u--"

Il n'a pas le temps de terminer de menacer l'humain qu'il se retrouve, en un battement de paupières, sur son épaule, la tête pendante vers le bas. Almond prend du temps à réaliser ce qu'il se passe. Il ne s'attendait pas vraiment à être trimbaler comme une espèce de sac à pommes de terres. Cependant, il parvient à vite réagir et commence à se tortiller, battant des genoux contre son épaule.
    "Mais pour qui vous prenez-vous ?!" Il vocifère, scandlisé par un tel comportement. Il ne s'attendait réellement pas à ça, et il doit admettre qu'il se sent carrément vexé d'être traité comme un vulgaire jouet. C'est très rabaissant ! Se débattant tel un magicarpe sur le sol, il ordonne de nouveau: "Posez-m-- GIARK !"

Encore une fois, il est coupé dans son élan et ne peut terminer sa phrase. Il est presque lancé sur un lit rouge, dans une chambre baignée par la lune et les lumières de la ville. Oh, Al' ! T'es pas là pour regarder le paysage ! L'humain se charge de le lui rappeler et le dominant, à genou au dessus de lui. Il a même prit la peine de faire la porte, ce con ! Almond se redresse un peu mais n'a, encore une fois, pas le temps de réagir que ledit con commence à lui enlever son écharpe et sa veste, impatient. Le vampire relève les genoux pour essayer de le pousser et l'envoyer valser, mais sans résultat. Peut-être est-ce à cause des frissons qui le font trembler quand il sent les mains de l'humain contre son corps, ou peut-être est-ce simplement parce qu'il est trop lourd, ou je-ne-sais-quoi, mais Almond ne parvient pas à le faire bouger. Ce pourrait-il que cet energumène isolent ait réellement envie de le prendre une fois de plus ? Et qu'il fait tout son possible pour ne pas bouger ? Almond n'a pas réellement de force, mais tout de même...

Trop, c'est trop, et quand la chemise d'Almond est finalement découverte, il balance sa main dans la joue de l'humain aussi fort qu'il le peut. La claque raisonne un très très court instant dans la chambre, et il sent sa main chauffer à cause de l'acte. Il toise très froidement le tatoué, puis il se rend compte qu'il aurait peut-être du réfléchir avant de faire ça.
Oh-oh. Son visage ne change pas d'expression, toujours aussi déterminé, mais à l'intérieur de son corps tout s'échauffe. Il est prit d'une angoisse grandissante, une panique qui lui fait penser au pire.

Il a oublié de quoi ce mec est capable.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 19:31
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Cet homme était totalement incompréhensible pour Castiel ! Il venait chez lui à pas d’heure, criant presque qu’il venait pour profiter de lui. Et quand Okita était prêt à lui donner ce qu’il voulait, ou presque, il n’était pas d’accord. Il lui offrait le confort de son lit, la chaleur de ses bras mais non, il n’était toujours pas content. Et même il venait à se débattre et le repoussait, à coup de pied par moment. C’est ici que le Japonais remerciait ses parents pour l’avoir inscrit au club de Kendo, étant enfant. Ce sport était juste fabuleux ! En plus de leur apprendre l’art du bushido, comme les samouraïs, le Kendo forgeait le corps et le caractère. C’était une discipline très dure et stricte, avec beaucoup de respect pour soi, comme pour l’adversaire. Et via une pratiquer incessante du Keno, Okita avait bâti ce corps d’athlète. Ses bras puissants savaient manier le sabre, ses réflexes étaient aussi affutés que les katanas qu’il employait, sa chair n’était plus aussi sensible ou coup, il s’en était tellement prit pendant ses entrainements. A la moindre erreur, faux pas ou débordement, on l’avait corrigé à coup de shinai. Ces armes étaient en bambou et s’en prendre en coup était très douloureux … Alors à coté de cette souffrance, les coups de pied du Vampire lui semblaient bien tendres et doux. Avec les années, il était devenu un Maitre du Kendo, mais il ne l’utilisait jamais durant sa chasse nocturne. C’était un sport ou le respect prédominait, hors il n’en avait aucun pour les vampires … Tout simplement.

Petit-à-petit, l’Editeur défeuillait l’homme sans nom. Il venait de lui ôter son écharpe, posée au bord du lit. Puis son manteau, ensuite sa veste. Et plus il en retirait, plus Tokugawa voulait en voir … Il voyait un peu plus de peau à chaque épaisseur de retirer. Il laissait également son parfum se rependait autour de lui, mince qu’il sentait bon … Et doucement, il se découvrait cette envie de lui, de le vouloir tout de suite, la maintenant. Cette envie de voir son corps secouait par la volupté, de voir ses hanches remuaient au même rythme que les siennes. Ouais … Il avait envie de lui et sans charme ni enchantement pour éveiller cette passion. Le pire, c’est qu’il n’était même pas brusque dans ses gestes, dans ce défeuillage peut-être bien trop hâtif pour plaire au concerné. Et il manifesta son mécontentement quand il ouvrit les boutons de sa chemise, laissant son torse libre à toute main curieuse. Et cette même main vola pour venir heurter sa joue, non sans violence, dans un son aussi sec que possible. Si bien que la tête de Castiel fut basculée sur le côté. Sa joue était en feu … Et marqué par le coup qu’il venait de prendre. Une gifle …. Il avait été giflé …. Par un vampire … Dans son lit …. Okita avait écarquillé les yeux, complément estomaqué par cette réponse pour le moins inattendue. Jamais il n’avait jamais été giflé … Des coups de poings, oui, des coups de couteaux ou autres armes, oui. Il avait même reçu des balles, mais une gifle jamais. Comble de l’humiliation selon ses critiques. Tain … Le Guardian resta silencieux et immobile pendant de lonnnnngues secondes avant de lever la main vers son visage, touchant sa joue encore douloureuse. Putain de merde … Et pendant ces mêmes secondes, une multitude d’envie venait et passait dans son esprit. La première, balancer ce connard par la fenêtre, mode crêpe sur le trottoir vingt étage plus bas. La deuxième de le mettre à la porte, à moitié à poil. Plutôt sobre … La troisième fut de le noyer dans la salle de bain juste à côté … Mais un cadavre sur les bras, ce n’est pas top. Et la dernière – qui lui apparaissait comme la meilleure – était question de ramasser le sabre su le mur, lui planter dans les paumes, clouées au sol, et finir ce qu’il avait entreprit …. D’ailleurs, il lorgna un instant le sabre de son père, celui-là même avec lequel il avait pris la tête de sa vampire de mère, toute une histoire ça.

Mais au lieu de s’en saisir, Castiel se leva de son lit, il attrapa le bras du Vampire sans nom et d’un coup sec, il le vira de son lit, quitte à ce qu’il tombe le cul par terre. Il s’en foutait. Son lit débarrassé de la vermine, le Japonais défit le reste de son jean, il lui glissa sur les jambes. Restant en boxer, il souleva le drap rouge pour se glisser dessous, ignorant totalement la vermine par terre. Et toujours dans un silence de cimetière, il posa la tête sur l’oreiller et ferma les yeux. Il était las d’être toujours en conflit, d’être toujours obligé de se battre, de se montrer fort et infaillible, d’être toujours obligé de gueuler et cogner pour se faire entendre et obéir. Pour une fois il voulait …  Faire comme tout le monde. Aussi, il attendait quelques secondes avant de se faire attendre. « Va-t’en. » Dit-il dans un murmure qui reflétait une froideur presque polaire. Lui qui avait toujours eut le sang très chaud était d’un coup glacial … Changement brutal de comportement, il n’était pas rare de voir ce phénomène chez Castiel, il était si imprévisible …







Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 20:50


YOU GOT BLOOD ON YOUR FACE;
【Castiel x Almond】

Grave erreur.
Enorme erreur.
Almond serre les poings et ramène sa main contre lui, franchement inquiet par la suite des évènements. Qu'est-ce qu'il lui a prit, franchement ? Pourquoi est-ce qu'il a fait ça ? Dans quel but ? Pour prouver qu'il n'est pas une espèce de tapette faible qui se laisse dominer par un mâle un peu trop puissant ? Parce qu'il a eut peur que cet homme, si doux avec lui depuis le début, ne pète un plomb et se mette à le tabasser pour rien ? Il y a pas à tortiller du cul pour chier droit, hein, Al a simplement la trouille. Une réaction aggressive causée par la peur. Un système d'auto-défense. Une once d'humanité.
S'il appréhende la suite, son geste lui a fait du bien. Lui a procuré une certaine fierté. Il a réussit à faire face à un potentiel danger, à refouler ses envies pour ne pas perdre la face.
Mais maintenant, son estomac est noué par un tout autre sentiment. Un sentiment qu'il éprouve très rarement, trop rarement. Son égoïsme lui a fait presque oublié l'existence de cette... Chose. Il a essayer de l'enterrer, mais ça a toujours refait surface. Par son histoire, ses choix, ses actions...
La dernière fois qu'il a ressenti ça, c'est quand il a brisé le dernier lien qui le liait avec son frère.

La culpabilité.

Almond s'en veut. Il regarde le visage devenu rouge du tatoué, choqué et visiblement blessé -intérieurement- par cette claque. Il le voit porter une main à sa joue et son visage se détend. Sa bouche s'entrouvre, ses sourcils se haussent, ses yeux s'ouvrent en grand. Ses poings se deserrent également. La culpabilité est en train d'influencer son corps. Cet humain n'a jamais été violent avec lui. Alors qu'Al l'avait violé, il l'a gentiment prit, sans lui faire de mal, même si ses mots étaient assez durs. Aujourd'hui, ce soir même, il lui a fait perdre bien quarante minutes de précieux sommeil et l'a giflé, alors que lui n'a jamais injurié son corps. Pas une seule fois. Et il a été doux, impatient, mais doux. Alors qu'il aurait pu lui lacérer les entrailles à tout moment, il ne l'a jamais fait.

Almond déglutit.
Sèchement, et violemment cette fois-ci, il est saisit au poignet et tiré hors du lit. Il perd l'équilibre et tombe par terre, sans trouver quoi que ce soit pour se rattraper. Il s'apprête à rétorquer quelque chose, mais voir l'humain se déshabiller en vitesse et se glisser dans son lit sans rien dire, rien demander, rien faire, lui coupe le cigare. Il le toise un moment, décontenancé. Qu'est-ce qu'il est supposé faire, là maintenant, tout de suite ? Rester le cul posé par terre à le regarder dormir ? Se lever, lui en mettre une deuxième ? Quoi, à la fin ?!
    "Va-t’en" Fait froidement l'humain, comme s'il avait lu dans les pensées d'Almond pour y répondre.

Va-t'en, c'est tout ?
Juste « Va-t'en ? »
Almond fronce les sourcils. Il fait une petite moue mécontente et se relève, lentement. Il dédaigne l'homme dans son lit un court instant. Comme s'il allait lui obéir. Même s'il culpabilise, il ne compte pas se faire tout petit et essayer de se faire oublier comme un enfant qu'on aurait grondé. Non. Cette claque était délibérée, et il l'assume. Mais il ne veut pas que ça s'arrête là.
Il fait le tour du lit, s'assoit dessus, dos à l'humain, et enlève ses bottes, qu'il pose bien rangées au pied du lit. Puis, sans mot-dire, il se glisse dans les draps rouges. Il laisse quelques secondes s'écouler avant de dire:
    "Allez-y, terminez ce que vous avez entrepris" Sa voix ne vacille plus, son ton est posé. Ca ne sonne pas comme un ordre, mais comme une invitation. "Je l'ai eue, ma revanche..." Il ponctue finalement.

Maintenant, il sent qu'il n'a pas besoin de faire la vierge éffarouchée. Si cet homme veut le toucher, il a tout à fait le droit, et probablement sans aucun réticence de la part du Vampire.
Almond s'est couché dos à lui, habillé. Ca semblait tellement lui faire envie, cette idée de le déshabiller... Disons que c'est une sorte de cadeau.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 12 Oct - 23:30
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Castiel était couché sur le flanc, face à la fenêtre. La fatigue l’avait quitté … Il savait d’ores et déjà qu’il ne trouverait pas le sommeil cette nuit, trop troublé par tout ça. Pourquoi était-il blessé ? Cet homme n’était absolument rien pour lui,  alors pourquoi se vexait-il d’une baffe ? C’était un coup comme les autres, et des coups il s’en était pris pas mal. C’est pourquoi il ne comprenait pas ce sentiment bizarre, cette petite …. Petite douleur à sa fierté. Bien qu’il regardait par la vitre, il ne fixait que le vide, sans rien observer, il pensait juste à tout ce qui s’était passé, à tout ce que ce type lui inspirait. A tout ce qu’il voulait, et surtout ne voulait pas. A ce qu’il ne voulait pas ? Voir sa tronche. Oh putain, elle le mettait dans un état de colère. A chaque fois qu’il voyait le gris de ses yeux, l’argent de ses cheveux … Ca le mettait hors de lui. Après la colère venait la lassitude et le désintérêt. Là, il s’en foutait clairement de sa gueule, il voulait juste qu’il se casse, comme demandé. Pourtant, il n’entendait rien …. Pas même les  mouvements ou les pas du Vampire. Il entendait juste le clapotis de quelques gouttes sur la bais vitrée de sa chambre. Tiens ? Il pleuvait ? Okita reprit un peu de conscience pour observer les gouttes glissaient le long de la fenêtre. Un très léger rideau de pluie tombait du ciel, jusqu’à devenir un véritable torrent brusque et puissant. Les gouttes fouettaient la vitre avec force, elle floutait aussi la vue qu’il avait sur Cristaclove.  Doucement, le Japonais prit une inspiration et ferma les yeux, se laissant bercer par le chant de la pluie. Il l’appréciait beaucoup aux heures de la nuit. Dormir sous ce son était très reposant ….

Puis soudainement, un éclair trancha le ciel en deux avant que le tonnerre ne se fasse entendre. Merde … Le japonais n’espérait qu’une chose, que les enfants restent endormis. Il n’avait pas envie de s’occuper d’eux, il avait juste besoin de calme et d’un moment à lui, un peu d’égoïsme ne faisait pas de mal. Mais il n’entendit rien dans le couloir. Ouf, ils ne devaient pas avoir peur de la foudre. Néanmoins, durant l’éclat du tonnerre se fut un tout autre « enfant » qui se glissa dans son lit. Il rêvait ou bien ?... Impossible. Dans son dos, il sentait le matelas se déformer pour épousseter la forme du corps ‘ennemi’. Il était sérieux ? N’avait-il pas demandé son départ ? Mais non, le mec il s’installe  normal. Peut-être avait-il peur de l’orage ? Enfin qu’importe, il s’en foutait carrément ! Il n’avait rien à faire dans son lit ! Et puis … « Allez-y, terminez ce que vous avez entrepris. » coup de massue totale ! Nani ?! Il était comme ça lui … Il le baffait et deux minutes après, il venait quérir ses faveurs ? Là, on marchait carrément sur la tête !  Le type disait avoir pris sa revanche et que par conséquent, il était prêt à se donner. Abasourdi, Castiel se redressa dans son lit pour s’asseoir. Le drap roula sur sa peau pour dévoiler tout le haut de son corps et reposer sur ses hanches. « T’es sérieux la ?... Tu m’fous une claque dans la gueule sans raison et la limite tu t’vends ? » Il s’était tourné vers lui, se fut frappé par un détail … Ça lui faisait super bizarre de voir quelqu’un dans son lit. Il avait toujours dormi seul et la …. Il ne l’était plus, pour la soirée, ou peut-être pour toute la nuit. Merde, ça lui foutait un coup ça.

Tokugawa soupira, il plia un genou sous les draps et posa son coude dessus, puis avec cette main rehaussé, il se frotta les yeux, putain mais ce type le mettait vraiment dans un état … J’vous explique même pas. Le Guardian souffla un coup bruyamment et repoussa le drap pour se lever. Il partit vers la bais vitré et l’ouvrit très légèrement pour faire entrer l’air, il faisait chaud … Et puis ainsi, il entendait mieux la pluie. A peine ouverte, la fenêtre laissait un petit air frais agréable se diffuser dans la chambre. Le Blondinet s’était déjà recouché, il s’était mis sur le dos, le drap cachant juste le bas de son corps. Il soupira d’aise et ferma les yeux. Il posa l’un de ses bras sur son front et le bougeait plus « Laisse tomber, j’ai plus envie. Les coups ça ne m’excitent pas. » Déclara-t-il dans un murmure, l’air presque boudeur au final. Puis il restait immobile, le haut de son visage était caché par l’ombre de son bras alors que le reste de son torse était nu et à vue. Il respirait calmement, sa poitrine se levait progressivement sous sa respiration alors que ses tatouages se relevaient un peu plus sous l’éclat de la lune. Seuls la couverture entachée la continuité de l’encre sur ses hanches …. Puis même sans le drap, son boxer noir cassé les motifs. Étrangement, il ne cherchait même pas à le virer de son lit, enfin le virer de chez lui tout court. Alors il ne voulait plus de ses fesses, mais il autorisait sa présence près de lui ? Vraiment curieux ce Guardian …





Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mer 15 Oct - 12:53


YOU GOT BLOOD ON YOUR FACE;
【Castiel x Almond】

De petits clapotis résonnent dans la chambre silencieuse et obscure. Ils sont d'abord quelques un, puis plusieurs; enfin, une ribambelle de petites gouttes de pluie s'abbattent sur la grande baie vitrée de la chambre. Toutes en même temps forment un doux son, bientôt rejoint par la lumière d'un orage, puis son cri. Le déchirement du ciel, cette étendue bleu ou noire qui se fend en deux.

Dans son dos, Almond sent remuer. Il sent que les draps bougent, le découvrent. Il jette un furtif regard en arrière. Quoi, encore ?
    "T’es sérieux la ?... Tu m’fous une claque dans la gueule sans raison et la limite tu t’vends ?" S'indigne l'humain, visiblement mécontent de la réaction d'Almond.

Comment ça, sans raison ?! Aux yeux d'Almond, cette gifle est parfaitement légitime. Une réaction fasse à la peur, un système de défense naturel, point barre, ça s'arrête là. Pas de quoi en casser des assiettes sur les murs, ou qu'en-sais-je. Et puis, faudrait savoir ce qu'il veut lui aussi, il y a deux minutes, alors que ce pauvre vampire victime se débattait, il voulait le prendre, et dés que ledit vampire s'offre presque à lui, il n'en veut plus. Si c'est de la réticence qu'il veut, va bien falloir le dire, parce qu'alors là, ça n'est vraiment pas facile à comprendre.
Le vampire reste statique dans le lit de l'humain, comme insensible à ce qu'il dit, ou ce qu'il fait. Insensible, mais pourtant pas inattentif: Il l'écoute souffler, puis repousser le draps pour se lever. Almond regarde discrètement par dessus son épaule. Qu'est-ce qu'il fait ? Il entend la baie vitrée s'ouvrir quelque peu. L'homme est de dos, il en profite pour reluquer un peu tout ces muscles, lui qui a la chance de voir dans n'importe quelle luminosité. Merci les yeux qui font la mise au point ! Il se retourne en vitesse quand l'humain vient se recoucher.
    "Laisse tomber, j’ai plus envie. Les coups ça ne m’excitent pas", râle-t-il alors, sur le dos, les yeux cachés par un bars.

Almond se redresse à son tour, calant son dos contre la tête de lit. Il soupire alors bruyamment. Qu'est-ce que c'est compliqué un guardian... Il tourne la tête pour le regarder. Regarder son profil, regarder ses lèvres, son cou, ses mucles qui se dessinent avec la lumière de la ville, les tatouages...
Il ne sait pas vraiment ce qu'il doit faire. D'un autre côté, il a peut-être un peu envie de coucher avec cet homme, mais... Mais de l'autre, la situation est trop tendue. Il n'a pas envie de se faire envoyer valser s'il tente quelque chose, encore moins de tenter quelqu'un chose, d'ailleurs... Il ne sait pas quoi dire, pas quoi faire, et franchement, il est à deux doigts de s'en aller.
    "Je vous laisse le choix", il marque une pause et regarde l'humain. "Vous pouvez très bien jouer avec mon corps pour cette nuit, ou me laisser m'en aller", il dit, puis tourne la tête de l'autre côté. "Et dans ce cas, il y a de fortes chances pour que je ne revienne pas", il termine, presque hautain.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mer 15 Oct - 13:26
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Ce type était pas croyable … Il s’offusquait d’un rien. Il le giflait. Et maintenant, il s’offrait presque à lui. Mais Castiel n’avait plus tellement envie. Avant oui, maintenant non. Surtout après avoir reçu une claque dans la gueule. Il ne s’attendait quand même pas à ce qu’il revienne tel un chien affamé. Certes, il n’était pas contre ce genre de plaisir, mais Okita avait sa fierté et il n’avait pas la dalle à ce point. Et puis quoi !? Il le refroidissait de la meilleure façon qu’il soit, puis deux seconde après il l’invitait à jouer, sans rien faire, sans rien dire pour le tenter. Nameho … C’était quoi cette logique de merde. Rien que pour faire chier son monde, Tokugawa était prêt à lui dire l’inverse, qu’il pouvait se barrer. Après tout, n’avait-il pas envie de dormir ? Ses journées étaient drôlement longues et il sentait petit à petit son corps le lâcher. Il ne suivait plus ce rythme effréné et incessant. Il se levait très tôt, se couchait très tôt, voire parfois il ne se couchait pas. Puis il allait travailler. Il marchait à la caféine et aux thés et rebelote. Ce mode de vie était loin d’être saint, mais il l’avait choisi et un jour, Castiel viendrait à regretter cette vie trop …. Active pour un simple humain lambda. Enfin, là n’est pas le sujet.

Tokugawa était toujours couché sur le dos, un bras sur le visage. Le calme était plutôt apprécié et l’ambiance qu’apportait la pluie était agréable. Jamais il n’était au calme en général. En même temps … Vivre avec deux enfants rendaient la vie un peu turbulente. Sans même avoir de compagne ou voit connu la paternité, il vivait la vie d’un père célibataire. C’était curieux … Et flippant. Par kami-sama, cette vision ne lui plaisait pas du tout. Aussi, il râla doucement en se posant un peu mieux dans son lit. Et quand the posture fut trouvée, il ne bougeait plus, presque prêt à s’endormir. Mais ce plan ne semblait pas plaire à l’autre. Le Vampire se redressa pour s’asseoir sur le matelas, adossé à la tête de lit. Quoi encore ?... Pensa Castiel, las et épuisé. Nani ? Il lui posait un ultimatum ? Soit il jouait avec lui, soit il partait ? Et une liasse de billet à la fin de la prestation ? C’était cruel, mais dans cette réplique, Okita crut avoir une vulgaire tapineuse à ses côtés. Non pas qu’il les ramassait mais il imaginait bien leur discours. « Et dans ce cas, il y a de fortes chances pour que je ne revienne pas. » Une menace ? Le Japonais soupira. Sans bouger de sa place, il répondit. « Mon appartement n’est pas une prison jusqu’aux dernières nouvelles. Pars si tu veux. » C’était étrange …. Cette dernière réplique venait de lui foutre un coup au moral. Putain, quand il offrait son lit et son attention à quelqu’un, on lui crachait à la tronche. Dur … Et blessant. Peut-être plus blessant. Pfff ….

L’Editeur prit une inspiration comme pour lui répondre, sauf qu’il se tut en entendant des pleurs de l’autre de la porte. Il fronça les sourcils et se redressa un peu pour regarder en sa direction. Les enfants étaient réveillés ? Non …. Si tel était le cas, ils auraient explosés la porte de la chambre pour rentrer. Curieux, il se leva de nouveau pour partir vers la porte, il l’entrouvrit et sentit une boule de poil passer entre ses jambes. Quand il baissa la tête, il vit Neko de l’autre côté. Il bondit sur le lit et prit place … Normal … Le Guardian soupira et referma la porte. Puis, il retourna à son lit, mais il ne s’allongea pas. Non, il s’asseyait sur le bord et se frotta les yeux, les coudes posées contre ses genoux. « J’sais pas comment tu t’y prends pour faire l’amour avec tes autres coups, mais généralement on ne dit pas : Prend moi, en faisant la planche. » En gros … Il ne faisait rien pour être désirable à cet instant même. Il râlait juste … Et attendait que Castiel vienne pour tout faire. Nah ! Ce genre de chose se faisait à deux … Presque intéressé par sa réaction, il tourna la tête vers lui pour le voir, attendant de voir s’il allait ramasser ses affaires ou le rejoindre …






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mer 15 Oct - 14:56


YOU GOT BLOOD ON YOUR FACE;
【Castiel x Almond】

C'est vrai que, dit comme ça, ça fait très tapin. Mais d'un autre côté, Al doit avouer qu'il est vachement mal à l'aise avec la situation. Il n'est pas chez lui, déjà... Et ça, même avec son caractère, ça joue beaucoup. Puis, en plus, cette histoire de claque là, il a l'impression que le blond en fait toute une histoire. C'est-juste-une-claque. Il aurait très bien pu lui faire pire. Il a encore son sac de poudre, dans sa sacoche...
    "Mon appartement n’est pas une prison jusqu’aux dernières nouvelles. Pars si tu veux", fait platement l'humain, un peu vexé quand même.

Almond lève les yeux au ciel, lassé. C'est pas croyable ça !... Il ne sait plus vraiment quoi dire, à ce stade. Il n'a clairement pas envie de passer pour une chaudasse -quoique, là il passe pour une pute, c'est guère mieux- et a de la fierté. Ces deux-là seraient, dans la nature, de vrais rivaux, à essayer de se dominer l'un l'autre. Qui a tort, qui a raison, qui a le plus de force, qui cédera le premier, qui se renfrognera plus que l'autre etc... Ce petit jeu devient sincèrement lassant.

Almond tourne la tête vers la porte quand il entend pleurer. Des enfants ? Il a des enfants ?! Le vampire fronce les sourcils, interloqué par tout ça. Mais qu'est-ce que...
Ah. Oui. Le chien. Almond peut reconnaître des jappements plutôt que des pleurs. Merci chère ouïe vampirique... L'humain se lève et va ouvrir la porte. Almond en profite encore une fois pour regarder ces jolis muscles rouler sous la peau tatouée du blond, éclairée par la lune et les lumières de la ville. Le petit chien entre dans la chambre et Almond le suit du regard. Quel curieux animal, tout de même... Il n'a jamais eu de chien, et ne sait pas vraiment ce que c'est de vivre avec un animal de compagnie. Il a toujours eu son frère avec lui, mais pas d'autres compagnons... Les plans cul abonnés à son lit, ça compte comme animaux de compagnie ?...
Finalement, l'humain s'assoit au bord du lit. Almond l'observe, puis silencieusement, enlève sa chemise.
    " J’sais pas comment tu t’y prends pour faire l’amour avec tes autres coups, mais généralement on ne dit pas : Prend moi, en faisant la planche", râle l'humain.

Subrepticement, Almond se glisse jusqu'au tatoué. Il se penche par dessus son épaule et attrape son oreille entre ses dents qu'il laisse glisser sur les bijoux en acier pour les tirer un peu. Il passe une main sur le torse tatoué de l'homme et la remonte jusqu'à sa gorge, puis jusqu'à son menton pour l'obliger à basculer légèrement sa tête en arrière. Almond laisse glisser sa main libre le long du corps de l'humain pour soulever son boxer d'un doigt, puis s'introduit doucement dans la vêtement.
Il lui lèche une nouvelle fois l'oreille et siffle:
    "Est-ce assez excitant ?" Il touche le membre de l'humain du bout des doigts. "Ou vous en faut-il plus ?", sa main agrippe la virilité du tatoué, doucement, et commence à la frotter.

Doucement, ses lèvres glissent jusqu'à son cou où elles y dépose un doux baiser, puis un autre un peu plus haut. Il mordille la peau, teintée de noir par l'encre du tatouge, doucement et sans y mettre les crocs.

Il en a même oublié la présence du chien...
FICHE PAR DITA | EPICODE
Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mer 15 Oct - 17:54
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Jetant un bref regard en arrière, Castiel put voir l’autre retirer sa chemise, dévoilant une peau laiteuse. Cette teinte blanche lui donnait un petit côté frêle et maladif. A moins qu’il ne suive les règles de la noblesse d’antan, dont la peau ne devait être marquée par le soleil. Très vite, le Blondinet tourna la tête pour le laisser tranquille. Le visage rivait vers le bas, il posa sa main sur sa bouche pour bailler en silence. Puis, quand il eut terminé … Le Vampire s’était approché de lui, à genoux sur le drap rouge. La peau brulante de l’humain captait la froideur du vampire, sachant alors qu’il était à ses côtés. D’ailleurs, ce changement brutal de température le fit frémir. Jamais il ne se ferait à ces corps glacials.  Et déjà, l’Immortel se penchait par-dessus son épaule, attrapant son oreille du bout des lèvres pour venir tirer dessus doucement. Castiel ne bougeait pas, les paupières toujours closes. Il frissonnait juste à ses approches, se laissant faire, se laissant aller à cette envie qui petit à petit refaisait surface. Comme quoi … Il suffisait de râler un coup pour avoir ce que l’on voulait. Le Vampire avait-il comprit son erreur ? Possible. Sinon il ne serait pas là, à côté de son nouvel amant, en train de jouer avec ce lobe. Ce simple contact humide sur son oreille était semblable à une décharge pour l’humain. A vrai dire, il avait toujours été très sensible à cet endroit. Un souffle pouvait suffire à faire naitre dans son esprit les envies les plus salaces. Et cette simple langue ravivait son ardeur.  Si bien que ses reins étaient déjà envahis par cette chaleur si singulière, si particulière et unique. L’Humain semblait nettement plus détendus … La colère quittait ses traits pour ne laisser qu’une expression envieuse et curieuse de découvrir ce nouveau plaisir nocturne. Certes, il avait déjà eu ce jeune homme, mais la situation était différente. Il n’y avait pas de rapport de force, juste le désir et la volonté de chacun. C’était un tout nouveau jeu …

Ce jeu s’accentuait quand le Vampire longea le torse de l’humain de sa main, caressant sa peau, découvrant ses tatoués, redessinant la forme de ses muscles. Puis cette main se posa sur sa nuque, maniant son menton de façon à ce qu’il bascula la tête en arrière, ce qu’il fit sans la moindre résistance. Pour cette fois-ci, il baissait les armes. La tête en arrière, Castiel ouvrit les yeux pour regarder l’homme sans nom. Il le lorgnait, observant ce regard brillant de luxure. Diable, il était excitant … Et cette main baladeuse l’était tout autant. Comme sa consœur, elle descendait le long de son torse. Sans trop se hâter, elle passait sous son nombril pour disparaitre sous l’élastique de son boxer noir. Tokugawa lâcha un léger soupir en sentant les doigts du Vampire effleurait sa virilité. Elle réagissait déjà et commencer à s’éveiller … Cette langue vicieuse sur son oreille l’excitait vraiment. Son sexe se dressait déjà, titillé par ces doigts plutôt joueurs. Okita ne put faire autrement chose que se mordre la lèvre en déposant sa tête contre l’épaule du Vampire. Il ferma les yeux tandis que son invité lui murmurait à l’oreille … Assez excitant demandait-il ? Le Japonais se mit à chuchoter «  Peut mieux faire … » avec un sourire qui se voulait provoquant.

Quand il se mit à frotter son membre, Castiel frémit et soupira de nouveau. Le vampire disparu au creux de sa nuque … Mais pas une seule fois, il ne craignait la morsure. Il savait que si cela arrivait, il serait mort avant de dire ouf. Mais ne pas penser à cela pour le moment … De sa main, l’Editeur caressa la joue du Drogué, trouvant presque la froideur de sa peau agréable pour le coup …. Même sa main froide sur sa virilité donnait à ses gestes une saveur particulière. L’Humain n’en était que plus électrisé. A chaque mouvement, son bas ventre était assaillit par l’envie d’aller plus loin, par ce plaisir tout juste naissant qui se ressentait dans sa verge grossissante. L’autre main de l’Humain se posa sur la cuisse accessible du Vampire, il la caressait doucement avant de remonter progressivement avec l’intérieur de sa cuisse. «  Tu vois … Quand tu veux … » fit avec un sourire taquin et provocateur à souhait.






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Jeu 16 Oct - 20:49




[+16]
You Got Blood On Your Face ;


Sous ses doigts, Almond sent la peau de l'humain chauffer. Il le sent parce que ça le brûle. Il a les mains relativement froides. Et caresser cet homme qui chauffe petit à petit avec des mains froides, ça peut faire mal des deux côtés... Tant mieux.
L'humain ne tarde pas à réagir. Il le sent, il l'entend. Son souffle se fait plus court, son cœur bat plus rapidement, son corps se fait encore plus chaud. Et son membre durcit lentement sous ses caresses qui se font plus frénétiques. Il dépose un autre baiser dans le cou de l'humain, léchant la peau tatouée du bout de la langue au passage. Puis il sent une main chaude contre sa joue. Son visage se fige sur une expression un peu mal à l'aise. Ce genre de petites attentions ne lui plaisent pas des masses, à vrai dire. Mais il ne va pas envoyer ce pauvre homme balader, ça serait trop dommage... Puis l'ambiance est assez dure à ramener, alors on ne va pas faire de manière. Il continue de caresser le sexe de l'humain, doucement, sans trop se hâter. La main baladeuse qu'il sent sur sa cuisse le fait soudainement frémir. Même habillé, la chaleur de l'homme s'empare de lui. Il est surpris, à vrai dire, et ne s'attendait pas à ça. Mais il n'en laisse rien paraître, continuant d'embrasser les muscles de l'humain avec sa langue.
"Tu vois … Quand tu veux …" Fait l'humain en remontant sa main jusqu'à l'intérieur de la cuisse du vampire. Ce dernier sourit légèrement, puis se presse un peu plus contre le tatoué. Avec sa main sur son menton, il dévoile un peu plus sa gorge. Almond passe sa langue sur l'oreille percée de l'homme, puis descend jusqu'à sa mâchoire.
"Hm... C'est moi qui devrait dire ça..." Lâche le vampire sur un léger ricanement. "Regardez comme vous êtes... Docile", il dit dans un soupir à l'oreille de l'humain, sans arrêter les mouvements qu'il inflige au sexe de son partenaire. "Vous obéissez à mes mains comme si vous étiez à leur merci", il soupire une nouvelle fois, comme pour encourager l'humain à se laisser aller.
C'est une bonne chose qu'il s'abandonne à lui comme un pantin. Comme ça, Almond peut jouer avec lui... Un peu.
Doucement, il se dégage de lui, et laisse sa tête se poser sur le matelas; il sort sa main du boxer de l'humain et se positionne au dessus de lui, à quatre pattes, une main de chaque côté de sa tête. Ses longs cheveux argentés tombent un peu vers l'avant et Almond est obligé de tous les ramasser avec une main pour les mettre d'un côté. Un léger sourire apparaît alors sur son visage alors qui domine l'humain. Doucement, il glisse ses lèvres jusqu'à sa gorge et recommence se baisers. Sa langue glisse de nouveau sur cette peau tatouée qu'il marque petit à petit.
"... Je risque de laisser quelques marques, vous savez..." Il dit, sans forcément faire allusion à ses dents. Dents qu'il s'efforce de ne pas faire glisser sur sa peau pour ne pas l'effrayer, ou quelconques autres réactions comme ça.
Il se redresse doucement, prenant soin de s'asseoir sur les jambes de l'humain. Il glisse une main entre ses cuisses pour remonter de nouveau dans son boxer. Il ne quitte pas le tatoué des yeux, le dévorant au passage. Doucement, il reprend ce qu'il était en train de faire... Enivrer cet homme de plaisir est son objectif de l'instant, visiblement. Et il prendra le temps qu'il faudra pour se faire.

Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Jeu 16 Oct - 22:06
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Agacé par les rapports de force constants, Castiel avait envie d’autre chose, d’expériences plus intimes et douces. Surement pour cela qu’il se montrait aussi ‘tendre’ avec le Vampire. Bien sûr, il l’était dans une certaine mesure. Il n’agissait pas avec la tendresse d’un mari ou d’un amoureux, plus qu’un amant qui voulait prendre du plaisir, mais aussi en offrir à son partenaire. Partenaire … Le Vampire l’était devenu depuis l’épisode de la voiture. Un épisode qui, bien que plutôt brusque, n’avait pas été désagréable. Bordel n’empêche …. Il invitait un buveur de sang dans son lit. Il l’invitait à batifoler avec lui, reniant totalement ses principes de Guardian. Putain …. Si les autres apprenaient des débordements, le Japonais serait la risée de sa communauté. Enfin … Il ne fallait pas trop non plus tiré sur la corde. Castiel avait beau se laisser aller pour cette  fois, il restait un tueur presque né, sans la moindre pitié pour les Hunters et toutes les autres merdes de leur engeance. Salaud ? Oui et alors ? Il avait ses raisons … Quand bien même il exècre les vampires – qu’importe leur alignement – il restait assez droit et bon pour ne pas tuer les innocents. Les innocents n’ont pas à payer pour crimes de leurs semblables, tel était sa façon de penser. Aussi, ce même vampire à ses côtés n’avait qu’à filer droit pour rester hors de portée de ses coups … S’il n’était pas un danger pour les humains, Castiel n’en serait pas un pour lui. Et pour l’instant …. L’autre était loin d’être en danger. Passer sous le bureau n’était pas une solution pour être à l’abri de la colère du Guardian, cependant … Quoi ? Le Vampire poussait sous le dit bureau comme monnaie d’échanger pour garder la vie ? Même pas … C’était par simple envie qu’il l’avait tiré jusqu’à sa chambre …. Envie hein ?

Pour le moment, son envie allait bien au-delà de ces simples caresses. Il voulait plus …. Bien plus. Il le voulait lui, il voulait le faire sien, il voulait le posséder. Mais l’homme se fait sage et ne réclame pas. Il le laisse juste agir à sa guise et prend ce qu’on lui donne. Du moins pour l’instant. Il aime ces lèvres sur sa nuque, ses mains sur sa peau. Et il souffla quand l’une d’elle se faisait plus virulente sur son membre maintenant droit. Okita ne bougeait toujours pas, il restait assis sur le bord du lit, à regarder l’Autre le caressait, bientôt le masturber et il se mord la lèvre tant ses gestes sont agréables.  Le Guardian se surprend même à sourire quand le Vampire le provoque. Lui ? Docile ? Le Blondinet lâche un léger rire accompagné d’un « Docile ? Rêve pas trop … Tu vas être déçu … » Ce n’était qu’un temps, celui de se mettre dans l’ambiance, de voir aussi ce qu’il avait dans le ventre. Oserait-il faire plus ? Ou bien … Rougir devant pareil audace et laisser à l’Humain le luxe de jouer avec son corps ? « Sache … Que je ne suis à la merci de personne … Et je ne suis le soumis de personne … » Il avait été le sien pendant …. Deux minutes, mais jamais, au Grand jamais cette expérience ne saurait être renouveler …

Doucement, Castiel se laissa tomber en arrière pour s’allonger alors que le Vampire se pose au-dessus de lui, à quatre pattes. Ses cheveux argentés le chatouille un instant alors qu’il le contemple.  Plus il sentait ses lèvres sur sa peau, et plus le Japonais était excité, mais jamais il n’irait prendre possession de ses lèvres, c’était … C’était un geste amoureux pour lui et il ne l’était pas. Désolé ! Sans rancune ! Laisser des marques ? Par kami-sama non … Alors qu’il allait bouger, l’Editeur se figea. Le Vampire venait de reprendre son membre en main, le torturant de nouveau et brisa presque son élan de courage et de domination. Il souffla un instant et ouvrit les yeux pour le regarder. Dans cette posture, il s’offrait presque à la vue de son partenaire mais aux regrets de l’humain, il n’était pas nu. Alors … Il glissa sa main le long de sa cuisse, quand il arriva à son genou, il l’attrapa et roula sur le lit pour se mettre au-dessus. Au final, se faire dominer était insupportable. Quand il allongea le Vampire sans nom sur le dos, il calcula mal la distance et une fois au-dessus, il put sentir ses lèvres sur les siennes … Castiel écarquilla les yeux et éloigna aussitôt ses lèvres. Certes le baiser avait été très chaste et rapide, mais ça restait un baiser … « Désolé … C’était pas ... Voulu …. » Evidemment que ce n’était pas voulu ! Et les rougeurs sur ses joues non plus ….

Comme pour reprendre contenance, le Guardian défit rapidement la ceinture et l’humain, il défie le bouton de son jean, baissa la braguette  et tira les jambes du jean pour lui retirer. Mieux … Bien mieux …. Pendant quelques secondes, il s’arrêta et l’admire en se mordant la lèvre. C’est avec une certaine passion qu’il embrassa sa nuque, titillant son oreille de sa langue alors que d’une main, il retira son boxer pour le mettre nu … Une trainée de baiser fut abandonné sur sa gorge, longeant son torse, il fit de nouveau halte pour torturer l’un de ses tétons et reprend sa course jusqu’à son nombril. La langue glissa avec perversité sur sa peau alors qu’il le dévorait du regard, quand enfin … Il se glissa entre ses jambes. Une main, il attrape le sexe du Vampire alors que déjà, sa langue se pose sur son gland, roulant dessus avec le piercing qu’il avait sur la langue, il le découvre jusqu’au moment où ses lèvres se referment sur lui, commençant déjà à le suçoter avec volupté et désir. C’était maintenant son tour de prouver que c’était LUI qui était à sa merci …


[/quote]




Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 19 Oct - 13:40




【Castiel x Almond】[+16]
You Got Blood On Your Face ;


Cette vision lui plaît. Voir cet homme être coupé dans un élan pareil par de simples caresses, une seule main, lui plaît franchement. A vrai dire, il en aurait presque ricané de fierté. Mais ce sentiment est de courte durée: il se termine quand l'humain agrippe son genou pour rouler et se mettre au dessus de lui. Merde alors... Se sentir dominer ne lui plaît pas, hm ? Il aurait bien souris face à cette évidence si...
S'il n'avait pas sentit les lèvres du tatoué contre les siennes. Elles se sont juste touchées, chastes et gênées, mais elles se sont touchées quand même. Almond ouvre un peu plus les yeux, étonné.
"Désolé … C’était pas ... Voulu …" Balbutie l'humain, puis il se met à rougir. Almond trouverait ça presque mignon.
"Hm-hm... C'est ce que l'on dit, oui ~", il répond, comme pour provoquer, voir énerver, un peu plus l'humain.
Almond n'est pas persuadé que l'homme a envie de ses lèvres, parce que si c'était le cas, il l'aurait probablement fait.
Comme pour se venger -ou peut-être ne pas rester planté là à rougir-, l'humain défait la braguette et la ceinture du vampire en toute hâte avant de lui retirer son pantalon. Almond se redresse un peu, s'appuyant sur ses coudes. Ses yeux se posent sur ceux de l'humain. Qu'est-ce que c'est que ce regard ?... Il le désire à ce point ? Et bien ~ Il est surpris de le voir plonger dans sa nuque pour y déposer quelques baisers et jouer avec son oreille. Le vampire se mord la lèvre, puis il se contracte légèrement en sentant l’élastique de son boxer glisser sur lui. La langue de son partenaire est allée côtoyer sa gorge, puis son téton. Une petite décharge lui parcours le dos, suivit de tremblements quand il descend le long de son ventre. Mais pas seulement... Almond le suit des yeux, puis les fermes subitement quand cette langue perverse touche enfin sa virilité. Il crispe ses paupières et tourne la tête quand il sent le piercing de l'humain rouler sur son gland. Merde, il s'est fait percé à un endroit stratégique ce con ! Almond soupire silencieusement. Il lutte pour ne pas refermer ses jambes et laisser l'homme s'occuper de lui. Ses mains agrippent brusquement le drap rouge quand les lèvres humides de l'humain se ferment sur lui. Déjà, il se sent durcir, puis devenir plus chaud. Doucement, il ouvre les yeux pour regarder l'humain s'amuser avec lui. Il soupire de nouveau, puis pousse un peu sur son bras pour se redresser sans déranger le tatoué. Il passe une main dans les cheveux blonds de ce dernier, entortillant une mèche autour de son doigt; il passe ses doigts contre sa tempe pour dégager son visage de ces cheveux blonds et effilés, pour mieux le regarder. Petit à petit, ses hanches bougent seules, accélérant le rythme des lèvres sur lui.
"... Ahh..." Il laisse échapper en dévorant l'humain des yeux.
Almond remarque qu'en plus d'être beau et désirable, il est doué. Dommage qu'il ait un caractère pareil...

Doucement, il se laisse glisser sur les draps, gardant une main dans les cheveux de l'humain. Sa main libre viens enlever ses propres mèches de son visage, il en profite pour poser le dos de sa main contre son front, comme pour cacher ses yeux. Un nouveau râle lui échappe, bien qu'il ait essayé de le retenir.

Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Lun 20 Oct - 13:43
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


« C’est ce que l’on dit » répliqua le Vampire à ce baiser malencontreux. Il croyait vraiment que Castiel voulait l’embrasser ? Et puis quoi d’autre encore ?.... Faillais pas rêver ! Pour le japonais, les baisers étaient réservés à des contextes amoureux, sauf qu’il était loin de l’être et même ! Il ne concevait pas de faire sa vie avec un vampire. En fait, il ne concevait pas l’idée de faire sa vie avec quelqu’un tout simplement. Le jeune homme n’avait jamais été intéressé par les relations amoureuses. Il était un solitaire dégouté par la romance, les sorties au restaurant, les fleurs et tous ces trucs de gonzesse. Il n’était pas le prince charmant doux et délicat qui offrait des cadeaux à sa belle et lui faisait l’amour sur des pétales de roses. Nah nah … Brr !! Vous cherchiez de la romance ? Alors aller voir ailleurs ! Mais à n’en pas douter, l’Autre Vampire n’attendait pas cela de lui, peut-être de personne en fait … Sur ce plan, Tokugawa l’imaginait bien comme lui en fait. Parfait alors non ? Véritablement ! Et ce même si la colère le gagnait quand il le traitait presque de menteur au sujet du baiser. Pfff, fut sa réponse. Plutôt parlant sur ce qu’il pensait vraiment.

Quoiqu’il en soit, le Guardian découvrait chaque parcelle de peau du bout de la langue … Durant l’exploration, il n’avait pas quitté du regard, il le dévorait même par ce simple fait, le trouvant juste affreusement désirable. Il avait beau le nier, il était difficile de résister à ce Vampire. Et pour un Guardian l’avouait faisait mal. En vérité, il avait beaucoup de mal à l’accepter. Il était connu pour être un Guardian aussi virulent et dangereux que craint. Quelle serait sa réputation si ce … Laissé aller était appris par le reste de sa communauté et pire, ses ennemis ? Hmm … Il ferait tomber la tête de quiconque viendrait le sous-estimer … Et pour le moment, ce fut l’Autre sans nom qui sous-estima sa capacité de dominant. Jamais, au grand jamais il ne serait dessous ! Et il allait l’apprendre à ses dépens, d’ailleurs il commençait déjà à l’apprendre en subissant cette petite torture. Et quelle torture ! Après avoir laissé une trainée de salive le long de son torse, Castiel venait d’empoigner son sexe du bout des lèvres, jusqu’à le faire disparaitre sous celles-ci. Presque aussitôt, le Blondinet le sentait réagir et voyait sa virilité prendre de l’ampleur entre ses lèvres … La dureté qui commençait à la saisir prouver son plaisir naissant, et encouragé Okita à poursuivre. Petit-à-petit, le Vampire se mit à remuer les hanches, accélérant alors les mouvements de sa verge dans la bouche du Guardian. Il réclamait, et comme pour se faire plus doux, il caressait ses cheveux. Tout tenant ses hanches, Tokugawa ne se fit pas prier et rendait la cadence un peu plus soutenu, répondant à ses hanches qui ondulaient encore, qui l’excitaient de plus en plus. Par moment, il faisait rouler son piercing sur son gland avant de longer tout son membre avec, puis il la remontait jusqu’à venir l’enrouler, tel un serpent, autour de son sexe tendu.

Quand il l’entend soupirer d’aise, Castiel le libéra de sa torture, troquant ses lèvres par sa main alors que déjà, il lécha l’un de ses doigts … Caressant sa cuisse de cette même main, il descendit jusqu’à ses fesses pour venir introduire ce doigt lubrifié de salive en lui. C’est avec un sourire provoquant qu’il le fixait alors que l’intrus continuait à glisser en lui avant de bouger … Le Japonais prit un temps pour le regarder … Ses hanches qui ondulaient, son souffle qui s’accélérait, sa virilité gonflée de plaisir … Castiel se mordit la lèvre en réprimant une pensée, celle qu’il était vraiment irrésistible …






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mar 21 Oct - 1:23




【Castiel x Almond】[+16]
You Got Blood On Your Face ;


Bientôt, Almond ne sent plus une langue humide sur lui, mais une main un peu rêche, ce qui a bien moins d'effets sur lui, et dieu merci... Il se redresse un peu pour voir son partenaire, puis il remarque qu'il est putain de sexy quand il se lèche les doigts. Pas que, mais en gros. Il se mord la lèvre en regardant les muscles de ses épaules rouler sous sa peau lorsqu'il glisse sa main sur sa cuisse. Au début, la présence du doigt ne lui fait pas grand-chose: il est occupé à trembler de plaisir en sentant la main de l'humain contre lui. Puis leurs regards se croisent enfin et Almond se crispe soudainement en sentant ce doigt pervers entrer plus profondément en lui, puis remuer. Son corps entier bouge tout seul en quête de plaisir plus intense. Il se sent défaillir entre les mains de l'homme, succomber à cette chaleur qu'il côtoie rarement... Enfin, rarement, disons que ce genre de sensation, il ne la ressent pas avec tout le monde. C'est ce que l'on appelle communément un "bon coup" ou un "mauvais coup". Almond se cambre légèrement quand il sent que l'humain passe très près de sa zone sensible. En plus, cette main qui joue encore avec lui le déconcentre. Il ne sait pas vraiment où donner de la tête et choisit de se laisser aller: il glisse de nouveau contre le drap rouge, l'agrippant au passage.

Il se laisse faire un bon moment quand, quelque peu lassé, il se redresse pour passer sa main sur le bras de l'humain au bout duquel sa main perverse le touche encore. Doucement, il le pousse et cherche à atteindre son torse pour déposer ses lèvres sur sa peau.
"À mon tour..." Il dit dans un soupir tout en fermant les yeux; doucement sa main passe le long du ventre de l'humain et va se cacher dans son boxer.
Doucement, sa langue remonte jusque dans son cou pour y déposer quelques marques. Des nouvelles, oui. Il sourit légèrement entre deux baisers, amusé par la situation. Il fait un bien bel idiot de faire ça une deuxième fois avec un homme qu'il n'aime pas forcément... Mais bon, le sexe c'est bon même avec n'importe qui. Et ce "n'importe qui"-là est bien doué...

Doucement, sa main retrouve sa place atour de la virilité du tatoué. Il joue avec son extrémité, le caresse de bas en haut et de haut en bas, insiste sur certaines zones sensibles, et ce sans retenue.

Castiel O. Tokugawa
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Mer 22 Oct - 16:44
Almond & Castiel

« You big disgrace  »


Castiel était très attentif aux réactions de l’Autre. Il le regardait se mordre la lèvre, laissant apparaitre ses dents de vampire. Puis, il le sent trembler sous ses mains. Ces tremblements l’amusent et l’encouragent même ! Mais le Japonais se fit un peu plus amusé et excité quand il vit son partenaire se secouer sous ce doigt un peu trop insistant. Très vite, il vint à la conclusion qu’il avait trouvé cette chaire si sensible, ce point de plaisir chez les hommes. C’est tout naturellement qu’il se fit plus incitant sur cette même zone, la heurtant du bout du doigt, appuyant dessus, puis juste l’effleurer … Tokugawa voulait faire languir son partenaire, peut-être même faire en sorte qu’il en réclame plus … A ne pas se méprendre, l’Editeur n’était pas du genre à aimer se faire supplier mais dans ce rapport de force, il trouvait cela adéquat à la ‘relation’ qu’ils entretenaient, ou amélioraient … Pour le moment, il n’y prêtait guère d’attention, cherchant juste à l’entendre et le faire craquer. Comme pour se faire d’avantage irrésistible, il pinçait doucement son gland entre ses doigts, venant ensuite à le faire rouler avant d’étreinte son sexe de sa poigne et reprendre les va et vient du poignet, massant  lentement sa virilité avant d’accélérer le geste. Petit-à-petit il allait juste vite de ses deux mains alors qu’il observait ses muscles se tendre sous l’expiation, sa peau frissonnait à la chaleur de l’humain.

Le Guardian jouait avec son corps jusqu’à ce que l’Autre se mette à agir, disant que c’était son tour …. Depuis quand il décidait celui-là ?... Castiel fronça les sourcils et aussitôt, il se retrouva sur le dos, les mains trop éloignés de lui pour poursuivre sa torture. Couché, il frissonnait en sentant ses lèvres froides sur sa peau, joint à cette main glacée enfuit dans son boxer. A ce changement brutal de température, le Blondinet se retrouvait le souffle coupé, la peau frémissante. Mais ce n’était pas désagréable pour autant … SI bien que son membre restait tendu vers le haut, prouvant son envie et son excitation … Mais aussi le désir d’aller plus loin. C’est-à-dire le prendre, tout de suite, là, maintenant … Ce manège n’avait que trop durer et l’Humain n’était pas tellement du genre patient. Mais une fois encore, sa patience fut mise à l’épreuve alors que l’Autre entamait de douces caresses sur son sexe, il le parcourt, le découvre et le touche outrageusement, un sourire sur les lèvres. Tch ….. Foutue buveur de sang ! Castiel se laissait faire, reposant la tête sur un coussin alors qu’il le regardait de sa place, le regard brillant de luxure, il voulait aller plus, tellement plus loin et le prendre. Cette envie était si forte …. Tout en le fixant, le Guardian observait son visage apparaitre quand un éclair foudroie le ciel, il apparait de minces secondes avant d’être de nouveau plongé dans l’ombre de la pièce. «  Ton nom ? » demanda le Japonais tout en le dévorant du regard. Pas que ce dernier l’intéressait mais l’appeler ‘Truc’ ou ‘Connard’ s’était vite lassant, même pour lui ! C’était dire !...

Castiel venait de poser une main sur lui, sur sa hanche. Cette même main se glissait sur sa peau pâle jusqu’à se poser sur ses fesses nues tandis que dextre suit le même chemin mais se coller à ses reins. D’un coup plutôt sec, il attirait le vampire contre lui, laissant sa main ballade sur ses fesses, il se frayait une route jusqu’à son intimité. Il n’y glissa pas un, mais deux doigts cette fois, le bougeant déjà rapidement … Un sourire carnassier apparu sur le visage du Guardian. Restant proche de lui, il lui murmure à l’oreille. « J’n’suis pas patient … Pénètres-toi …. » Dit-il sur un ton qui sonnait comme un ordre. Une langue perverse se posa sur son oreille, léchant son lobe alors de le mordiller plutôt sauvagement.






Spoiler:
 
Almond B. Riverblue
HunterHunter
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   Dim 9 Nov - 18:20




【Castiel x Almond】[+16]
You Got Blood On Your Face ;


Voir l'être-humain réagir comme ça fait presque... Plaisir à Almond ? Oui, quelque chose comme ça. Il jubile de le voir perdre le contrôle comme ça. Almond prend aisément les rênes en le caressant, le touchant sans gêne, ni retenue. Sa main se fait douce, taquine. Il ne se retient plus pour jouer avec la virilité du blond et s'amuse à le taquiner plus franchement, insistant sur les zones les plus sensibles. Un fin sourire se dessine sur son visage quand sa langue caresse la peau tatoué de l'humain, jusqu'au moment où ce dernier s'intéresse à lui.
"Ton nom ?"
Son nom ? Diantre, en voilà une question. Almond a tellement prit l'habitude de finir dans le lit de parfait inconnus sans même leur demander leur nom qu'il n'y fait même plus attention. C'est vrai que l'un et l'autre ne se connaissent pas, lorsque l'on y pense. Almond ne sait rien de ce... type, et inversement, ce type ne sait rien de lui. D'un côté, c'est bien mieux comme ça. Franchement. Almond ne compte pas revenir d'ici un moment, de toute façon. Il a d'autres expériences à faire avec d'autres gens. Oui, c'est un fait, Almond craint les coups récurrents. Au final, ils finissent par se connaître, s'apprécier, et peut-être même pire: par s'aimer. Le comble de la niaiserie en puissance 1500.

Non, tout ça n'attire pas Almond. Aime quelqu'un ne l'attire pas, faire de ce tatoué son coup récurrent ne l'attire pas.
Mais ce tatoué l'attire, qu'il le veuille ou non.
Il se passe un petit moment avant que le vampire ne réponde. Il a, disons, profité de cet instant pour scruter le visage de l'homme. Dans le noir, Almond peut le voir aussi bien qu'en pleine journée. Un avantage considérable, n'est-ce pas... Enfin, cela dépend.
"... Almond", il dit, sans sourire. La main sur sa hanche qui remonte jusqu'à ses reins le fait trembler légèrement. Ca ne l'empêche pas de dire: "Le votre ?" Tant qu'à faire, autant qu'ils soient sur un pied d'égalité...
Enfin, tu parles d'une égalité.

Almond tremble de nouveau, ravalant un léger soupir quand la main de cet homme se glisse jusqu'à ses fesses. Il est surpris par la "violence", si je puis dire, du geste du tatoué. Il n'oppose pas de résistance et se rapproche du corps de l'humain. Une sensation chaude envahit la chute de ses reins quand il sent les deux doigts pervers bouger en lui, percutant les parois de son intimité avec vigueur. Almond soupire plus franchement, évitant tout de même de faire trop de bruits. D'un côté, cette situation lui plaît... De l'autre, il est toujours en compétition avec cet humain, et lui donner raison l'embête franchement. Le sourire carnassier n'aide pas, et encore moins les paroles qui suivent.
"J’n’suis pas patient … Pénètres-toi …" Puis sa langue vient se poser sur son lobe. Le vampire frémit, tremblant, se crispant sur les vagues de plaisir qui envahissent son corps. Il regarde finalement l'humain, en se mordant la lèvre.
Il s'avoue vaincu en se redressant. Merde, il va lui obéir... Que ce tatoué sexy ne se fasse pas de fausses idées, Almond n'est pas un chien obéissant. Il est juste... Conduit par l'envie de ressentir plus de plaisir, de côtoyer cette chaleur intense qu'il ne ressent pas en temps normal. Depuis toujours, il recherche la chaleur des autres, de n'importe quelle façon possible. Il a toujours eu des "plan cul", des coups. Cette idée de coucher avec un inconnu est juste devenue plus fréquente depuis qu'il est un vampire.

Almond recule légèrement pour tirer le boxer de l'humain vers les genoux afin de dégager sa virilité. Il l'empoigne gentiment, tremblant légèrement, pour la guider jusqu'à lui. Doucement, longuement, il s'empale sur le membre de l'humain. Ses yeux se ferment alors que ses sourcils se froncent. Il se mord la lèvre pour retenir d'éventuels sons un peu trop forts. Ahh, putain... Il entrouvre les paupières pour regarder le tatoué avec envie.
"Je ne vais pas- ghh... Y arriver seul, vous savez..." Ses mots sont coupés par de léger soupirs. Il provoque l'humain en se léchant la lèvre.

Même s'il n'a pas entièrement fait prisonnier le sexe de l'homme, son bassin commence déjà à onduler, lentement.

Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: [+16] ;You big disgrace [CASTIEL]   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» castiel ▬ HURRICANE.
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)
» Castiel L. Adenn « This flower repelling clutz won't lie. » [ 100% ]
» CASTIEL KONRAD SHEFFIELD ► Harvey Newton Haydon
» Castiel Moore ► You've to be cruel to be kind.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Habitations :: Quartier Uper :: CASTIEL O. TOKUGAWA & BONNIE/CLYDE PARKERSBLOOM-