FORUM FERMÉ.

Partagez | 

Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]

Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Dim 12 Oct - 19:23



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




Luke regrettait vraiment ce qu'il venait de faire. Il avait amené un vampire chez lui, qui était actuellement installé dans son lit. Pourquoi pas dans le canapé miteux et défoncé de l'appartement ? Parce que le Guardian était bien trop gentil et protecteur, et qu'il aimait aider les gens… Mais pas les vampires. Il l'avait foutu en sang, dans son lit… Quel crétin ! Il soupira en entrant sous le jet d'eau chaude de sa douche, se relaxant au maximum et faisant partir cette horrible odeur de sang qui lui collait à la peau. Il aimait sentir les gouttes d'eau glisser sur son corps et mourir à ses pieds. Luke rejeta la tête en arrière, s'appuyant sur le mur.

- Quel crétin…


Il se lava les cheveux et le corps, soigneusement, avant de sortir de la cabine de douche pour se sécher un minimum, et enrouler une serviette autour de sa taille. Se regardant dans le miroir, il discerna sans aucune difficulté les grosses cernes creusées sous ses yeux. Insomnie. Il ouvrit le tiroir situé sous le lavabo, et prit un bandage pour l'enrouler autour de son poignet et de son ancienne blessure encore fraîche. Il s'était coupé pour… pour nourrir un vampire. Luke soupira bruyamment, et referma le tiroir.

Habitué à traîner presque nu dans sa maison, il ne prit pas la peine de s'habiller pour un invité, et se dirigea ainsi habillé dans sa cuisine pour se faire un bon café. Tasse en main, il rejoignit ensuite sa chambre pour enfiler un boxer noir, simple, et un bas de jogging. Il s'assit ensuite sur le bord du lit, où reposait le vampire. Il ne connaissait même pas son nom..

Luke l'observa un instant. Son teint était pâle et ses cheveux formaient comme une auréole rousse autour de sa tête. Il soupira, et ôta le bandage qu'il s'était enroulé au poignet.

- Faut que tu boives encore un peu.. ça m'enchante pas..

Il attrapa d'un mouvement habile la lame posée sur la table de nuit, et se coupa le poignet pour faire couler son sang. Bordel, dans quoi s'était-il fourré ? Maintenant, il n'avait pas le choix.. Il devait le nourrir pour lui permettre de guérir, et ainsi partir au plus vite ! Luke posa son poignet sur les lèvres du rouquin, et le menaça à nouveau.

- Pas de crocs ou je te tue.

Simple mais efficace. Il fallait que le rouquin boive encore, et Luke était certain que l'odeur de son sang le réveillerait, s'il "dormait".. Mais est-ce que les vampires dormaient ? Il n'en avait aucune idée. Il prit sa tasse de son autre main et la porta à ses lèvres, buvant un peu de café brulant. Il aimait sentir le breuvage encore chaud couler dans sa gorge. C'était une sensation plaisante, comme pour l'alcool d'ailleurs. Il reposa la tasse sur la table de nuit, et reporta son attention sur le vampire.

- Ton nom ?

Luke se retint de fuir au salon. Pas qu'il avait peur, mais il détestait se voir aussi.. faible ? Non, il avait décidé d'aider un vampire de lui-même, autant aller jusqu'au bout.. Et il tuerait ce même vampire lui-même, un autre jour.. S'il en avait la capacité. Il remarqua alors son chaton noir dormir aux pieds du vampire.. Sale traître.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'





Dernière édition par Luke C. O'Hagan le Jeu 16 Oct - 13:38, édité 1 fois
Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Dim 12 Oct - 21:10
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Quelque part chez Morphée …

Lancelot était assis devant son ordinateur. Une tasse de café de la main, une feuille dans l’autre, il la lisait et la balança rapidement avec un «  Bande de connard ingrats … » Doucement, la feuille s’allongea sur le sol. L’entête portait le logo des autorités de la ville de Massachusetts. Et le titre du document : Solde tout compte. Oui oui … Il avait été viré. Enfin, pas vraiment … Depuis quelques années maintenant, il travaillait comme hacker pour la police de cet état. Et il était très efficace ! Suffisamment pour mettre l’arrestation de plusieurs criminels et autres cyber-prédateurs. Mais depuis peu, d’étranges crimes avaient lieux. Et chaque jour, le nombre de victime augmentait de facile exponentiel. Un nouveau genre d’assassin … Ils vidaient leur victime de leur sang avant de laisser trainer le cadavre dans la rue. Sympa … Depuis que les meurtres de faisaient nombreux, Lancelot avait été congédié. Et voilà comme il s’était retrouvé avec pareil document. Pff … C’était qu’il était dégouté notre inspecteur en herbe ! Mais il n’avait pas si son dernier mot, surement pas … C’est donc armé de outil de combat qu’il partit en guerre. Piratant le serveur de la police, Lancelot prit connaissance de toutes les informations sur cette affaire. Le nombre de victimes, qui elles étaient, les points communs, les mobiles, les alibis des suspects, le profil du suspect, le mode opératoire des meurtres. Bref, tout ce qui pouvait être utile à l’enquête. Pendant plusieurs semaines, il craquait les serveurs pour stalker les informations à la source.  Et à chaque nouvelle victime, il réitérait le processus mais avec les médecins légistes,  il voulait tout savoir, il voulait tout connaitre à cette heure ou le crime était on ne peut plus présent dans les rues. La peur se faisait ressentir chez les habitants, la peur et la panique, celle de subir le même sort que ces malheureux. Personne n’était à l’abri. Car les victimes étaient aussi nombreux que différentes, des homes, des femmes, des jeunes, des vieux, des riches, des pauvres, des américains, des européens, des asiatiques. Bref, vous l’auriez compris, rien ne relier les victimes. A croire qu’il fallait dire LES tueurs et non LE.

La nuit suivante, on retrouvait l’humain à la morgue. Non, il n’était pas mort, mais une femme avait été tuée, vidée de son sang, comme de nombres victimes. Curieux, le Rouquin avait décidé de voir ça de ses propres yeux. Armé d’un pot de vin pour le médecin légiste, il entra dans l’établissement sans souci. Presque habitué à ce terrain lugubre, Lancelot n’eut pas de mal à retrouver le corps de la victime. En premier lieu, il prit soin de libre le rapport d’autopsie. Celui-ci indiquait qu’une seule blessure avait été constatée sur le corps de la victime. Deux entailles à la nuque. Elle s’était vidée de son sang avec pareil entaille ? Bizarre. Encore plus bizarre, cette victime était la première à porter des traces de son agresseur. Sur ses plaies avaient étés retrouvés de la salive. Surement la police était-elle en train de recherche le coupable de la salive ?.... La première idée de Lancelot la suivante : Elle a été mordue ? Apres tout, cette  salive avait été retrouvée sur ses blessures à la gorge, constat logique … Minerva était la victime. Minerva ? Ce nom l’interpela. Et quand l’humain souleva le drap, il reconnut le visage de la demoiselle …. L’un de ses plans q. Un bon plan q d’ailleurs. Enfin tant pis. Il examina sa blessure avant de recouvrir le corps et tourna le dos pour partir. Il n’en avait que trop vu. Le dos tourné, il reposa le dossier mais … Sur la table d’opération, le corps de la femme se redressa. Complètement nue, elle quitta la table et se dirigea vers son ancien amant. Intrigué par les bruits, Lancelot fit volte-face pour voir la morte …. Mais vivante. What the … Hell ?! La femme lui sourit et se jeta sur lui. Paniqué, le rouquin attrapa le premier ustensile d’autopsie qui lui tomba sous la main et frappa la morte, enfin la vivante … Mais cette riposte fut ridicule. Car déjà la femme s’acharna sur lui. Elle était brutale et violente … Si bien qu’elle mit à terre le pauvre Rouquin sans le moindre mal, et pour venger, elle lui arracha un œil … Et la douleur fut telle qu’il se mit à hurler, tout en se débattant, mais il ne pouvait plus, il avait si mal … A cette douleur se joint une morsure qui le paralysa.  Son corps tout entier était parcours de spasme alors qu’un cri mourut dans sa gorge … Sa vie le quittait en même temps dans son sang, il y en avait tellement autour de lui … Et même dans sa gorge, un liquide chaud et ferreux, immonde …

Puis beaucoup moins … Il était même … Sucré ? Oui, la douceur du sucre liée à l’amertume d’un sang fruité. C’était …. Très bon. Si bon qu’il ouvrit les …. Une paupière. Il n’était plus dans cette salle d’autopsie, aux mains avec cette femme. Non, il était dans un lit, face à un homme nu – pour ce qu’il voyait. Oh mais il reconnaissait ce visage, le Guardian. Il s’était dévêtu et ses cheveux étaient humides. Surement avait-il prit une douche. Alors il devait être chez lui … Lancelot était plutôt surprit. Il l’avait aidé. Il l’avait vraiment aidé. Oui, il se souvenait maintenant. Le ténébreux lui avait donné son sang. Avec sa mémoire revenait aussi la douleur. Mais plus celle de son œil comme dans son cauchemar, mais celle à sa nuque. Par reflexe, il posa sa main sur sa blessure, sans quitter le brun de l’œil. Ce dernier avait posé son bras blessé contre ses lèvres, l’invitant de nouveau à se nourrir de lui. Punaise … Il prenait même soin de le menacer. Pensait-il vraiment qu’il allait lui sauter à la gorge alors qu’il arrivait à peine à bouger ? Tch …. Absurde. C’est dans une légère prise qu’il attrapa le poignet du jeune homme pour mieux s’en nourrir encore. Et plus il se nourrissait, plus il avait la force de se redresser pour s’asseoir. D’ailleurs, assis il était vraiment très proche du ténébreux. Suffisamment pour lorgner son buste d’un œil discret. Punaise, il était bien bâti ce con … Il le contempla un instant et ferma l’œil, par crainte de rougir, pff … Ouf, il manquait de sang pour faire ça. Après de longues secondes à lui arracher son sang, le Borgne le libera de sa main, de ses lèvres et posa son œil unique sur le chat, à ses pieds. Son nom ?  « Lancelot McGarden. Et toi ? A moins que tu préfères sauveur, ou bon samaritain, ou  humain … »

Doucement, il lâcha son bras et soupira. C’est avec des gestes plutôt lents et quelques grimaces qu’Emmet se défit de son blouson, puis de son t-shit (orné d’un joli trou à l’épaule.). Il avait chaud … Ou froid … Il ne savait plus. Maintenant torse nu, il porta un regard a sa blessure, c’était moche. Le coup de poignard joint à sa première entaille. Pour être plus précis, il s’était pris un débris d’acier – provenant d’un garde-corps – dans l’épaule. Bref, c’était moche à voir, que de blessures chez ce combattant. Un nouveau soupir passa alors qu’il se laissa tomber en arrière pour s’allonger. Il prit un instant pour regarder l’endroit. Autant dire qu’il était loin du luxe de son duplex … Le Guardian était en galère de thune ? Ca ne le regardait pas. « Garde donc ton sang, l’anémie arrive plus vite qu’on ne le croit … Combien de temps j’ai dormi ?... » Il tourna la tête avec peine vers la table de nuit, s’attendant à trouver son cache-œil, habitude de le poser la chez lui. Mais rien … Il avait dû le perdre sur le toit, génial ….






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Dim 12 Oct - 22:06



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




Lancelot ? C'était sympa comme prénom, il ne l'avait jamais entendu. Luke remarqua le regard du vampire sur son chat, et ne dit rien. Il espérait juste qu'il ne l'utiliserait pas en tant qu'apéro, ou de réserve de sang.. Il ne tenait pas à perdre sa mignonne petite boule de poils.. (Luke craque pour les animaux mignons, il n'a pas pu s'empêcher de ramasser ce chaton dans la rue lorsqu'il l'a vu).

- Je m'appelle Luke. Luke Cameron O'Hagan pour te le faire en complet. Mais sauveur me plaît bien.

Il eut une petite moue fière, et regarda Lancelot regarder sur la table de nuit. Que cherchait-il ? Luke mit un moment avant de penser à son cache-oeil, qu'il avait ramassé avant de partir. Où l'avait-il mis ? À la cuisine sans doute.. Il fut surpris par un froissement d'habits et, en tournant les yeux, il vit le rouquin ôter son haut. Ses yeux se posèrent de suite sur la blessure qu'il avait à l'épaule. La blessure qu'il lui avait infligée… Luke grogna, et partit à la salle de bain chercher du désinfectant et des bandages. Peut-être que ça ne servirait à rien, mais il voulait quand même soigner un minimum la plaie. Il remarqua alors le bandeau sur le bord du lavabo, et le prit par la même occasion.

Luke retourna s'asseoir au bord du lit, et découvrit un peu Lancelot pour avoir accès à son épaule. Il désinfecta sa plaie et enroula ensuite le bandage autour de son épaule, le faisant passer vers ses aisselles pour le faire tenir. Il fit de même pour sa blessure au cou, après l'avoir bien nettoyée pour ôter le sang séché et permettre à la blessure de respirer.

- Je sais pas, t'as dû dormir quatre bonnes heures, ou plus. Sinon, ça va mieux ?

Il recouvrit le corps froid du vampire, en bonne mère poule. La chambre sentait son odeur, et le chaton se leva en titubant avant de venir se poser à côté de la tête du vampire en ronronnant.. Ah, s'il savait qu'il avait à faire avec un suceur de sang, ce maudit traitre de chat partirait sûrement la queue entre les jambes ! Luke sortit le cache-oeil qu'il avait fourré dans la poche de son jogging, et le donna au vampire.

- C'est ça que tu cherchais ?

Assis au bord du lit, le Guardian termina son café avant de se relever et de s'étirer, faisant craquer son dos. Il n'avait pas vraiment fait attention au fait que Lancelot puisse voir son torse, mais s'en fichait pas mal, il était chez lui. Le vampire pouvait aisément voir la cicatrice à droite de son nombril, faite par balle.. Ce n'était toutefois pas important.

- T'veux un truc ?

Qu'il était avenant le Guardian..Mais Luke avait toujours été trop protecteur et intentionné avec les gosses de l'orphelinat, ça avait tendance à ressortir lorsqu'il aidait quelqu'un.. Mais le noiraud n'oubliait pas que Lancelot était un vampire, il restait toujours un minimum sur ses gardes..

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Lun 13 Oct - 14:22
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Il voulait donc être appelé « sauveur » ? A ce constat Lancelot lâcha un « tch » suivit d’un léger rire amusé. Il manquait pas d’air ce type … Mais surement pouvait-il se le permettre à l’heure actuelle. Après tout, c’était grâce à lui si Emmet n’avait pas claqué. Mais … Revenons un instant sur les faits. Si Luke n’avait pas été sur le toit, le Hunter n’aurait pas attaqué Lancelot, ainsi le Rouquin n’aurait pas été blessé, donc n’aurait pas eu besoin de se nourrir. En gros … Luke sur le toit = Lancelot capoute. Mais … Si on tournait la chose sous ce sens, ça voulait dire que c’était à cause de l’Humain si le Vampire était dans cet état ! Ah bah bravo !!! Allez file ta gorge, tu dois te racheter ! Nameho … Ouais bon, en vérité, le Borgne se foutait pas mal de qui était coupable, il ne comptait blâmer personne. Ce qui devait arriver, arriva, sans plus. Et puis, il n’y avait pas eu de mort. Ha si un … Ouais mais c’était pour la bonne cause, donc on s’en tape ! Maintenant, le malade devait se focaliser sur sa guérison. Et le jeune homme semblait prêt à l’aider à cela, à … Veiller sur lui pour garantir une régénération rapide et efficace. Après tout, il lui avait offert son sang, et même ! Place de roi ! Il était dans son lit … Si ce n’était pas beau ça.

Plus beau encore, le Brun venait de revenir auprès du malade, armé de désinfectant et de bandages. Il comptait faire quoi avec son attirail ? Plutôt curieux, McGarden laissait l’humain faire ce qu’il voulait. C’est ainsi qu’il se retrouva de nouveau assis sur le matelas, chatouillé par un coton humide et froid qui nettoyer ses plaies. Luke savait-il que cela était inutile ? Le sang frais était son seul salut contre la douleur et la mort. Alors mourir d’une plaie infectée, ce n’était pas pour les monstres comme lui. Mais toutefois, le Rouquin ne disait rien. Il le laissait agir à sa guise. Mais il ne le regardait pas, il gardait le visage à l’opposé, tenant juste ses cheveux d’une main pour ne pas le gêner. Gêné … Oui il l’était. Jamais on ne s’était occupé de lui. De son plus jeune âge, jusqu’à sa mort, le jeune homme avait toujours été très débrouillard. Et même après sa mort, il avait tout apprit seul. Alors ici, se faire bichonner par un humain un peu trop protecteur, il y avait que quoi le faire rougir. Il avait l’impression d’être un gamin tombé d’un arbre, le genou en sang. C’est alors que s’élança l’un de ses ainés pour venir le secours tel un prin… Nah ! Tain, mais c’est n’importe quoi ! En plus, Lancelot avait le double de son âge, malgré ses vingt-six années marquées et figées depuis cinquante ans.

Bref, les soins étaient finis et Lancelot jouait le cosplay de Toutankhamon. Et les bandages n’étaient pas agréables, certes, il ne mettrait plus de sang tout partout mais bon, c’était serré cette merde là. D’un léger coup d’œil, il observait son corps enlacé par les tissus blancs et il soupira en maugréa « J’ai l’impression d’être un rosbeef prêt à cuir … » drôle de comparaison, surtout pour un anglais … Quoiqu’il en soit, il avait donc dormi aussi longtemps ? Emmet était surprit. Et d’autant plus par sa question. ‘Sinon ça va mieux ? ‘ … Tain, comble de l’ironie : un guardian qui s’inquiète pour un vampire. Machinalement il leva le bras pour faire un geste, mais fut rappeler à l’ordre, il grogna et remit très vite son bras contre son flanc « Tain le con. Ça fait mal c’te connerie … Mais oui ça va. Si j’n’avais pas une aussi mauvaise image des Guardian, j’dirais presque que tu t’inquiètes pour moi. Quoique ce serait touchant … » Déclara le rouquin avec un léger sourire amusé. Sourire qui s’accentua en voyant la petite boule de poil venir jusqu’à lui. Il posa sa main sur lui et lui caressa le dos avant de le chatouiller sous la gueule. Il aimait bien les animaux, mais ne pouvait pas tellement en ramener, il ne vivait pas seul et ne voulait pas incommoder son colocataire avec des petites bestioles. Surtout que … Le connaissant, il pourrait aisément ramener tous les chiens abandonnés de la ville, mode refuge.

Mais très vite, il abandonna le chat pour venir reprendre son cache-œil, il le garda en main « Ouais c’est ça … J’pense pas en avoir franchement besoin pour le moment, à moins qu’ça te gène ? » Demanda-t-il en désignant son œil clos, sertit d’une belle balafre. D’ailleurs en parlant de balafre, il n’était pas le seul à porter les vestiges d’une bataille. Sa seule pupille verte se porta sur le nombril du ténébreux, voyant la forme boursouflée d’une cicatrice, vu la forme, surement une balle. De sa main libre, il retira les deux semi-automatiques qu’il portait à la ceinture et les fit léviter jusqu’à son manteau pour les envelopper dedans, tout en demandant « J’imagine que c’est un cadeau de vampire que t’a sur le ventre ? ». C’est en prononçant ce dernier mot que le sien se mit à grogner. Il eut un sourire gêné, la bagarre ça creusait pas mal … C’est avec un air plutôt enfantin qu’il se frotta la joue du bout du doigt, affichant un sourire rêveur qui laissait apparaitre les pointes de ses crocs. « Ton sang est très sucré …. C’est comme un Eldorado. Il m’a donné envie de caramel … »


[/quote]



Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Lun 13 Oct - 18:34



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




Un rosbeef à cuire ? Bof, pas intéressant, Luke n'était pas vraiment attiré par la chaire des vampires.. Il ne voyait pas vraiment l'utilité de lui avoir bander ses plaies, sans doute un réflexe.. Un vampire n'avait sans doutes pas besoin de ce genre de chose.. De toutes manières, Lancelot ne lui avait rien redit à ce sujet. Il fit mieux en affirmant quelque chose de stupide : Luke, s'inquiéter pour lui ? Et puis quoi encore !? Il voulait juste remettre rapidement Lancelot sur pieds pour qu'il parte, et que le Guardian ne lui doive plus rien ! C'était la mentalité de Luke, oeil pour oeil, dent pour dent.. Il détestait devoir quelque chose à quelqu'un d'ailleurs..

- Moi, m'inquiéter ? C'est beau d'rêver, Lancelot.

Il avait prononcé son nom légèrement, murmuré du bout des lèvres alors qu'il se détourna du vampire pour ranger un peu ce qui traînait sur la table de nuit ; des tasses vides de cafés, des mégots de cigarette, son paquet de Lucky Strike.. Le rouquin finit par lui demander si la vue de son oeil le gênait ; Le noiraud n'y avait pas vraiment fait attention.. Son attention fut attirée par la cicatrice zébrant son oeil, et il l'observa un long moment avant de se rappeler qu'il ne devait pas se laisser aller à la contemplation. Une telle blessure ne le dérangeait absolument pas, il n'était pas le genre d'homme à être facilement choqué.. Suffisait de voir comment avait fini sa précédente proie : Sa cervelle avait littéralement sauté hors de sa boîte crânienne, avant de s'étaler sur le sol en un bruit immonde..

- Nan c'est bon, fait comme tu veux.

Le vampire continua de parler. Visiblement, il avait remarqué sa blessure au nombril. Luke ne pu s'empêcher d'y poser les doigts en grimaçant, se rappelant d'un mauvais souvenir : C'était lors de ses premières chasses aux vampires.. Il était encore inexpérimenté mais était beaucoup trop bourru pour oser poser des questions ; fierté oblige. Il avait suivit sa proie avec d'autres Guardians, et avait finit fusillé.. Heureusement que sa plus grave blessure, à coté du nombril, n'avait pas touché d'organe vitaux. Luke se contenta de répondre à sa question par un hochement affirmatif de la tête. Il finit par s'allumer une cigarette, et en proposa une à Lancelot.

La dernière phrase du vampire eut le don de le faire rougir, autant de gêne que de colère. Son sang était exquis ? Un Eldorado ? Et puis quoi encore !? Ce n'était pas en disant ça que le rouquin en aurait plus. Le Guardian lui tourna le dos, les pommettes rosies. Mon dieu, quelle connerie.. Et l'autre qui voulait du caramel ! D'ailleurs, l'estomac de Luke se mit à grogner, affamé. Du caramel hein ? Pas de chance, il avait mangé son flan au caramel la veille.. Peut-être en avait-il encore ? Il grinça des dents en pensant qu'il était en train de chouchouter un vampire. Que faisait-il..? Il se laissait trop aller, ce n'était pas bon.

- C'est pas comme ça que t'en auras plus.. Demande seulement si t'as envie, c'est tout.

Il remarqua les crocs du vampire sortir de sa bouche, et frissonna légèrement de dégoût en imaginant ces mêmes crocs s'enfoncer dans sa gorge : Jamais. Jamais jamais jamais jamais.

- Tu veux manger un truc, autre que du caramel ?

Respire Luke, concentre-toi et termines-en rapidement avec ce vampire de malheur.. Il fixa un instant Lancelot avant de partir à la cuisine pour se préparer une omelette au jambon et au fromage, plat facile que sa mère lui faisait très souvent lorsqu'il était petit. Il prit un tablier noir et simple, le mit sur son torse dénudé et sortit les ingrédients pour préparer son repas. Il battit les oeufs avec nostalgie. Vraiment, la vie d'enfant était bien meilleur et simple que celle, sauvage et hostile des adultes.. Il alluma la friteuse et se décida à préparer des frites : ça n'allait pas vraiment avec une omelette, mais il en avait envie..

Son regard se perdit un instant dans le vide alors qu'il repensa à sa vie d'avant, et au fait qu'un monstre était actuellement dans sa maison. Il se coupa avec le couteau qu'il était en train de laver (celui qui avait servi à couper le jambon), et jura.

- Qu'est-ce que je fabrique bordel..?

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Lun 13 Oct - 20:31
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Quelle fut la déception de Lancelot quand Luke affirma qu’il pouvait rêver. Dommage … Cette idée était plaisante et entendre son nom dans la bouche du Guardian était particulier. Cette saveur était particulière oui. A vrai dire, il avait presque l’impression de parler à l’un de ses amis de longues dates. Sauf qu’ils se connaissaient à peine au final. Le plus surprenant ? Lancelot le trouvait charmant et sympathique, malgré le coup de couteau et le fait qu’il l’ait traité comme un chien. Mais, après ce sauvetage et ce sang gracieusement offert, McGarden pouvait bien fermer les yeux sur ce détail. Pour couronner le tout, Luke se baladait à moitié nu. Quel luxe pour le Vampire que de pouvoir admirer cette chute de reins …. Ce torse aux muscles presque saillants … A cette nuque dévoilée, vierge de tous crocs. Alléchant et tentant … Un petit peu trop même. Mais ouf ! Lancelot manquait encore de sang pour … Pour réagir à ce genre de chose. Mais il sentait déjà ses forces lui revenir. La blessure à sa nuque était déjà moindre, il le sentait. La régénération reprit son cours, certes pas aussi rapidement qu’il le devrait, mais il était en voie de guérison, pour le plaisir grand plaisir à son Sauveur.

Et ce dit sauveur partit de nouveau à sa ressource en lui tendant une cigarette. Emmet aurait presque pu lui arracher des mains tellement il était content. Drogué de merde … Sans ses cigarettes, McGarden n’était plus le même homme. Il devenait plus brusque, plus brutal, mais aussi beaucoup moins patient et agréable. Il pourrait tuer pour une clope, si je vous assure … Mais fort heureusement, il n’avait jamais été à cours, sauf aujourd’hui. Mais le Précieux de nouveau entre ses mains, il sentait la pression redescendre ! Toujours sur le lit, Lancelot glissa sa cigarette entre ses lèvres, attrapa le briquet dans sa poche et alluma sa cigarette. Dès lors, il oublia légèrement l’humain, qui se cachait de ses rougeurs. Surement était-il très mignon avec les joues rosées. Mais le Rouquin était loin de penser qu’il viendrait à rougir avec pareil compliment. Après tout, il était un Guardian, savoir que son sang était un Saint Graal pour l’un de ses ennemis, ce n’était pas censé le flatter ou lui faire plaisir. Enfin … C’était bizarre et de toute manière : Le Borgne ne se rendit compte de rien. Il eut juste une drôle d’impression quand l’autre déclara qu’un compliment ne l’aiderait pas à en avoir d’avantage. Le Milicien eut un rire amusé alors qu’il soufflait sa première bouffée «  Je n’étais pas en train de réclamer tu sais ... » Mais … Avait-il bien entendu ? Il n’avait qu’à demander quand il aurait envie ? Envie ? Ou besoin ? Le Britannique tourna l’œil vers lui. «  Dois-je comprendre que tu es prêt à me nourrir à chaque faim ?... Je pourrais rapidement m’y faire …. » C’était dangereux comme phrase ça …

Et le repli stratégique de l’humain fut rapide et efficace. Il se leva et quitta la pièce après l’avoir interroger sur ce qu’il voulait manger. Sa réponse ? Un haussement d’épaules -  qui le fit grimacer -. Le vampire n’était pas difficile. Même s’il n’aimait pas les œufs et quelques légumes précédemment cités … Tant pis pour le caramel. McGarden le regardait partir, il se permit même de poser l’œil sur sa chute de rien, sur ses fesses  avant d’afficher un sourire satisfait.  Seul dans la chambre. Lancelot prit un temps pour se lever. Sa première tentative fut un échec. Il chancela pour reposer les fesses sur le lit. Il resta donc assis au bord du lit, à la place qu’occupé l’humain juste avant. Puis il attrapa son téléphone, ouvrit le clapet et d’une main, il rédigea un premier message pour son colocataire. « J’ai eu un contre temps dans ma mission, mais le Hunter est mort, j’rentrerai peut être pas ce soir. » Il était rare qu’Emmet découche de l’appartement, mais il fallait mieux le mettre au courant, quitte à devoir répondre  des questions en rentrant. Le second message se le suivant : Mission accompli, destiné au Centrale. Rapport fait, de façon express, Lancelot referma son téléphone et se leva du lit. Le pas titubant, il quitta la chambre à coucher et posa son smartphone sur la table. Très vite, il fut attiré par l’odeur du sang …

Presque aussitôt, le Vampire détourna la tête vers l’humain. Il était à la cuisine, de dos, la nuque et les hanches enlacées par les attaches de son tablier. Lancelot déglutit et l’observe un court instant. Il saignait … Surement s’était-il blessé en cuisinant.  Mais trop, c’est trop … McGarden traversa la pièce rapidement pour le rejoindre, il se glissa dans son dos. Il posa sa main gauche – bras blessée- contre le plan de travail, passant donc son bras contre la hanche de l’humain. Tandis que sa dextre passa sur le flanc droit de Luke, il attrapa son main blessé. Doucement, l’Immortel leva le doigt en sang du Guardian vers lui, tout en passant sa tête au-dessus de son épaule. Il était si proche de lui …. Il pouvait sentir la chaleur de sa peau contre la sienne, son parfum contre sa nuque, il pouvait entendre son souffle … Mais aussi proche soit-il, il ne le touchait pas. Seuls ses cheveux flamboyants caressaient la peau nu de l'humain ... Seul son souffle s’étalait doucement sur sa nuque ... Et tout aussi proche de son oreille, il lui murmura « Je m’y suis fait en fait … Pas de dent, je le sais … » Doucement, il glissa la phalange tranchée entre ses lèvres, suçotant ce sang si particulier dont il raffolait déjà. Son Eldorado l’avait-il appelé … C’est avec une certaine volupté qu’il léchait son doigt, sans le moindre danger de morsure. Il n’avait pas promis de ne pas le mordre, mais il s’y tenait malgré tout.





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Lun 13 Oct - 20:51



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Le nourrir à chacune de ses faims ? Jamais, Luke ne faisait ça qu'exceptionnellement. Il ne lui redonnerait jamais de son sang, c'était juste pour accélérer sa guérison et le faire partir de chez lui. Sa maison, son chat, son sang.. tout avait été souillé par un enfoiré de vampire roux ! Bordel.. le Guardian n'aurait jamais pensé abriter un vampire. Il se désespérait tout seul alors qu'il se rendait compte dans quelle merde noire il s'était fourré de lui-même. En plus, il s'était coupé le doigt, et l'autre crétin avait accouru ! Les vampires n'étaient que des bêtes affamées de sang après tout.. Il ne fut donc pas surpris de sentir une langue mutine passer sur sa coupure, le faisant frissonner malgré lui. Son corps réagissait tout seul au touché des plus intimes, alors que mentalement, Luke était juste en train d'insulter Lancelot de tous les noms..

- T'es vraiment un profiteur.

Il ne s'en rendit pas compte, mais son dos s'appuya de lui-même contre le torse du vampire, alors qu'il sentait toujours son doigt être prisonnier des lèvres du milicien.. Au moins, Luke était soulagé de ne pas être mordu. Si Lancelot essayait, il se verrait menacé du canon de son arme, entre les deux yeux.. Et cette fois-ci, le ténébreux n'hésiterait plus à tirer. L'hésitation était extrêmement mauvaise et toxique. Hésiter une fois peut signer la mort de quelqu'un. Avec son bras gauche, Luke retourna l'omelette pour ne pas qu'elle brûle, et tourna légèrement la tête vers le rouquin.

- Et sache qu'après cet "accident", je te ne laisserai plus une seule goutte de sang, Eldorado ou pas.

L'odeur de l'omelette de son enfance envahit alors ses narines, le faisant soupirer. Ce plat lui rappelait sa mère, son ancienne maison et.. La mort de cette dernière. Il se mordit la lèvre pour ne plus y penser, et récupéra son doigt sans l'avis de Lancelot. La blessure ne saignait plus du tout, et était à peine visible.. Il s'essuya l'index sur son tablier, et se tourna complètement vers le vampire. Son tablier glissa légèrement, étant trop grand vu que Luke ne l'avait pas ajusté, et un de ses tétons fut dévoilé par le tissu. Le Guardian ne le remarqua pas, et fixa froidement son "invité".

- T'as pas intérêt à te plaindre de l'appart, sinon je te fous dehors.

À ces mots, les voisins du dessus, avec leurs éléphants de gosses, firent alors un bruit monstre. Peut-être avaient-ils fait tomber quelque chose, mais leurs pas fit trembler les murs de l'appartement de Luke. Bordel.. Quel ménagerie avait-il pour voisin ?

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Lun 13 Oct - 21:45
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Profiteur ? Mais totalement ! Surtout qu’il se doutait bien qu’il n’aurait plus droit à ces faveurs après … Une fois qu’il serait sur pied, Luke ne le laisserait plus profiter de son sang. Et pour Lancelot, c’était très dur. Les poches de sang venant de la morgue étaient vraiment immondes. Aucune chaleur, aucune vie …. Que dalle. Ici, il avait trouvé une perle rare, un sang si …. Addictif dont il allait être privé. Mais quelque part, il s’en voulait d’être ainsi …. Aussi faible face à l’appel de sa vraie nature. Le sang était sa survie. Rien que d’y penser, il était dégouté. Il n’aimait pas ce qu’il était devenu, un monstre dépendant des autres pour survivent. Cette idée était renforcée par le flux vital de Luke. Mais c’était plus fort que lui, il ne résistait pas. Ube bête assoiffée de sang … instar des zombies affamées de tripes. Mince … Sacré claque dans la tronche avec pareil comparaison. Se montrer sous cette envie constante de sang n’allait pas influencer l’avis de Luke sur les vampires. Mais il tombait dans une mauvaise période aussi ! Celle ou cela devenait vital pour lui. Forcement … Mais curieusement, Luke ne faisait rien pour reprendre possession de son doigt. Il l’abandonnait aux lèvres de l’Immortel. Et pas que … Le Borgne sentit la peau ardente de l’humain contre la sienne. Il s’était presque adossé à lui, les omoplates appuyées contre son torse froid. Etait-il conscient de ça ?... Ou l’avait-il fait par instinct ? Quoique cela soit, Lancelot n’allait surement pas le repousser. D’ailleurs … Sa main libre quitta le plan de travail pour agripper doucement la hanche du Guardian.

De loin, la posture était vraiment très intime. Ils avaient tous des deux amoureux qui s’enlaçaient, ou se soufflaient des mots doux. De son œil unique, et penché au-dessus de son épaule, Emmet lorgnait son buste, à moitié caché par ce tablier gênant. Par moment, il voyait son torse apparaitre entièrement et sa vision s’arrêtait à l’élastique de son boxer. Encore une fois, le Britannique dut se faire violence pour rester tranquille, il ferma l’œil un instant, pour le rouvrir et voir … Une omelette ? Beurk … Il n’aimait pas les œufs. Autant dire, c’était suffisant pour calmer ses ardeurs. Mais … Qu’il était cruel ce type. Tout en remuant l’affreuse omelette, il tourna légèrement le visage vers le vampire, soulignant bien qu’après ce soir, plus jamais il n’aurait une goutte de son sang. Oh non, que torture que celle-ci. A cette annonce assassin, McGarden lui laissa un regard triste, ou faussement triste, qu’allait-il faire avec du sang mort ? Qu’allait-il devenir ? Un drogué dépendant de sa came inaccessible ? Chaud ….

Mais il l’était déjà à moitié avec la cigarette. Sauf que la clope, ça s’achète 10 dollars à tous les coins de rue, le sang de Luke n’avait pas prix lui … Heureusement ! Quand l’homme arracha son doigt aux lèvres du vampire, ce dernier déclara «  Ce n’est rien … Je viendrais te mordre pendant ton sommeil … » et il afficha un sourire moqueur. Bien sûr, jamais il ne ferait ça.  Quand il fit volte-face, Lancelot n’eut de choix que s’écarter pour le laisser passer avec son omelette beurk. Mais ce n’est pas l’omelette qui regardait mais ... Ce tablier qui commençait à le dénuder. Emmet souffla un peu plus bas « Ou je viendrais pour autre chose … » Il l’observait un instant avant de se pousser pour le laisser passer, et lui … Il était sur la défensive. Quand il ne le menaçait pas de le plomber, c’était de le foutre à la rue s’il se plaignait de son appart. Sauf qu’il n’allait rien dire. C’était si cruel de le voir comme un connard alors qu’l n’était qu’à moitié cela. Quel faux procès quand même, il était outré. Tellement outré que dans le dos de l’humain, il tendit la main vers le pan de tissu à ses hanches, il l’attrapa très délicatement pour qui ne sente rien, puis il tira dessus avec autant de délicatesse pour défaire le nœud. Le tablier se défit de ses reins, et très vite de sa nuque, il tomba même par terre, à ses pieds. Presque complice, les voisins firent un bordel du feu de dieu, couvrant les potentiels bruits pendant l’opération défeuillage de Luke. Et une fois la tapage finie, le vampire lui sourit « Tu sais … On pourrait faire autant de bruit qu’eux …. D’ailleurs, à te montrer à moitié nu, c’est presque un appel à la luxure … » déclara le jeune homme avec un air plutôt … Provocateur.




Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 10:36



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




Le mordre pendant son sommeil, sérieusement ? Lancelot aurait bien du mal..Luke dormait très peu, voire pas du tout, et avait la chance d'avoir un sommeil léger.. Surtout avec ses voisins. Au moindre bruit trop fort venant d'en haut, il ouvrait les yeux et ne pouvait plus dormir après. Génial, non ? Mais la deuxième phrase du vampire le fit moins rire. "Autre Chose" ? Luke imaginait-il vraiment la même chose que le rouquin ? C'était certain qu'il ne viendrait pas pour jouer aux échecs ou lui faire un massage.. Le noiraud grinça des dents.

- ça, tu peux toujours rêver.

Il accentua bien sur le toujours, et garda le dos tourné au vampire. Il sentit soudainement son tablier glisser le long de sa peau. Foutu tablier.. Il l'avait acheté parce qu'il était sobre et sympathique, mais il ne tenait visiblement pas très bien. Et ses voisins qui faisaient un boucan d'enfer !! Bordel, il ne pouvait plus très bien le supporter. Il avait envie de leur crier dessus ou mieux, d'aller leur plomber la tête pour être tranquille.

Et ce satané vampire qui continuait avec ses insinuations douteuses.. Faire autant de bruit qu'eux ? Appel à la luxure ? Ou pas.. Surtout que, premièrement, Luke ne ferait jamais rien de ce genre avec un vampire et que, deuxièmement, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il joue le dominé.. Jamais de la vie. Luke se baissa pour ramasser son tablier, donnant sans doute une belle vue au vampire, et partit dans sa chambre sans un mot pour enfiler un T-shirt noir. Il revint ensuite à la cuisine pour plonger les frites dans l'huile de la friteuse, et poser l'omelette sur une assiette. Il avait croisé le regard dégouté du vampire sur son omelette, et s'amusa à la mettre sous son nez.

- Alors comme ça t'aimes pas les omelettes ?

Le vampire lui avait déjà tellement tapé sur les nerfs que maintenant, c'était à son tour de l'embêter. C'était soit ça, soit Luke ne se contrôlerait pas et jetterait Lancelot dehors grâce à un bon coup de pied dans le popotin. La proposition salace du rouquin lui revint alors en tête.

- Comptes pas sur moi pour faire "autant de bruit que mes voisins" avec toi.

Il finit par regarder son appartement, lassé. Il passerait sûrement un coup d'aspirateur plus tard. Quoiqu'il en soit, Luke vivait dans un trois pièces plutôt sobre et aucune de ses affaires ne traînaient. Il n'y avait pas de décoration superflue, si ce n'était un canapé en cuir défoncé au salon, ses innombrables appareils photo dans une armoire vitrée, et une vieille photo de sa mère et lui, lorsqu'il avait douze ans.

Le Guardian finit par sortir ses frites, dorées et sans doute croustillantes à souhait, de sa friteuse. Il avait la main lourde sur les épices, mais pouvait se vanter de savoir cuire les frites et le riz à la perfection ! Un petit sourire étira ses lèvres alors qu'il posa le tout sur la table. Il s'y installa ensuite, sans rien demander au vampire, et attrapa une frite à la volée pour croquer dedans. Ouais, elle était bonne, et pour une fois, il n'avait pas trop salé.

- Tu t'sens mieux ?

Luke ne posait pas cette question pour être soulagé du fait que Lancelot guérisse, non.. Son véritable but était plus fourbe. Il voulait simplement savoir si le rouquin était prêt à partir bientôt. Sûrement oui, vu qu'il s'était levé… La libération serait-elle pour bientôt ?

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 14:31
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Ce monde était plutôt cruel avec Lancelot … Il ne pouvait pas vivre normalement, mais il ne pouvait pas non plus mourir. Il pouvait rêver pour avoir encore le sang du ténébreux, mais aussi pour espérer s’attirer ses faveurs. Beuh … Que de tristesse, de déception et de rêves apparemment … Et tout cela se solda par une petite moue du Vampire. Moue faussement triste. Car même si cette envie de son sang, et plus, était vrai, il y avait ausssi une part de plaisanterie. Car jamais il n’irait profiter de lui contre son gré. Jamais jamais. D’ailleurs, il ne comptait pas non plus tomber dans ses bras aussi facilement, ce n’était pas drôle. Et puis bon ... Luke ne semblait pas l’apprécier, pire le haïr à lui demander sans cesse s’il allait mieux pour mieux le mettre à la porte derrière. Dur ce mec ! Bon, déjà il pouvait s’estimer heureux, l’Opération Défeuillage avait été un succès. Merci les voisins ! Mais aussitôt dévêtu de son tablier, et après une proposition douteuse, Luke ramassa le tablier – offrant à l’invité un petit coup de tête sur le côté pour mieux voir - puis se retira pour aller enfiler un t-shirt sombre. Merde, bye bye la jolie vue. Tant pis … Le Rouquin se faisait une raison.

Ainsi de retour, l’Humain retourna à la cuisine comme une bonne petite ménagère, mit les frites dans l’huile et retourna à la table, armé de son omelette-beurk. D’ailleurs … Cameron remonta l’assiette jusqu’au nez du Vampire. Il n’eut qu’à humer l’odeur des œufs pour être dégouté. Pour lui, l’omelette s’est du degueuli. Et le Guardian s’en amusait, remuant le plat sous son nez, le questionnant comme si cela était nécessaire. Emmet eut une grimace alors qu’il repoussa gentiment l’assiette, lui laissant le luxe de manger son omelette-beurk. La pour sur … Il n’allait pas lui piquer ! Mais il pouvait l’embêter autant qu’il le voulait, le Borgne n’était pas du tout réticent à l’espièglerie. Lui-même prenait plaisir à faire chier son monde, surtout son colocataire. C’était un passe-temps en vérité … Quand il ne piratait pas les sites gouvernementaux, il titillait Caelestis. Toujours debout près de la table, Lancelot prêtait une oreille attentive aux voisins. Sérieux ?... Ils faisaient des travaux ou quoi ?! C’est quoi ces gens bizarres et sans la moindre once de respect pour leur entourage ?... Pour le coup, le Vampire regrettait un peu le confort et le calme de son duplex. Les seuls voisins qu’il avait, c’était les oiseaux qui venaient chantés sur sa terrasse aux premières lueurs du jour. C’était pas tellement pareil … Alors soit Luke n’avait pas les moyens de déménager, soit il aimait vraiment son petit trois pièces. Quel pouvait être son métier ? Les Guardians ne vivaient pas de la chasse aux Immortels, tout comme certains Miliciens qui bossaient à côtés de leurs rondes diurnes ou nocturnes.

Lancelot abandonna quelque peu l’humain pour regarder autour de lui, même faire quelques pas vers la fenêtre pour regarder dehors. Il était plutôt craignoss son quartier …. Avait-il déjà eut des soucis ? Pourquoi cet intérêt soudain pour son mode de vie ? Pff …. C’te mec était assez grand pour savoir se défendre et prendre soin de lui. Quoiqu’à bouffer des omelettes, il ne devait pas avoir de bons gouts culinaires. Puis son attention fut portée sur une armoire vitrée. Il s’en approcha sans rien toucher, contemplant juste de nombreux appareils photos. Il y avait d’anciens modèles, comme des récents et surement très chers. Il claquait peut-être tout son pognon dans ces appareils de plus en plus performant ? Ca … Lancelot pouvait parfaitement le comprendre, il était plus ou moins pareil avec les appareils High-Tech. Un photographe donc ? Peut-être même un journaliste … Cela expliquerait comment il avait su ou trouver ce Hunter. Pour finir, son œil se posa sur une vieille photo. Il y avait une femme avec son, probablement, fils. Surement lui. Quand Luke l’interrogea sur sa santé, McGarden allait machinalement reprendre que oui, il allait mieux, sincèrement en plus ! Mais se doutant qu’il attendait qu’à le foutre à la porte, il répondit. « Oh j’sais pas trop … Ton degueuli jaunâtre m’a donné la nausée, j’men sens mal … Dois y avoir du poison dedans … » Tout en prenant un ton de mélodrame, il posa son bras sur son front, genre je vais m’évanouir, il fit quelques pas titubants vers le canapé et se laissa tomber dedans … «  Ha je me meurs … » Il tira la gueule sur le côté genre fausse mort et son œil se ferma … Presque pas discrètement, il ouvrit l’œil pour voir ce que faisait Luke et il se redressa. Il ramassa son téléphone en passant et s’attabla en face de lui, sans toucher aux frites. « J'suis sur que ta fait exprès de faire des œufs pour que je ne vienne plus te mordre apres ... C'est un complot .... » déclara-t-il avec une petite moue d'enfant contrarié. Puis il l'observa un instant, le reluqua presque et se fit étrangement sérieux. « Dis, d’où te viens cette haine des vampires ? » demanda-t-il en le fixant alors qu’il posa son téléphone à côté de lui.





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 17:47



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Son dégueuli jaunâtre empoisonné.. Comme c'était gentil. Après avoir mangé la moitié de son omelette, Luke n'en avait soudainement plus envie.. Merci à Lancelot. Il jeta les restes et dévora ses frites, souriant en pensant au dessert qu'il avait dans son frigo.. Oh, un délicieux fraisier tout frais l'attendait. Il en salivait déjà, rien qu'en pensant aux fraises bien rouges, à la crème, hm… Il ne tarda pas à sortir son fraisier et une assiette ainsi qu'un couteau pour le couper en tranches. Il avait acheté le gâteau complet et non de simples parts, savant d'avance qu'il ne resterait plus rien d'ici le lendemain. Luke pourrait se nourrir exclusivement de pâtisseries.. mais ce n'était vraiment pas bon pour son corps. Heureusement qu'il avait deux métiers dans lesquels il fallait bouger un peu, sinon il serait déjà en surpoids.

Il rit légèrement en voyant Lancelot faire son petit show. Quel comique.. Il plaignit un instant son pauvre canapé en cuir, mais oublia rapidement ce détail en observant le rouquin, une main sur le front. Le guardian répondit froidement, malgré son sourire en coin.

- Crève en silence, sale bête.

Il vit ensuite Lancelot s'asseoir à sa table, son téléphone dans les mains. Faudrait d'ailleurs qu'il demande à recevoir sa paie pour ses trois vampires achevés.. Une rentrée d'argent ne lui ferait aucun mal.

- Qui t'a donné l'autorisation de t'asseoir ?

Il le fixa méchamment avant de couper son fraisier, posant délicatement une part dans sa petite assiette verte et ronde. Luke avait presque des étoiles dans les yeux, les gâteaux de ce genre faisaient partie de ses préférés, avec ceux au chocolat. Alors quand les fruits et le chocolat étaient combinés.. C'était presque un orgasme gustatif !

Le vampire devint soudainement sérieux et Luke manqua d'avaler sa fraise de travers. Sa haine des vampires ? Sans doutes avait-elle été alimentée par celle qui naissait dans les coeurs des enfants orphelins à cause d'attaques vampiriques ? Ou par le dégoût que ces êtres lui inspirait ? Il réfléchit à cette question un instant avant de répondre, lassé.

- Disons que j'ai passé ma vie dans un orphelinat rempli de gosses victimes de vampires. J'ai grandi dans la haine des vampires et même maintenant, j'éprouve du dégoût pour eux.

Il n'a pas dit "pour vous", ne voulant pas offenser Lancelot. Quoi ? Ne pas offenser Lancelot ? Luke se tapa presque le front, les sourcils froncés. Depuis quand cherchait-il à ne pas faire de mal à.. un vampire ? Mon dieu.. Il engloutit rapidement sa part de gâteau avant de s'en resservir pour se changer les idées.

- Et toi ? Pourquoi es-tu devenu un vampire ?

Ca ne l'intéressait pas tellement, mais si ça lui permettait de trouver quelque chose pour haïr de nouveau Lancelot, ce serait déjà ça de gagné. Il ne s'en rendit compte que plus tard.. Il avait dit pourquoi, et non comment. Quel idiot ! Comme si on choisissait d'être un vampire..

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 19:13
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Le Rouquin ne put retenir un rire amusé quand le Ténébreux lui demanda de crever en silence. Le sale bête n’était pas tellement apprécié mais bon … Il fit l’impasse sur ce détail et s’attabla malgré tout, sous le regard glacial et méchant de Luke. Il était bizarre tout de même cet humain ! Un coup, il se pavanait à moitié nu et laissait à Lancelot le luxe de prendre son sang, d’ailleurs il était plutôt réceptif à ses lèvres, puis après il le trairait comme une bête que l’on rabaissait plus bas que terre. Aussi, le Britannique ne savait pas tellement sur quel pied danser. Il restait donc méfiant, il l’était toujours. Enfin vu son état, il avait tout intérêt à l’être, une balle partait très vite et ses réflexes n’étaient probablement pas au point. Quoiqu’il en soit, le Vampire s’installa quand même, ne prêtant pas d’attention à cette soudaine méchanceté. Etrangement, quand le Borgne vit le fraisier, il commençait à comprendre pourquoi il avait été si agressif. C’était genre …. C’est mon gâteau, dégage t’en aura pas. Ha … Il était sur la défensive car il ne voulait pas partager ?! Radin !!! Vilain !!! Mécréant !! Et puis merde, il avait vraiment l’air bon ce gâteau ! Lancelot avait toujours adoré les pâtisseries, le sucre en général en fait.  Mais il avait une préférence pour les fruits rouges et le chocolat. D’ailleurs, la seule cuisine qu’il savait faire, c’était les gâteaux … Tartelette aux fraises, framboisier, les charlottes aux fraises. Mais généralement il n’avait pas le temps de faire la popote alors il se cassait pas le cul et aller acheter les gâteaux dont les meilleurs pâtisseries de la ville.

C’était cruel, le gâteau était là … Devant lui il lui parlait presque ! Dans son esprit, Lancelot entendait des : Mange-moi … Oui, il est fou. D’ailleurs, le fraisier faisait également de l’œil à l’humain, suffisait de le regarder. Il ressemblait à un enfant devant son gâteau d’anniversaire. Presque avait-il des étoiles dans les yeux. C’était presque adorable et touchant. L’effet du sucre était terrible … Et ravageur, c’et indéniable. D’ailleurs, McGarden se demandait si l’Humain allait le torturer en mangeant sous son nez, ou si au contraire, il allait aimablement partager … En fait, il coupait juste tout le gâteau en part et en déposa une sur son assiette. Punaise, il faisait trop envie la ! Le fraisier bien sur … Quoique le fraisier sur Lu… Non non, je m’égare. Le jeune homme quittait les onctueuses fraises des yeux quand l’autre manqua presque de s’étouffer avec l’une d’elle. Sa question l’avait surpris ? Peut-être ne s’attendait-il pas à être interroger. Lancelot était très curieux, et souvent très maladroit dans ses questions. Il ne prenait pas de gant et lâcher la bombe, sans se soucier de l’effet qu’elle aurait. Enfin, il répondit. Un orphelin ? Il se souvenait alors de la photo sur l’armoire. Surement devait-il avoir … 10 ou 12 ans, il avait perdu ses parents très tôt. D’ailleurs, il n’y avait pas d’homme sur la photographie, soit il était mort, soit il prenait la dite photo. Vu les sourires sur l’illustration, surement l’option deux …. Bref, il disait que tous les enfants côtoyés avaient perdus leurs parents à cause des vampires. Il disait avoir grandi avec cette année et qu’aujourd’hui, il n’avait que du dégout pour eux. Tiens … Pas « pour vous ? » ? Il le mettait à part maintenant ? Quoique cela pouvait être possible. Après tout, Emmet n’avait rien fait de mal jusque-là. Puis, il resta silencieux, mangeant juste sa pat sous le nez du Vampire, vampire qui n’osait pas tellement en demander.

Et la question fusa. Comme souvent. Comme toujours en fait. Dès qu’il faisait une nouvelle rencontre, on le questionnait toujours sur sa transformation. Parfois les questions étaient très sobres, d’autres fois très déplacées. D’ailleurs, le choix de ses mots était étrange. Si bien qu’il posa l’œil sur le ténébreux. «  Pourquoi ? Je ne l’ai pas choisi tu sais … » Répliqua-t-il aussitôt. Le Rouquin avait l’air las, fatigué de tout ça, de ce qu’il était et de devoir sans cesse de souvenir de ce moment. Aussi il baissa l’œil vers son téléphone et joua avec, presque nerveusement. Il regardait ses gestes de son seul œil, tout en avouant.  « J’me suis fait mordre il y a plus de 50 ans, quand les vampires sont apparus. J’travaillais pour les flics dans le Massachusetts. Enfin j’étais pas flic, j’étais ingénieur en informatique. Bref. Comme j’étais civil, on m’a congédié quand l’affaire devint dangereuse. Sauf que ma curiosité ma poussa à poursuivre l’enquête de mon côté. Un jour, une femme trouva la mort, elle était la première à porter l’ADN de son agresseur. Quand j’m’y suis rendu pour examiner le corps, la gonzesse s’est relevée sur la table d’opération. Elle m’a attaqué. Pour me punir de m’être défendu, elle m’a arraché un œil et m’a vidé de mon sang avant de me transformer. »

Il fit une pause avant de poser ainsi son téléphone et leva l’œil vers Luke, il le fixait. «  Quand j’me suis réveillé, c’te garce était encore là. Elle m’a avoué m’avoir transformé pour ne plus être seule, pour que je reste avec elle à travers les âges, elle parlait d’un amour éternel ou j’ne sais quelle autre connerie du genre. Je l’ai tué. Purement et simplement, comme si j’allais d’venir son clébard, je rêve ... » Enfin, il soupira et se tut, réfléchissant à ce qu’il venait de dire, d’avouer. Ne plus être seul hein … Les vampires étaient voués à la solitude, il l’avait vite comprit. Drôlement silencieux, le Vampire posa un coude sur la table et enfonça son menton dans la paume de sa main, le regard dans le vide.  « Un vampire n’a que trois possibilités de vie. Mourir – si toutefois il y arrive -, tuer leur semblable ou tuer le ‘bétail’. Il est curieux de protéger ce dit ‘bétail’ qui au final nous hait plus qu’autre chose. » Affirma-t-il tout en attirant le couteau de Luke avec son pouvoir, il l’attrapa et coupa la pointe d’une part de fraisier, il planta le couteau dedans et mangea le petit bout, god qu’il était bon !  « Enfin bref. Les humains souhaitent notre mort sans se douter que sans nous, la Milice ne tiendrait jamais les hordes de Hunters. Qu’est-ce qu’une balle - aussi perfectionnée soit-elle – contre la puissance d’un pouvoir unique ? » Interrogea-t-il plus pour la réflexion que pour recevoir une réponse. Puis il coupa un nouveau morceau de la part entamée et la mangea, ainsi il pointa le bout de couteau vers le Guardian. « De nombreux vampires ont donnés leur vie pour la vôtre, en se sacrifiant pour stopper les Hunters, en se prenant des coups mortels à votre place ... » Exactement comme il l’avait fait …  Mais pour le coup, il ne pensait pas à lui « Mais vous vous en foutez et nous traiter pire que des chiens. » On pouvait entendre une petite rancune au fond de sa voix. Enfin, il le quitta du regard pour observer son téléphone, puis, il râla. «  Bordel, ta pas la wifi ou quoi ? » … Ouais ouais … Le mec il fait tout un spetch sortant du cœur sur les injustices des humains, puis deux secondes après, il partait sur autre chose …. 100% Lancelot ça





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 19:46



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




Et voilà, Lancelot s'était lancé dans le récit de sa vie. Il fallait juste que le rouquin n'espère pas émouvoir Luke, ça ne marcherait pas. Quoiqu'il en soit, le guardian l'écouta d'une oreille distraite, la tête posée sur sa main. Il fit le tris d'informations dans sa tête, et garda ses yeux rivés sur le vampire. Il le surveillait, il n'avait pas confiance en lui. Plus de cinquantes années, Massachussets, amour éternel.. C'était plutôt cliché comme dernier point. Un vampire qui transforme un humain pour qu'ils vivent une idylle éternelle.. Digne de Twilight.

Le rouquin lui parla ensuite des trois possibilités auxquels faisaient face un vampire. Luke avait horreur des possibilités, il détestait se décider. Mais ils ne parlaient pas de lui là, il revint donc à la réalité en écoutant le vampire. Il grimaça lorsqu'il énonça la possibilité de tuer le bétail. Il n'aimait pas ce terme. Les humains avaient créé les vampires, une erreur incommensurable que les guardians essayaient de réparer. Sans doute la plus grosse connerie de l'humanité.. Surtout qu'avant que la milice ne soit créé, les humains géraient tout seul, comme des grands, les hordes d'hunter ! Fichu vampires.

- Avant que vous ne rameniez votre cul, les humains géraient les hunters. Difficilement, certes, mais on arrivait à les tuer. Pas besoin de dire "à quel prix", je pense bien que ça te viendrait en tête de toute manière. Pourquoi on vous tue sans pitié ? Pour réparer la plus grosse erreur jamais commise par les hommes. Pas besoin de jouer les philosophes avec moi, en jouant le martyr. Surtout qu'actuellement, tu es sous ma protection. Fais pas le malin.

Un sourire moqueur étira ses lèvres alors qu'il continua.

- Parce que vous n'êtes pas des chiens ? Des toutous engagés pour tuer d'autres clebards.

Lancelot passa soudainement du coq à l'âne en lui demandant la wifi. Il répondit par un haussement d'épaules. En fait, il n'était plus d'humeur à jouer le gars sympa. Le rouquin l'avait irrité, et Luke étant quelqu'un de très rancunier, n'allait pas oublier ses paroles.

- Tiens toi tranquille.

Il sortit une cigarette ainsi qu'un briquet, et l'alluma après plusieurs tentatives. Son briquet allait rendre l'âme bientôt.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 21:11
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Avant que VOUS ne rameniez VOTRE cul ? Avait-il ?! Avait-il oublié qu’autrefois, Lancelot était comme lui ? Un simple humain qui n’avait rien demandé à personne. Mais non … Il parlait de lui comme s’il était le premier de son engeance. Le premier à avoir engendré les autres. Sauf qu’il n’était rien de tout cela. McGarden n’avait été qu’une victime parmi tant d’autres. Et surement Luke l’aurait-il rejoint s’il n’avait pas été là-bas, sur ce toit, à se prendre ce putain de couteau à a place. Ces humains étaient vraiment ingrats …. Ingrats, détestables et dépourvu de cette humanité – maintenant morte - derrière laquelle ils se cachent. Putain.  Ce n’était pas croyable d’entendre pareil connerie ! Et il était ridicule. Affreusement ridicule. Mais tout aussi ridicule soit-il, chaque mot était un enfer pour cet autrefois-humain.  Il ne le regardait plus, le visage tourné à l’opposé comme s’il se foutait royalement de son avis. Mais il l’écoutait tout de même. Et à chaque fin de mot, chaque intonation, il se prenait une baffe, que dis-je, un coup de couteau magistral au cœur. Il ne fallait pas oublier, il possédait encore le sien. Mais quand il voyait un humain, quand il entendait ce discours, son pauvre organe s’effritait un peu plus tant la bonté des hommes, c’était de la merde. Le peu de foi qu’il possédait encore envers l’humanité devenait moindre en cette soirée. Que devait-il comprendre ? Que les victimes du Vampirisme étaient abandonnées. Non, clairement elles l’étaient. On oubliait leur vie passée, leur conscience, leur sentiment et leur cœur, on les traitait comme des monstres, comme des armes pour frapper, des boucliers pour se protéger de la mort. Et ils mourraient … Sans personne pour venir pleurer leur dépouille. Même ces dépouilles étaient maltraitées et lynchés. Pff …

De plus en plus agacé – et blessé – par ses paroles, Lancelot en avait perdu l’appétit. Sauf qu’il n’avait pas posé le couteau, il le faisait tourner agilement entre ses doigts. Cela lui donnait un air menaçant. Il aurait été si simple de tendre le bras et lui trancher la gorge, rien que pour le faire taire. Quelque part, Lancelot comprenait les Hunters. Leur envie de liberté …  Non il ne se sentait pas libre, Luke eut même la brillante idée de lui rappeler ce qu’il était aux yeux de tous … Un putain de chien domestiqué pour en tuer d’autres. Qu’il était violent et dur. Cela arracha un sourire au Rouquin, un sourire plutôt triste. Mais il ne l’écoutait plus. Il était partit dans ses songes, dans ses souvenirs. Il savait que tous les humains n’étaient pas aussi pourris que ce connard. Aujourd’hui, un seul lui avait tendu la main, lui avait accordé sa confiance et son amitié. Un seul sur des centaines de millier. C’était mieux que rien ! Puis le silence … Le Guardian avait fini de cracher son venin et un silence de cimetière s’installa dans l’appartement. Ce même silence était couvert par le brouhaha des voisins, petit fond sonore, c’était plutôt sympa comme ambiance. Las et blessé, Lancelot rattrapa le couteau en vol et le planta dans la table d’un coup sec, la lame s’enfonça dans le bois et disparu entièrement. Le Borgne se fixa un instant avant de tourner l’œil vers l’autre con. Plusieurs envies lui passer par la tête. Lui faire fermer sa gueule pour commencer … Il n’avait qu’à le saisir par la tignasse et lui fracasser la tête contre la table.  Ou bien feindre l’indifférence, ramasser ses affaires et se casser, sa présence commençait à l’insupporter. Mais non … Il n’était pas un monstre. Et aussi détestable que soit cet humain, il méritait de vivre.  Putain, ça lui faisait mal de devoir le penser …

Enfin il brisa le silence. « Alors, tu as sous TA protection l’un des clébards que tu veux supprimer ? Plutôt ironique … Si tu croyais un tant soit peu à ton discours, tu m’aurais laissé crever comme le clébard que je suis au lieu d’m’ramasser pour m’aider.  » Lâcha-t-il avec froideur avant de se lever. Il retira le couteau de la table pour le poser, abandonna son Smartphone sur place et retourna vers la chambre pour se rendre à la salle de bain. Il avait besoin d’une douche mais aussi de se changer les idées. Sans attendre sa réponse, il disparut derrière la porte avant de la fermer. Le Rouquin arriva devant le lavabo et observa son reflet (A supposé qu’il en ait un). Son teint est blafarde … Bien trop même. Cette expression était étrange … Lui qui d’ordinaire était toujours plaisantin et de bonne humeur portait une expression fanée,  blessé. Tain … Il passa une main sur son visage en soupirant lourdement. Puis de sa main valide, il défie les bandages autour de sa nuque, puis autour de son bras pour finalement les abandonner dans le lavabo. Les tissus blancs étaient teintés de rouges par endroit. Dans le miroir, il examina les plaies qui ne saignaient plus, mais le stade de régénération avait été stoppé par le manque de sang. Dépendant, encore et toujours … « Saloperie … » murmura-t-il pour lui-même avant d’ôter les vêtements en bas de son corps.

Maintenant nu, il s’engouffra dans la cabine de douche et ouvrit l’eau brulante, puis la froide pour régler la température. Appuyé contre l’une des parois, il laissait l’eau caresser sa peau, longeant ses muscles et ses blessures. Puis, il baissa la tête pour laisser cette fine pluie chaude se rependre sur sa longue chevelure rousse. Chaque mèche lui collait à la peau, dissimulant son dos et ses épaules, ainsi que les blessures qu’il portait. C’était marrant comme une simple douche pouvait, légèrement, remonter le moral. Mais sa réflexion n’avait pas été effacée. « Un chien hein … Pff … » murmura-t-il de nouveau avant de penser. J’aurai du le laisser mourir ce connard … Enfin, Cael’ m’en aurait voulu de pas avoir essayé de le sauver. A quoi bon de toute façon, pour tous ces vivants nous n’sommes que des boucliers jetables. Il soupira silencieusement et se lava rapidement. Il avait la curieuse impression que l’autre con pourrait lui mettre la facture d’eau sous le nez et lui demander de payer pour la consommation … Pas qu’il avait pas les moyens mais bon. Donc, il se lava rapidement avant de fermer les robinets et saisir une serviette. Il se sécha rapidement avec avant de l’entourer autour de ses reins. Puis il ramassa ses cheveux d’une main et les coiffa en queue de cheval, une même queue qu’il attacha avec un élastique qu’il avait autour du poignet. Seule une mèche venait à se rabattre contre son œil mort. Doucement, la porte de la salle de bain se mit à grincer. Lancelot tourna l’œil vers celle-ci et la vit s’entrouvrir. Seul un petit chat se glissa dans l’entrebâillement pour venir se frotter le dos contre lui. McGarden eut un sourire et se baissa pour le porter. « Qu’est-ce que tu m’veux l’matou. C’est pas à moi que tu devrais te frotter … » Il lui caressa la gorge de son autre main, se foutant pas mal de sa blessure. Merde, il causait à un chat … La loose ! «  Aller file, les chats et les chiens ne sont pas censés s’entendre … » déclara-t-il, amer, alors qu’il partit vers la porte pour le poser dans l’entrebâillement. Au moins dans c’t’appartement, l’un des résidents appréciait sa compagnie, pff ! Le chat était plus adorable que son maitre …. Et pendant cette douche express, le téléphone de Lancelot avait sonné pour annoncer un message.





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 21:56



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Le couteau se planta dans la table, comme sa bonne conscience qui revint étrangement se terrer dans sa petite tête d'idiot trop bourru pour accepter le fait qu'un vampire l'ait sauvé. Qu'un vampire soit différent. Lancelot quitta la cuisine, vexé, et le ténébreux pu ensuite entendre l'eau de la douche couler. Il voulut un instant grogner après le rouquin pour avoir défoncer sa table, et également pour squatter chez lui sans demander quoi que ce soit. Il tapa du poing sur la table, et se brûla avec sa cigarette par la même occasion ; il finit par la jeter dans le cendrier en grommelant contre lui-même.

- Quel con.. bordel de merde..

Il croisa les bras sur sa table et enfouit sa tête à l'intérieur en réfléchissant au tissu de mensonges qu'il venait de dire. Certes, il le pensait un peu, un peu beaucoup même, mais Lancelot marquait un point : il n'avait pas choisi sa destinée. Luke essaya un instant de se projeter à sa place, un court instant, et éprouva des remords. Il regarda la marque laissée par la lame du couteau, puis le gâteau, et se leva. Il allait faire une grosse connerie, mais il devait au moins faire ça pour Lancelot. Il l'avait sauvé d'une mort certaine, ou d'une transformation en vampire. Rien qu'à cette idée, le guardian planta ses dents dans sa lèvre inférieure. Beûrk, il ne l'aurait pas supporté !! Jamais !

Il plaça une tranche de gâteau sur une assiette, et décora celle-ci de deux fraises volées sur le gâteau. Il partit dans sa chambre pour ramasser un post-it jaune et un stylo, et retourna à la cuisine. Son cerveau était totalement débranché alors qu'il écrivit un petit "désolé" sur le papier fluo, et il le ratura plusieurs fois en se demandant ce qu'il faisait.. Le mot d'excuse était tout de même visible. Il grimaça, et partit avec l'assiette dans les mains pour le poser sur la commode à côté de la porte menant à la salle de bain. En sortant, Lancelot le remarquerait directement.

- Merde !

Après ce faible murmure, Luke partit à pas de loups en ramassant le chat au passage, pour qu'il ne mange pas le gâteau, et fuit dans sa chambre. Il se jeta presque dans le lit, s'enroula dans la couverture et fit mine de dormir. Ce grand dadais était trop gêné et fier pour s'avouer qu'il venait de s'excuser devant un vampire. Il n'était pas si méchant que ça, mais les paroles de Lancelot l'avait étrangement irrité à un point où il ne retenait plus ses pensées. Il chassait les hunters, pas les miliciens…. même s'il ne comprenait pas comment les humains pouvaient faire confiance aussi aveuglement à des vampires. Il coinça le chat sous son bras après s'être tourné sur le flanc gauche, et soupira : il avait oublié de mettre une cuillère avec l'assiette.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 23:01
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Salope de rancœur … Car oui, le Rouquin l’était. Et pas qu’un. Tout ça, tous ces mots et toutes ses insultes, il ne les oublierait pas. Pas aussi facilement en tout cas. Il n’accordait pas son pardon avec un sourire et de belles paroles. Il était si facile de blesser quelqu’un avec des mots, mais si dur de se racheter. Et puis … Surement n’en avait-il rien à foutre du pardon d’un clébard comme il prenait plaisir à l’appeler. Pff. Lancelot se surprenait lui-même d’être autant atteint par ce type. Tain, il était que dalle pour lui, juste un humain parmi tant d’autre à qui il a sauvé les miches, alors pourquoi ? Peut-être parce qu’il avait montré une once de gentillesse à son égard. Mouais … Comme quoi, il ne fallait pas se fier aux Hommes. Une bonne leçon d’apprise, un peu difficilement certes, mais bon. Le Rouquin était encore dans la salle de bain et … Merde. Il n’avait pas d’affaire pour se changer. Tain … Ça lui faisait mal de devoir aller lui en demander ! Presque paniqué, il regarda autour de lui et vit la machine à laver. Le mode sèche-linge avait été enclenché et une led clignotante était sur : Fin. Impeccable. Les miracles, ça existait en fin de compte ! Ou juste une bonne dose de chance … Qu’importe ! Sans trop de scrupule, le Borgne ouvrit la machine et plongea le bras dedans pour attraper un boxer. Il l’enfila. Par chance, ils avaient plus ou moins le même gabarit. Maintenant plus ou moins décent, il attrapa les bandages dans le lavabo, passa un coup d’eau dedans pour le nettoyer et jeta les bandes à la poubelle. Puis, il sécha la pointe de ses cheveux avec sa serviette avant de plier celle-ci et la mettre dans le panier de linge sale. Enfin, le vampire remit son jean. Par simple reflexe, le Borgne se regarda une dernière fois dans le miroir avant de tourner le dos.

En quittant la salle de bain, il tomba nez-à-nez avec … Une part de gâteau ? C’était quoi ça ?.... Un post-it se trouvait à côté de l’assiette. Lancelot prit l’assiette d’une main, puis le post-it de l’autre. Presque machinalement, il retourna à la cuisine pour poser l’assiette et lu enfin le post-it. «  Désolé » avait été écrit dessus mais rayé plusieurs fois. Désolé ? Les sourcils du Rouquin se fronçaient alors qu’il soupira bruyamment. Désolé hein … Comme si c’était aussi simple. Sans se soucier d’où était l’humain, il s’installa sur une chaise et observa le gâteau sans y toucher … Puis le post-it.  C’était un piège ? Genre comme dans Alice au Pays des Merveilles avec un gâteau portant le message : Eat me. Un cadeau empoisonné … Tiens, le voilà méfiant maintenant. En même temps, il avait été si cruel que lui accorder ne serait-ce qu’une once de confiance était stupide et dangereux.  Lancelot était hésitant, il ne savait pas quoi faire, ni quoi penser. Il attrapa le post-it et joua avec un instant … Assis au fond de la chaise, il attrapa l’assiette du bout du doigt et l’attira vers lui. Puis armé de son pouvoir, il avança la fourchette de Luke jusqu’à lui. Et doucement, il mangea la part de gâteau. En vérité, il n’avait pas faim …. Mais étrangement, il se disait que ne pas manger cette part était comme cracher à la gueule du Guardian. Putain, il pensait à être sympa avec lui alors que la réciprocité n’existait pas ?! T’a un sérieux souci dans ta tête de rouquin connard ! Exaspéré par sa propre gentillesse, il soupira et termina le gâteau. Et presque trop con, il débarrassa la table – assiette de Luke comprit – et rangea le reste du gâteau au frigo. Pigeon !!

Tout naturellement, le Vampire retourna à la chambre … Se figeant un instant sur le seuil de la porte, il observait la boule qu’était la couverture. En plus de cacher sa honte, il mentait … Lancelot entra dans la pièce et se posa au bord du lit, comme Luke l’avait fait lui-même quand il était souffrant. «  Un cœur humain ne bat pas ainsi quand il est au repos. » en gros me prend pas pour un con, j’sais que tu te dors pas. Le jeune homme attrapa le paquet de Lucky Strike sur la table de nuit et se prit une cigarette. Il l’alluma avec le briquet qu’il avait en poche. Avachi, il posa les coudes sur ses genoux et baissa la tête. Sa chevelure attachée venait de se rabattre sous son épaule, pendant légèrement vers le bas. « Sympa la part de gâteau. Mais le chien n’est pas aussi crédule pour se faire amadouer par quelques fraises. D’autant plus qu’il ne cherche pas de Maitre. » Ouais ce cadeau d’excuse lui apparaissait plus comme une laisse qu’on lui tendait. Non non, il n’avait pas oublié. Las, il soupira doucement et tira sur la cigarette, il rejeta la tête en arrière pour regarder le plafond et souffla la fumée pour former des cercles. Légèrement, la fumée s’éleva avant de disparaitre. Fatigué, le Britannique se laissa tomber en derrière pour s’allonger, se foutant pas mal que les jambes de Luke sois en dessous. Se porter devenait compliquer tant il manquait d’énergie et de sang. « J’en a marre de toute cette merde … » Il ferma l’œil et posa son bras blessé sur son front, cachant tout le haut de son visage. « Et puis c'est n'importe quoi ... On dirait un vieux couple après une dispute ou chacun boude de son coté ... »





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 23:16



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Grillé. Luke rosit jusqu'aux oreilles et se dissimula sous la couverture. Il n'assumait pas le fait de paraître faible et s'excuser auprès d'un vampire.. Surtout que son coeur venait de le trahir ! Le guardian sentit un poids sur son lit, sans doute Lancelot s'était-il assis. Il ne savait pas trop comment réagir, et venait de se recevoir un vent magistral puisque Lancelot semblait être tout aussi rancunier que lui. Et dire que le noiraud essayait de faire des efforts ! Il sortit le bout du nez et les yeux de la montagne de couverture, et fixa le vampire.

- J'arrêterai d'essayer d'être gentil alors. Tsk.. même pas foutu de dire juste merci..

Luke grommela un instant sous sa cachette, mais ne bougea pas pour autant. Il écouta Lancelot prononcer des inepties pas possible.. Un vieux couple ? Jamais de la vie ! Cette simple idée eut le don de faire grimacer le guardian, qui arrivait étrangement bien à imaginer la situation. Il espérait juste ne jamais vivre ce genre de situation, ce serait la rupture assurée ! Et il était très bien célibataire. Luke sentit Lancelot se coucher sur ses jambes, et il sortit sa main des couvertures pour attraper le bras de Lancelot et le tirer vers lui, le jetant presque à ses côtés où traînait un oreiller moelleux. Luke possédait un lit deux places alors bon.. Surtout qu'il ne voulait pas que le rouquin s'assoupisse sur ses jambes ! Elles en pâtiraient au réveil !

Toujours sous sa carapace de draps, le guardian observa le vampire sous tous les angles, ne sachant vraiment pas quoi faire. On aurait dit un gamin indécis devant sa première petite amie. L'embrasser ou non ? Sauf que Luke n'avait pas vraiment ce genre de question-là.. Et comme il détestait devoir se décider, il n'allait sûrement pas bouger.

- Le toutou veut pas un maître pour être bichonné et emmené au salon de toilettage ? Il aurait ses croquettes tous les jours et une jolie laisse avec des diamants. Une laisse rose pour aller avec ses poils roux ! Pis le gentil maître couperait ses ongles pour les vernir en rose bonbon. Génial nan ?

Bon, c'était vraiment pas super, mais Luke essayait de détendre l'atmosphère. Ouais Luke, ce gros imbécile caché sous ses draps essayait de se faire pardonner en jouant sur le fait que Lancelot se traite de chien. Mais qui avait commencé après tout ? C'était bien Luke. Fallait juste espérer que l'autre crétin à crocs ne prenne pas sa petite plaisanterie du mauvais côté. Il bailla légèrement, un peu fatigué. Luke n'avait vraiment pas beaucoup dormi cette nuit, deux heures maximum..

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mar 14 Oct - 23:50
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Le cœur de l’humain était un livre ouvert pour Lancelot. Il pouvait l’entendre réagir. Au moins … Lui ne mentait pas. Et le bond qu’il venait de faire prouver une certaine, gène, peut-être honte … Le vampire ne se focalisait pas sur les battements de son cœur, mais il n’avait que cela à entendre. Oh ? Le gamin sortait de sa cachette ? Après s’être fait gronder, il décidait enfin à se montrer …. Du moins,  juste le haut de sa tête. Lancelot ne put voir que ces yeux. D’ailleurs il croisa un instant son regard avant de se coucher. «  Même pas foutu de dire juste merci … » Et tout aussitôt Emmet répliqua « Même pas foutu de juste dire pardon … ». Autant marcher dans son sens … Mais ils pouvaient continuer ainsi pendant longtemps ! La fierté de chacun était en jeu. C’était presque une lutte pour ne pas être le premier à faiblir. La fierté était si mal placée parfois. Comme à ce moment même. Mais faire autrement n’était pas évident non plus.  Et puis ce même combat était lassant. Etre toujours sur la défensive, c’était fatiguant et Emmet baissait les bras … Du moins pour ce round. Il ne disait plus rien et était couché, mode épave. Une épave que le Guardian attrapa par le bras, le tirant vers lui pour qu’il se couche à ses cotes. Le Vampire le laissait faire étrangement. Il se laissait manier comme une poupée, s’alourdissant presque pour le faire galérer …. Mais au final, il bougea de lui-même car l’Autre n’était pas tellement délicat. Il en oubliait presque les blessures de son invité. Ce faire tirer s’était bien beau, mais ça faisait mal. Ainsi le Borgne fit le bout de chemin de lui-même et s’allongea au côté de l’humain, il s’était même tourné de son côté, l’œil toujours clos.

McGarden n’était pas dupe. Sans même avoir à écouter le cœur de l’autre, il sentait son mal à l’aise … D’ailleurs il suffisait juste de le regarder pour comprendre. Il restait cacher sous les draps, telle une barrière sous laquelle se tapir. S’il avait besoin de ça pour faire face  au Vampire … Grand bien lui face. Maintenant calme, Lancelot se laissait aller. Il restait couché sans bouger, la paupière close et la respiration régulière. En fait, il avait presque l’air endormi … Ses mèches rousses cachaient une partie de son visage. Bien qu’il se sente épier, le Milicien ne faisait rien, il laissait au Guardian le luxe de le contempler dans son quasi-sommeil.  Sauf qu’il ne dormait pas et quand le Ténébreux revient à la charge avec cette histoire de chien, Lancelot ne prit même pas la peine d’ouvrir l’œil, il l’écoutait tout simplement. Etre bichonné et emmené au salon de toilettage ? Il se foutait de sa gueule ce con en plus …. Et quand il parla de la laisse en diamant, il se mit à sourire.  Et quand il parlait du rose bonbon … Il eut un frisson d’effroi. « Une laisse en diamant ? Quand j’vois l’appart ou tu vis, j’pense que j’peux m’les mettre au cul les diamants … » Il eut un rire amusé, le taclant gentiment. « En plus … Le rose ne s’accorde pas au roux. J’te conseille plutôt le vert kaki ou le noir … ». Enfin, il soupira, semblant un peu plus détendu. C’te blague de merde était bien pourri, mais bon … C’était un effort et il n’allait pas cracher dessus. Apres quelques secondes de silence, Lancelot ouvrit l’œil pour observer le jeune homme. «  Bien que tu sois con et cruel, t’es attachant … Merde alors. » Admit le Vampire avant de clore de nouveau la paupière. Mais il rajouta quasiment aussitôt «  Mais ça veut pas dire que j’te pardonne. » Nameho …

Prit d’un frisson, le vampire souleva la couverture pour se glisser dessous. A peine couvert, il sentait déjà la chaleur. Enfin surtout celle émise par le corps de l’humain. A côté de la peau froide de ces Immortels, la chaleur humaine était impressionnante … Et enviés de ces êtres glacés. Le Milicien remonta la couverture jusqu’à sa nuque, cachant toute blessure ainsi que les frissons qui parcouraient sa peau nu. Il soupira d’aise sous cette nouvelle chaleur. «  J’pense que tu t’en fou, mais pour information …. Les vampires possèdent encore leur cœur. » Comme pour lui dire qu’ils pouvaient aussi être blessés comme un humain normal. Peut-être aussi pour lui dire qu’il l’avait été par tous ses propos …






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 0:03



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Luke n'était pas styliste, mais il savait très bien que le roux n'allait pas avec le rose, il avait juste sorti ça pour détendre l'atmosphère et visiblement, ses efforts fonctionnèrent ! Le vampire avait l'air plus tranquille, de meilleure humeur.. Et Luke rougit jusqu'à la pointe des cheveux lorsque Lancelot avoua le trouver attachant ! Merde, personne ne lui avait jamais fait de compliments, il n'y était pas habitué.. Il dissimula ses joues rouges avec sa main droite, et laissa le rouquin piquer de la couverture. Mais il réussit à casser la petite ambiance placée entre eux en disant qu'il ne pardonnerait pas comme ça à Luke.. Raaah.

- J'suis pas attachant d'abord.

Luke niait toujours en bloc lorsqu'il était gêné, il était comme ça. Il respira calmement pour essayer de calmer le feu s'étant emparé de ses joues, et détourna le regard du vampire, regardant plutôt les bosses que formaient la couverture. Le guardian dû se rapprocher du vampire pour qu'il ait tout deux la même grandeur de couverture, et il frôla ses pieds gelés : il en frissonna.

- Bordel, fais gaffe où tu fous tes pieds ! C'est froid !

Il sursauta plusieurs fois lorsqu'il effleura la peau gelée du vampire, et finit par s'y habituer.. à peu prêt. La phrase de Lancelot le fit réfléchir. Les vampires ont un coeur ? Il n'y croyait pas trop, mais ne prononça rien pour contrer ce qu'il venait de dire. Au final, le rouquin était plus ou moins attachant aussi, mais ça, le ténébreux ne se l'avouerait jamais.

- Je dois faire quoi pour me faire pardonner ?

Luke avait prononcé ça sur le ton de la confidence, en un chuchotement presque inaudible. Il était cependant convaincu que Lancelot l'avait entendu. C'était un vampire bordel.. et Luke était sérieux, ça s'entendait dans sa voix. Peut-être regrettait-il ses paroles trop amères. Il ne savait pas trop sur quel pied danser et avait l'impression d'être avec un enfant.. Comment calmer un enfant ? En lui faisant un câlin..? Luke ne savait pas du tout comment agir avec Lancelot, et son coeur ne semblait pas vouloir se calmer.. il était gêné par la situation, et le frôlement des pieds froids du vampire ne l'aidait pas à rester calme. Putain, il allait lui acheter des chaussettes en laine à ce putain de frigo sur pattes !

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 12:42
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Lancelot n’imaginait pas une seule seconde que ses mots arracheraient des rougeurs à l’Humain. Quand bien même ce dernier prenait soin de les cacher, le Vampire n’avait qu’à tendre l’oreille pour entendre son cœur s’affolait. Il le fit quand l’Immortel l’avouait attachant. Il ne devait pas être habitué au compliment. Quoiqu’il ne fallait pas non plus oublier le début de sa phrase : Bien que tu sois con et cruel. Mais il ignora totalement ces ‘insultes’ pour le reste. Ce n’était pas plus mal. Luke avait tout d’un enfant en vérité. Il se cachait quand il avait fait quelque chose de mal, tout en s’excusant comme un gosse de 4 ans. Mais il se cachait aussi quand il était gêné. Ha …. Que ferait-il à cet instant sans cette mer de couverture et de draps ? Il devrait assumer le fait qu’il rougisse face à un vampire. God … Boarf, maintenant que l’on était en plein dedans, autant continuer les enfantillages. Et ils se faisaient de plus en plus présents alors que l’Humain nia en bloc. Tant pis … De tout façon, Lancelot ne lui demandait pas son avis, il disait qu’il l’était, c’est tout. Bien que son œil reste clos, le Vampire sentait le rapprochement du Guardian. Que cherchait-il ? Un peu de fraicheur pour éteindre le feu de ses joues ? Adorable …. Un peu plus proche encore, le Rouquin sentait par moment la peau chaude du Ténébreux sur la sienne. Cela le fit sourire tandis que l’autre sursauter au moindre frôlement.  Et plus il le touchait, plus il s’agaçait. Le Photographe haussa même le ton en lui demandant de faire attention. What ? C’te blague ! Mais il mettait cette panique presque constante sur le compte de la gêne. Parce que bon … Depuis qu’il était couché, Lancelot ne bougeait pas. Il se permit donc de lui dire.  «  Tu arrêterais de t’agiter aussi … Ta jamais dormi avec un autre mec ou quoi … Et puis sache, mon Petit Luke, que tout mon corps est froid. » Et comme pour prouver ce qu’il disait, le Britannique tendit le bras vers lui pour poser une main froide sur la joue bouillante du jeune homme.

Le contact fut plutôt bref, car déjà il reprit sa main. Sous la couverture se mit à bouger un prédateur … Tel un fauve prêt à bondir sur sa proie, la boule de poil rampait sur le drap pour arriver vers les coussins. Il était donc la lui aussi ? Lancelot ouvrit l’œil pour l’observer avec un sourire en coin. Puis, il le souleva et se mit sur le dos, élevant le matou au-dessus de lui. Mince, il n’y avait donc plus du tout de barrière entre eux maintenant que le chat n’était plus la …. Oups. Lancelot regardait le chat, qui le regardait en retour avant de lâcher : Miaou … Tout innocent. « Han il est mignon … Et courageux. Bien plus que son Maitre qui se cache pour étouffer sa gêne … » Puis, il posa le chat sur lui, au-dessus de la couverture. Mais déjà son attention fut attirée sur le côté. Luke chuchotait, lui demandant ce qu’il devait faire pour se faire pardonner. Whoua … Juste Whoua ….. McGarden était choqué. Si bien qu’il écarquilla l’œil en le fixant. Il était sérieux ? L’Immortel l’observait un moment comme pour voir s’il plaisantait ou pas. Mais sa voix ne prêtait pas à l’espièglerie.  Mince alors. Le Rouquin ne savait quoi penser pour le coup. Il se contenta de le regarder. « Mon pardon est si important que cela pour que tu me demandes ça ? » Peut-être ne pensait-il pas tout ce qu’il avait dit en fin de compte. Peut-être le considérait-il plus comme un humain maintenant. Emmet pensait bien que les Guardians ne savaient rien des vampires …. Ils jugeaient juste les meurtres des Hunters sans se soucier du reste, ils mettaient juste tous les suceurs de sang dans le même sac. Se pourrait-il que la rencontre avec ce vampire l’ait fait réfléchir ? Après, il lui avait raconté son passé et ses ressentit, prouvant que quelque part, il n’était pas le monstre qu’il voyait.

Lancelot soupira et se tourna sur le côté pour refaire face au Ténébreux. « Je ne sais pas. Je pourrais très bien te demander quelque chose d’ignoble et humiliante. Mais tu as de la chance, je ne suis pas ce genre de personne. » Qu’est ce qui serait égal à son pardon ? Le Hacker réfléchissait … Et dans sa réflexion, il passa un doigt sur ses lèvres, venant à poser le bout de son doigt contre la dent de sa canine. Il appuyait doucement dessus, sans même s’en rendre compte. Puis … Il se mit à sourire. Enfin, il posa son œil sur l’Humain et libera son doigt. «  D’accord … Je te pardonne à deux conditions … La première … » Fit-il en montrant un doigt. «  Est que tu me laisses une chance de devenir ami. Quant à la seconde … » Annonça-t-il en relevant un deuxième doigt, joint à un sourire plutôt provocateur.  « Je veux …. » Il plissa l’œil en venant lorgner la bosse que formait le corps de Luke sous la couverture. «  Je veux un baiser. Mais pas un petit smack de mes deux, de collégiens pré-pubères …. » Profiteur avait-il dit plus tôt ? Non. Juste opportuniste.





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 18:51



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Il n'avait jamais dormi avec un vampire, nuance. Il n'était pas rare, pour Luke, de se réveiller dans le lit d'un de ses coups d'un soir. Femmes ou hommes, ça lui importait peu tant qu'il y prenait du plaisir et qu'il n'était pas le soumis de l'histoire. Le guardian avait bien trop de fierté pour "jouer la femme" d'un couple homosexuel, c'était certain.

- Jamais avec des vampires plutôt.

La peau de Lancelot était vraiment gelée, mais le contact de sa main sur sa joue était plaisant. Luke détestait les saisons chaudes comme l'été, où les températures montaient en flèche. Son truc à lui, c'était les saisons froides, la neige.. Il rêvait d'avoir une maison possédant une cheminée pour s'installer dans un canapé en face du feu, une tasse de café et une cigarette dans les mains.. Ce serait le rêve. Mais c'était incroyablement cliché.

Le milicien lui demanda soudainement si son pardon lui était aussi important. Luke ne répondit pas à cette question ; il avait brisé ses principes pour la première belle gueule venue, Lancelot, pour.. pour être excusé de quoi ? D'une langue bien trop pendue ? Ce n'était pas sa faute si le vampire l'avait irrité et que les mots avaient dépassé la simple pensée.. Il se contenta de soupirer en se retirant des draps, ayant soudainement chaud. Ses joues étaient redevenues normales.

Luke regarda le vampire réfléchir à une preuve de bonne foi de la part de Luke. Il émit alors le souhait de devenir son ami.. Vraiment, ça risquerait d'être dur connaissant le tact du noiraud, mais si c'était ce qu'il voulait… Cependant, il déchanta bien vite en entendant la deuxième obligation. Un baiser. Pas un smack. Un baiser ! Bordel, à quoi pensait ce rouquin de malheur !? Il grimaça avant de poser son regard sur les fines lèvres du vampire. Embrasser un vampire. Un guardian qui embrasse un vampire.. Cette idée resta coincée un bon moment dans son crâne.

- Tsk, tu me le payeras..

Luke avait décidé de se faire pardonner, et il n'était pas du genre à fuir pour si peu.. Alors il s'avança sur le lit, presque à quatre pattes, et s'assit en tailleurs devant le rouquin. Sans beaucoup de délicatesse, il le prit par le cou et attira son crâne au sien, faisant s'entrechoquer violemment leurs lèvres et leurs dents. Ce n'était pas très douloureux, mais le guardian était décidé à ne pas jouer les saintes-ni-touche. Il voulait un vrai baiser ? Il allait être servi. Il pensa qu'il embrassait une de ces conquêtes plutôt qu'un vampire, pour ne pas être trop dégoûté, et ses dents vinrent grignoter la lèvre inférieure du rouquin, avant que sa langue ne les effleure légèrement. Il rouvrit les yeux et grogna contre ses lèvres.

- C'toi qui voulais un vrai baiser alors ouvre tes putain d'lèvres !

Il garda son emprise sur la nuque du vampire, un très léger sourire aux lèvres. Quel idiot.. Pourquoi avoir choisi une telle obligation ? En pinçait-il pour lui ? Luke espérait sérieusement que non. Lancelot était bien gentil, mais c'était un vampire, et il ne lui accorderait pas une si grande confiance. Surtout qu'au vu du caractère du noiraud, il était ce que l'on appelait un célibataire endurci. Courageux étaient les personnes désirant entretenir une relation avec lui..

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 19:28
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Pourquoi un baiser ? Lui-même n’en savait rien en vérité … Il se souvenait juste de celui qu’il lui avait volé sur le toit quelques heures plus tôt. Un baiser très éphémère, trop même pour qu’il puisse sentir le gout de ses lèvres, pour qu’il puisse s’en souvenir. Même s’il ne l’avouait pas, Lancelot était resté sur sa faim – sans mauvais jeu de mot-. Pour être honnête, la compagnie de Luke lui était étrangement agréable. Même si c’était un connard un peu trop cruel, il s’était surprit à sourire avec sincérité avec lui, à rire aussi. Ce type était particulier. Peut-être son sauvetage et son sang jouaient aussi en sa faveur. Possible. Et puis bon … Pourquoi réfléchir au pourquoi du comment. Il avait juste envie d’un baiser … Ce n’était pas la mer à boire ! Il ne lui demandait pas son corps, ou sa main juste … Le contact de ses lèvres.  Une simple envie, un caprice. Uniquement cela ? Qui sait. Lancelot avait réprimé ses sentiments humains pendant un bout de temps pour faire ce qu’il avait fit par le passé. Pour abattre ces autrefois-humains comme lui. Tuer de sang-froid n’était pas facile. De plus, il avait appris à ses dépens qu’être trop sensible ou ‘accessible’ aux humains étaient dangereux et douloureux. Ces êtres étaient cruels et méchants. Luke avait été cruel et méchant, suffisamment pour blesser ce cœur qu’il pensait avoir enfoui et éteint avec les années. Perdu … Et puis crotte, de toute façon, il ne s’attendait pas à ce qu’il le fasse. Manque de couille ? Possible. Il connaissait sa haine pour lui, alors embrasser l’une des erreurs de l’humanité …. Il n’y croyait pas.

Et quand les conditions tombèrent, ce fut presque un couperet qui s’abattit sur la nuque du Guardian. Enfin, surtout la deuxième condition. D’ailleurs, il resta silencieux, tout en contemplant les lèvres du Vampire, comme s’il se faisait  à cette idée, comme s’il cherchait le courage de passer le ‘cap’. Durant cette réflexion, ou cette prise de courage, Lancelot se tenait immobile, tout en restant silencieux. Il le laissait à sa méditation, tandis que lui-même était pris par le joug de la réflexion. Il s’interrogeait sur ça, sur cette demande aussi inattendue que spontanée. En fait, il n’y avait pas tellement réfléchi. Il s’était juste laissé aller et … Voilà ce qui était sorti … De cette demande qui devait torturer les méninges et les principes du jeune humain. Puis, après un instant de silence, le Ténébreux maugréa qu’il allait lui payer. Hmm ? Quoi ? Il voulait se venger de lui ? De son audace et de cette outrageuse condition ? McGarden était curieux de voir cela. Mais pour l’heure … Luke s’était avancé à quatre pattes vers le Vampire. Un vampire qui le fixait de son œil unique, presque choqué de le voir bouger. Il allait vraiment … Le faire ? Enfin, il s’installa en tailleur devant lui. Par simple reflexe, le Rouquin se redressa pour s’asseoir et lui faire face. Il n’allait pas jouer le nonchalant à rester coucher quand même … Se redresser lui couta une grimace malgré tout. Avec brutalité, l’Humain glissa sa main à la nuque du Britannique pour l’attirer vers lui. Ce fut tellement brusque qu’il manque presque de tomber en avant, sur lui. Mais de sa main valide, Lancelot se rattrapa au bras de Luke alors que … Ses lèvres s’entrechoquaient aux siens. En vérité, il aurait pu en rougir sur ce baiser n’avait pas été aussi brusque.

L’humain se mit à mordiller la lèvre du Vampire, puis sa langue vient effleurer cette même lèvre. Puis il grogna sans pour autant s’éloigner. Tch …  Lancelot passa rapidement une jambe autour de lui pour s’asseoir à califourchon sur lui, puis une fois installée, il se baissa pour entrainer Luke avec lui, l’obligeant à poser le dos sur le lit. L’humain couché, le Vampire se tenait au-dessus de lui, s’appuyant d’une main à côté de son visage alors que ses longs cheveux venaient caresser les joues de l’humain. Il le fixa un instant, très proche de ses lèvres. « Tu es vraiment une brute Luke … Je te demande quelque chose de simple mais tu y va par la force … » murmura-t-il sur un ton de confession. Doucement, le Milicien posa ses lèvres sur les siennes, lui volant un baiser plutôt délicat. La chaleur de sa peau le fit frissonner. Après un instant, il entrouvrit les lèvres pour l’embrasser de nouveau, il fit en sorte que ses canines ne le genent pas ... Il avait l'air assez dégouté par leur présence, il n'allait pas lui donner une raison de plus d'être repoussé. Mais ce baiser était plus passionné, plus fougueux. Il glissait timidement sa langue entre ses lèvres, allant déjà caresser la sienne doucement, avec une certaine volupté. Par simple réflexe, la main du Rouquin se posa sur la joue du Ténébreux, la caressant avec douceur et légèreté. Et cet échange lui arracha un frisson puissant qui envahit son dos nu. Ce baiser fut même très agréable. Tellement que les joues du Borgne venait de rosir. Enfin il détacha ses lèvres des siennes, sans s’éloigner pour autant. « Tu vois …. Ça c’est un baiser … Ce n’est pourtant pas compliqué … »






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 19:50



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"



Une brute ? Absolument. Luke ne fit rien pour s'opposer à ces paroles, mais ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il sentit Lancelot s'asseoir sur lui, le poussant finalement sur le lit. Il était sous le vampire. En dessous..Il n'aimait pas trop ça, et lui mordit faiblement la langue en conséquence, juste ce qu'il fallait pour être désagréable. Sa main gauche, inactive, remonta alors le long de la cuisse du rouquin pour se poser sur sa hanche, alors que la droite gardait sa nuque en otage, l'empêchant inconsciemment de se reculer. Au fur et à mesure du baiser, Luke se fit de plus en plus doux, caressant presque tendrement la langue du vampire de la sienne. Ses doigts caressèrent ses hanches et jouèrent un instant avec ses cheveux, rendant leur échange plus intime encore. On aurait dit un couple, mais ce n'était absolument pas le cas..

Pour Luke, Lancelot était juste un vampire accro à son sang, et un peu tactile.. Il pourrait sûrement facilement s'en faire un larbin s'il savait s'y prendre.. Mais étrangement, son coeur se pinça à cette pensée. Non, il n'avait pas envie de le détruire d'avantage, du moins pas aujourd'hui. Son prénom prononcé tout bas par Lancelot avait le don de le faire frémir. Bon dieu..

Le guardian ne réfléchit même plus au pourquoi du comment. Son cerveau s'était juste déconnecté alors qu'il profita du baiser jusqu'à être à bout de souffle. Il relâcha doucement les lèvres du vampire, après les avoir taquinées d'un coup de langue, et posa son front contre le sien.

- On dirait presque que je t'ai tapé dans l'oeil, hein, Lancelot ?

Luke ricana légèrement avant d'entendre la phrase du vampire. Pas si difficile que ça ? Il maugréa et pinça la joue du rouquin.

- J'ai pas d'ordres à recevoir d'un morveux.

Il vit du coin de l'oeil que le chat se ramassait sur lui-même, prêt à sauter.. Merde, il devait être jaloux d'être mis à l'écart ! Il sauta subitement sur le crâne du vampire en miaulant.. Pourquoi l'avait-il ramassé dans la rue déjà ? Ah oui, pour sa bonne bouille.. Mais Luke avait craqué devant ce petit animal si mignon, avec sa fourrure noire et ses grands yeux ambrés.. Il était si mignon.. et chiant.

-C'est bon maintenant, j'suis pardonné ?

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 20:22
Luke & Lancelot

« Un repos bien mérité .. Ou pas .. »


Merde …. Pourquoi il rougissait ? Aller reprend toi Lancelot merde ! Et oui, ce boulet rougissait à ce baiser un peu trop intime pour être innocent. Et ce changement de comportement de la part de l’Autre ne l’aidait pas vraiment. Tain … Il passait de la sauvagerie à la tendresse ce type. Peut-être la douceur de son partenaire l’avait-il calmé. Quoiqu’il en soit, le Vampire sentit son cœur faire un bond sous sa poitrine quand la main du Ténébreux se posa sur sa hanche, quand il sentait l’une de ses mèches rousses de faire emprisonnés par les doigts de l’Humain. Ses gestes, sa chaleur et ses lèvres rendaient ce baiser vraiment … Très agréable… Punaise …. Qu’est-ce que tu fais Lancelot, c’est pas une bonne idée …. Se disait-il alors que la condition prit fin. Il garda l’œil clos un instant, le temps de le Guardian ne le taquine de nouveau du bout de la langue et pose son front contre le sien. Puis … Luke fit une remarque qui souleva bien des questions. S’il lui avait tapé dans l’œil ? Les joues de Lancelot à mirent de rougir de plus belles … Sauf qu’il ne pouvait se cacher comme l’Humain avait fait juste avant. Aussi, il se contenta de répondre un « Pff ». Etrangement, Lancelot était content d’entendre son prénom … Ça change de connard ou clébard comme il avait entendu peu avant. Ca montrait une évolution non ? Celle où il commençait enfin à le considérer comme une personne et non pas comme …. Je n’sais quelle créature ou monstre indésirable. C’était plaisant à entendre en tout cas … Et encore plus plaisant – peut-être – le rire de l’humain. Crotte, ce n’était pas bon ça … Puis ... Aiiieuuhh. Comme pour le punir de sa remarque, Luke lui pinça la joue, ajoutant qu’il n’avait pas d’ordre à recevoir d’un… What !!!? Il appelait morveux le type qui était deux fois plus âgé que lui ? On marche sur la tête !

Tout en faisant la moue, Lancelot abandonna la joue de Luke pour attraper son poignet et l’écarta de sa propre joue. Doucement, il ‘plaqua’ son bras contre le matelas. Mais très vite, le Vampire se fit assaillir par un petit jaloux. La petite boule de poil venait de lui tomber … Sur la tête. Si si ! Comme ça, sans scrupule, genre rien à foutre allé hop. Comme pour manifester son mécontentement, il miaulait ... Quelle grande gueule celui-là. Lancelot se mit à rire et lâcha le Guardian pour attraper le chat à deux mains et le retirer de son perchoir. Puis il prit appuyé sur le torse de Luke pour se redresser et se mettre assis. Emmet porta le félin comme un enfant d’un bras, prenant soin de retirant les mèches rousses emmêlées entres ses griffes, ce n’était pas agréable pour les deux et Lancelot aimait étrangement ses cheveux pour les laisser ne pâture à un petit matou ... Et pendant ce temps, il restait assis à califourchon sur le bassin du pauvre humain, torse nu, les lèvres encore humide de ce baiser presque fougueux. Le feu qui rosait ses joues venait de s’éteindre … « Qu’est ce qui t’arrive petit monstre ? T’es jaloux ?... » Il lui gratouilla le ventre en souriant. Très vite son attention fut porté sur Luke qui lui demander s’il était pardonné. He ben … Il l’avait vraiment embrassé pour s’enlever une épine du pied hein …. Ce constat désola quelque peu le vampire. Mince, il y avait pris plaisir à l’embrasser, il ne l’avait pas fait dans un quelconque but. Mais visiblement, sa sincérité n’était pas réciproque.

Aussi, il posa l’œil sur l’humain et soupira. « Ouais … » annonça-t-il presque déçu, avant de rajouter. « Et vas pas croire que tu m’tapes dans l’œil …. Certes tu es plutôt séduisant mais bon … » Mais bon quoi ? Mais bon tant pis ? Mais bon tu ne voudras pas de moi ? Mais bon j’aime déjà quelqu’un ? Pour information la dernière option est fausse. Mais bon surtout il ne savait pas quoi dire pour défendre sa cause. Mais bon tu es un mauvais menteur nunuche ! Pfff ! Bref, enchaine vite ! Il toussota comme pour reprendre contenance. « Tu disais vouloir te venger ? » Demanda-t-il curieux.


[/quote]



Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   Mer 15 Oct - 21:56



Un repos bien mérité. . . ou pas

feat little monster "Lancelot"




HRP:
 
Lancelot était tout rouge, c'était extrêmement amusant pour le guardian qui fit exprès de le fixer jusqu'à l'arrivée inattendue de son félin noir. Le rouquin se désintéressa soudainement de Luke, le faisant ronchonner, alors que le chat ronronnait de joie : il était bien caressé et gratouillé sous le ventre. Il soupira et observa le vampire, torse nu et assis à califourchon sur lui. Il ne le niait pas, il était beau, et sa position réveillait l'imagination débordante de Luke, mais il n'allait rien faire vu qu'il s'agissait d'un vampire.. Il posa sa tête sur l'oreiller et ferma les yeux, fatigué.

- Ouais c'est ça. Je suis séduisant et t'oses pas avouer que tu craques pour moi ~ 

Luke se moquait ouvertement de lui, et bailla à s'en décrocher la mâchoire. Il était fatigué, et les ronrons du chat ne l'aidait pas à garder les yeux ouverts. Il attrapa le bras de Lancelot et le tira contre lui, l'allongeant sur son torse et la froideur de sa peau lui fit du bien. Il soupira presque d'aise et lâcha un petit bonne nuit du bout des lèvres avant de s'assoupir, n'ayant pas vraiment dormi la nuit passée. Décidément, c'était une journée remplie de rebondissements ! Peut-être que Lancelot serait encore dans son lit à son réveil ? Luke espérait sincèrement que non, ou peut-être essayait-il juste de se cacher la vérité ? Le rouquin était différent des autres vampires après tout. Il était amical.

Le guardian s'endormit, mais son emprise sur le bras du vampire ne s'affaiblit que très peu. Et dire qu'il n'avait même pas répondu à sa question sur sa pseudo vengeance.. Ce n'était pas très grave de toute façon.

- Bonne nuit, crétin...

- To be Continued -

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: Terminé ! |Un repos bien mérité, ou pas. . . [Ft. Lancelot]   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Repos bien mérité dans une taverne.
» Un repos bien mérité? [Pv.Laelya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Habitations :: Quartier Pauvre :: LUKE C. O'HAGAN-