FORUM FERMÉ.

Partagez | 

[terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden

Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Dim 19 Oct - 11:06





An eventful night

Luke
Lancelot




Luke, bien que son apparence pourrait amener à le penser, était très loin d'être un homme insensible et sans peur. Quelles étaient ses faiblesses ? Les objets pointus, même s'il s'est habitué à vivre avec des couteaux, ainsi que les orages. Plus précisément le tonnerre qui le fait se terrer dans son lit, comme à présent. Enfant, il n'avait jamais parlé de cette peur à sa mère, et restait toujours dissimulé dans une armoire pendant les nuits orageuses. Il ne voulait pas être un boulet, une lavette, et avait décidé de braver ça seul, pleurant dans un placard..

En grandissant, sa phobie n'avait malheureusement pas disparue. Ce n'était pas en restant tout seul qu'on arrivait à guérir de ce genre de faiblesse, qualifiable d'infantile pour le guardian. Il se trouvait pitoyable ainsi enroulé dans sa couverture, en boule dans son lit.. Heureusement que personne ne l'avait jamais découvert ainsi, ce serait la honte absolue. Et encore, ce terme était faible.

Quoiqu'il en soit, pour quiconque entrant dans la chambre du guardian, il tomberait sur une couverture roulée en boule avec un Luke la serrant contre lui tel un doudou.. Sa tête était plongée dans l'oreiller et sa respiration saccadée envahissait la pièce. Quel spectacle peu glorieux pour un chasseur de vampire.. Mais chacun ses peurs.

On dit, en général, qu'un homme a cinq peurs. Certaines peuvent rester cachées un long moment, alors que d'autres naissent lors de l'enfance. La peur du noir par exemple. Beaucoup de gens ont encore peur du noir une fois adulte, Luke non. Heureusement d'ailleurs, sinon il ne pourrait chasser les vampires dans la nuit la plus totale.

Son portable vibra sur la table de nuit, un message ou un appel, ça ne lui importait peu. Ce qui attirait son attention, c'était les gouttes de pluie martelant sa fenêtre ainsi que les lourds bruits d'éclairs qui zébraient le ciel à intervalles irrégulières. Luke ne manquait pas de sursauter à chaque fois, alors que son coeur, affolé, battait de plus en plus vite.

Quelle merde de temps.. Il aimait la pluie, mais pas les orages.. Pourquoi fallait-il qu'il ait peur de ça, alors qu'il était déjà insomniaque et dormait très peu ? Dieu, s'il existait, devait sacrément lui en vouloir pour une raison inconnue. Connard.


© REIRA DE LIBRE GRAPH





Dernière édition par Luke C. O'Hagan le Dim 2 Nov - 17:04, édité 1 fois
Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Dim 19 Oct - 17:18
Luke & Lancelot

« An eventful night »


L’orage grondant et puissant étouffait le bruit de sa dernière balle …. Un éclair zébrant le ciel dévoilait enfin sa silhouette. C’était un homme … Il était svelte et élancé. Son visage était caché par l’ombre d’une capuche beige, celle-là même ornée de fourrure. L’homme avait un revolver dans la main. Le canon regardait vers le bas, la gueule fumante. La balle autrefois coincée dans le barillet s’était enfin logée dans le crane de sa cible …. Une cible souillée et piétinait par le tireur. En effet, ce dernier tenait sa tête contre le sol de sa rangers, et même après l’avoir abattu, il ne levait son pied de sa dépouille. Ce dernier assassinat réalisé, le tireur leva la tête du cadavre, regardant autour de lui … Un second éclair illumina les cieux, ainsi que le hangar dans lequel il se trouvait. Le tireur était là … Au centre du massacre. Autour de lui on ne comptait pas moins d’une dizaine de cadavre. Certaines victimes avaient le crane sertit d’une balle, d’autres étaient empalées sur des pics d’acier, eux-mêmes arrachés au garde-corps de sécurité de l’étage supérieur. Le pied reposant toujours sur la tête-gruyère de la cible, le Tireur baissa de nouveau la tête alors qu’un déclic se fit entendre. Le chargeur de son revolver lui tomba dans la main. Il faisait l’état de son arsenal. Il avait perdu cinq balles sur un chargeur de seize coups. Il était loin d’être sans moyen … Sou son manteau, il cachait encore son deuxième revolver. Ce constat fait, le Tireur remit le charger en place dans coup sec et fit disparaitre son revolver sous son manteau. A la place, il attrapa son téléphone, ouvrit un message vide qui très vite se remplit d’un : Mission accomplie.  Send … L’écran reprit sa teinte noire de repos et retourna dans la poche du Tireur. Cette fois-ci, l’homme sortit un paquet de cigarette, il s’en saisit d’une avant de la glisser entre ses lèvres et ouvrit la flamme qui illumina un instant son visage. Lancelot ….

Le Milicien tira une taffe sur sa cigarette avant de la recracher vers le haut. Tout en regardant la pluie s’abattre sur le toit vitré du hangar, il observait les éclairs de son œil unique. Son visage reflétait une certaine dureté, froideur, distance.  Il l’était quand il avait besoin d’être seul. Tel était son état d’esprit de la semaine … Durant toute la semaine, le Vampire avait fait cavalier seul, allant de mission en mission pour débarrasser la ville de ces crevures d’Hunters. La violence était une façon de décompresser, de s’occuper l’esprit et oublier. D’antan, le Borgne aurait été : Sexe, alcool & dépravé. Mais il n’avait soif que de sang, quant au sexe …. Ramasser les putains et les nymphomanes ne l’intéressait pas. Il se tuait juste au travail, allant d’une mission à l’autre sans trop dormir, ni se nourrir. Mais loin de la civilisation, parmi les cadavres et le sang, Lancelot fit prit en traitre par un sentiment aussi vivaces que dérangeants, que poignant et douloureux : La solitude. C’te garce de créatrice avait raison … Les vampires sont voués à rester seuls, détestés, morts mais pourtant éternels. « Pfff …. » réagit-il avant de fracasser le crane sous son pied de sa botte. La boite crânienne se fendit sous sa ranger et éclata littéralement. « Enfoiré de merde … » C’est en enjambant les cadavres que le Milicien quitta le hangar en ruine. Il poussa la porte du pied et retourna dehors, sous la pluie, ou sa voiture l’attendait. Il était  rare de voir McGarden sortir son véhicule du garage. Mais aux abords de la ville – et en pleine nuit -, il n’avait guère eu le choix. Et puis … Il payait bien son assurance, il pouvait au moins profiter des quasi 500 ch de lui offrait le moteur.

Lancelot prit le temps de fumer sa cigarette dehors avant de prendre ses clefs, déverrouiller la partie de sa Audi et se glisser dedans. L’odeur de la clope froide sous le cuir, ce n’était pas agréable … Surtout qu’il chouchoutait pas mal sa voiture … C’était un beau modèle, et plutôt couteux. Ceinture autour du buste, le Britannique glissa la clef dans le contact, le moteur ronronna. Et presque aussitôt, l’Audi R8 noire disparue sous la pluie, retournant à la ville. Les rues étaient désertes à cette heure-là … D’ailleurs quelle heure était-il ? Le cadrant affichait 2h. Ha ouais normal … Surtout en temps de pluie et d’orage. Et quand bien même la route était vide, il s’arrêta un feu rouge … Tapotant son volant de cuir des doigts, il se pencha sur le côté pour voir le feu tricolore, mais au lieu de cela … Son regard tomba sur le manteau posé sur le siège passager. Ha oui … Celui du Guardian, il l’avait oublié une semaine plus tôt, sur le canapé de Lancelot. Depuis une semaine il ne l’avait pas vu, et il n’était pas venu réclamer son vêtement. Emmet soupira et fit la moue, semblant réfléchir … Son œil lorgnait déjà vers la droite, route menant au quartier de l’humain. Quand bien même le feu passa au vert, l’Audi resta sur place. Lancelot réfléchissait. Et quand son ventre se mit à grogner, il passa la première et partit à droite … Son frigo était vide … Et il avait fini le mille-feuille la veille. A n’en pas douter, l’Humain devait en avoir. C’est donc dans le but de dépouiller son frigo qu’il partit vers chez lui. Uniquement ?... Pas sûr. Pensant la semaine, il avait souvent pensé à cet humain de mes deux … Ce l’avait troublé. Et le temps d’y songer, le vampire était arrivé devant chez le Guardian. D’ailleurs sa voiture de sport faisait un peu tache dans le décor presque mendiant.

Frein à main tiré, clef dans la main, manteau de Luke dans l’autre, Lancelot remit sa capuche et quitta sa voiture. Il la verrouilla et arriva à l’entrée de l’immeuble. Un clochard était sous le porche, à l’abri de la pluie, un regard posé sur la voiture. Lancelot lui adressa un sourire en dévoilant ses canines, le mendiant prit peur et se cacha le visage. Il cherchait juste à l’intimider pour qu’il ne touche pas à, ne serait-ce, que la carrosserie de son ‘trésor’. Le Rouquin disparu dans l’immeuble et gravit les marches quatre par quatre pour arriver à la porte de l’humain. Sur le coup il leva la main pour sonner … Avant de se rappeler de son intrusion chez lui. He ben …. Faisons pareil. Via son pouvoir, il tourna le verrou de la porte – Cambrioleur de folie – et ouvrit la porte sans bruit. Ou plutôt l’orage camouflait les bruits … L’appartement était plongé dans le noir alors qu’il pouvait déjà entendre le cœur de l’humain battre à tout rompre. Ses oreilles captaient également des soupirs et des râles. Merde … Il foutait quoi là ?! Il était peut-être pas seul …. Mais si qu’il l’était vu ce qu’il entendait. A moins qu’il n’était ... En proies a un plaisir solitaire. Ou un cauchemar. Beuuuh … Qu’importe. Lancelot entra sans gêne, il posa le manteau sur le dossier d’une chaise et touuuuuuuuuut naturellement, il ouvrit le frigo, voyant une forêt noire entamée. God !! JACKPOT !! Le Vampire prit une assiette, glissa une part dedans, s’arma d’une fourchette, puis tout en s’adossant à la porte du frigo, il commençait à manger.

Mais il était perplexe. Pourquoi d’ailleurs ? L’état de l’humain l’inquiétait … A peine ! Lentement, il se rendit jusqu’à la chambre et poussa la porte, encore une fois camouflait par un éclat de tonnerre puissant. Et la … Il vit un petit Luke cacher sous le drap … Tremblant comme une feuille, suffoquant presque … Merde alors … Il faisait une crise de panique ou un truc du genre ? Lancelot était plutôt surprit, presque paniqué. Il ne savait pas quoi faire. Et maladroit, il partit vers le lit et s’assoit sur le bord, encore en blouson et capuche sur la tête. Puis, du bout des doigts, il souleva la couverture sans chercher à le regarder – pensant qu’il serait assez gêné comme ça -, il glissa le gâteau et la cuillère sous le drap. Il soupira … «  Pff … J’étais venu  bouffer mais on dirait qu’t’a plus besoin de réconfort que moi … Crétin … ». Approche très maladroit et peu à l’aise, mais … Plutôt avenant et mignonne. Non  !!! Surtout pas mignonne !! Tain !...





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Dim 19 Oct - 19:51





An eventful night

Luke
Lancelot



L'orage ne semblait pas vouloir se calmer, au grand dam de Luke qui tremblotait. Il avait incroyablement chaud, et tenait ses draps comme un doudou alors que sa tête était nichée contre l'oreiller. Il avait peur, il sentait sa respiration haletante, ses soupirs et ses râles de détresse.. Le guardian s'obligeait à garder les yeux fermés, ne voulant pas voir le déluge dehors. Il cru entendre la porte s'ouvrir, mais il devait sans doute rêver.. Il devait halluciner. Un poids se fit soudainement sentir à ses côtés. Sans doute le chat, il amena son bras vers l'intrus pour le caresser, mais tomba sur.. un torse plat ? Il ouvrit les yeux, presque en larmes. Non, ce n'était pas son chat. C'était Lancelot. Merde, que faisait-il là ? Le vampire était bien la dernière personne que le guardian désirait croiser dans son état !

Il lui expliqua rapidement la raison de sa venue. Bouffer ? Il avait fouillé dans son frigo ! Raah, quel profiteur ! Luke grogna, et poussa l'assiette du pouce en la dirigeant contre la cuisse de Lancelot. Il réussit à articuler.

- Mange, j'ai pas faim.

Un autre éclair zébra soudainement le ciel, faisant se hérisser les poils de Luke sur ses bras. Il sursauta et hoqueta légèrement, enfouissant sa tête sous son oreiller. Lancelot était là.. Mais vu la situation, il s'agissait bien du dernier soucis de Luke. Il décida de tenter de se reprendre, et haleta.

- Tu peux.. fermer les rideaux s'il te plait ?

Sa demande était légèrement étouffée par le coussin, mais le noiraud ne doutait pas sur le fait que le rouquin l'ait compris. Un gémissement plaintif s'échappa des tréfonds de son être alors qu'un autre bruit, lourd et terrifiant, résonna contre les murs de son appartement. Bordel.. quelle peur ridicule..

- Vas-t-en. J'veux pas.. que tu m'voies comme ça..

Il renifla bruyamment en tâtonnant sa table de nuit de la main droite, à la recherche de mouchoir. Tout allait bien se passer.. C'était pas comme si le tonnerre pouvait l'attendre là où il était, dans son lit.. Il n'avait pas à avoir peur, c'était stupide.. Il n'avait plus peur des monstres sous son lit depuis belle lurette, alors pourquoi les orages ? C'était certain, il avait perdu toute fierté avec Lancelot comme spectateur..


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Lun 20 Oct - 14:45
Luke & Lancelot

« An eventful night »


Lancelot ne savait pas tellement s’y prendre. Il fallait dire qu’il ne s’était jamais retrouvé dans cette situation auparavant. Il était improbable de penser qu’un adulte puisse avoir peur de l’orage merde ! Enfin … Pourquoi serait-ce invraisemblable ? Les peurs n’étaient pas rationnelles, ni même explicables … Il fallait juste … Savoir les vaincre. Et je vous l’accorde, c’est loin d’être évident. Même Lancelot qui ne semblait pas avoir peur de grand-chose était atteint par quelques ‘frayeurs’. Mais là n’était pas le sujet. D’ailleurs, le Vampire ne put aller plus loin dans ses songes car déjà il vit une petite main tremblante sortit de la montagne de couette, cherchons à tâtons quelque chose, ou quelqu’un … Cette même main percuta alors son torse. Et sa seule réaction ? Un haussement de sourcil. Peut-être pensait-il le rebooster en donnant l’objet de sa visite. Sauf qu’au lieu de subir les foudres du Guardian, ce dernier se contenta de grogner, juste mécontent … Il devait vraiment être effrayé pour ne pas lui bondir à la gorge, tel un fauve. Mais au final, ce n’était pas plus mal. McGarden ne cherchait pas la confrontation, il était las de lutter et s’énerver sans cesse. Sa nuit avait débutée dans le tumulte des coups de feu et du combat, elle se finirait … Peut-être bien, sans effusion de sang, ni cri. Cette idée plaisait beaucoup au vampire. Depuis le temps qu’il songeait à la tranquillité, il aurait peut-être ce qu’il voulait ce soir ?... Qui sait.

Pour commencer, il aurait droit à la part de gâteau. Luke venait de repousser l’assiette hors du  drap, affirmant d’une voix tremblante qu’il n’avait pas faim. Mince alors … Il devait vraiment aller mal pour refuser une part de gâteau. Tant pis, c’était loin d’être perdu. Le Borgne haussa les épaules et attrapa l’assiette, prit la cuillère et coupa la pointe du gâteau, il piqua la fourchette dedans et engloutit le morceau. Oh punaise … Si le Paradis existait, il y aurait des gâteaux comme celui-là sur les nuages ! Presque content de manger, Emmet remua doucement les jambes comme un gosse devant son kinder surprise du jour ! Sauf qu’il n’y avait pas de surprise dans la forêt noire …. Mais l’effet « était le même ! Il leva même l’œil au plafond, tout content, les étoiles plein l’œil ! Miam miam ! Quel enfoiré quand même … Il se goinfre et s’extase sur une part de gâteau alors que l’autre était à deux doigts de décédés à côté de lui … D’ailleurs, quand un nouvel éclair éclairait les cieux, Luke plongea la tête sous l’oreiller, telle une autruche … Elégant. Le Milicien observait les bosses qu’était son corps sous le drap et tendit l’oreille à sa question. Tirer les rideaux ? Encore une fois, le Britannique haussa les épaules. Il se leva en posant l’assiette sur la table de nuit et partit vers la fenêtre pour fermer les volets, puis les rideaux. Entre temps, il n’avait pas loupé le gémissement plaintif de l’humain, hé ben … Si un jour on lui aurait dit que ce Guardian de malheur tremblait comme une feuille sous le vent, il aurait rigolé. Crotte alors …

Enfin, le Ténébreux lui demanda de partir, ajoutant qu’il ne voulait pas qu’il le voit comme ça … Un « Pff » sortit des lèvres du Rouquin. Doucement, il roula des épaules pour faire glisser son manteau le long de ses bras et il le retira. Il le posa sur le lit avant de s’asseoir de nouveau. Il était maintenant en t-shit noir à manches courtes. Il avait beau faire plutôt froid, il était en petites manches ne craignant nullement les variations de températures. Tout en faisant la moue, Lancelot regardait vers la bosse humaine … Il put voir une main sortir de nouveau du Mont Couverture pour attraper un mouchoir et disparaitre de nouveau. C’était si puéril … Que faire ?... Lancelot était désemparé. Il pouvait l’écouter et partir. Ou bien rester le temps que l’orage se calme… Il grogna un coup et agrippa la couverture. D’un geste sec, il tira dessus pour la retirer, laissant apparaitre un humain apeuré. Le Hacker attrapa son poignet pour le redresser. Mais à peine posa-t-il la main sur lui qu’il sentit la chaleur de sa peau … Cette chaleur n’était pas normale, du moins pour un humain. Il était malade ou était-ce les effets de la peur ? Presque inquiet, le Rouquin le lâcha pour le laisse coucher et  posa son autre main sur son front. Il était brulant … « Viens la idiot … » Dit-il presque tendrement alors qu’il s’approcha de lui. Sa première main se glissa sous sa nuque, l’autre sur son bras et il le redressa doucement – sans trop lui laisser le choix à vrai dire -. Puis, il se rapprocha de lui tout en restant assis au bord du lit. Suffisamment proche, Lancelot attira le Guardian contre lui, posant son tête au creux de sa nuque, contre sa peau froide … Il le gardait en place de cette main à l’arrière de sa tête, renfermant son étreinte autour de ses hanches pour le garder contre lui. Le Vampire lui offrait la fraicheur de sa peau, mais aussi sa présence et dans cette étreinte, sa sécurité. Et dans sa tête, il s’insultait pour sa bêtise. Tain j’suis qu’un connard … J’aurais dû m’casser ouais, il a été odieux cet humain de merde ... Damn … « La foudre ne peut pas entrer ... Sauf si la fenêtre est grande ouverte. Mais j'ai fermé les volets, en plus des rideaux ... » Oh ta gueule crétin ....





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Lun 20 Oct - 21:10





An eventful night

Luke
Lancelot



Lancelot ferma gentillement ses volets puis ses rideaux, et ne se moqua pas de lui.. Du moins pas ouvertement. Et juste pour ça, Luke commençait à le trouver plutôt sympathique. Il ne se l'avouerait jamais, mais le rouquin lui avait manqué. Il ne l'avait pas vu durant toute une semaine, n'avait pas entendu sa voix exécrable sept jours durant.. Et il était presque soulagé de le revoir. Il n'était pas mort.

Le guardian ronchonna lorsque le vampire le traita de crétin, et sursauta en sentant une main froide sous sa nuque. Il avait tellement chaud… Peut-être était-ce la peur, ou peut-être le surmenage. Luke travaillait beaucoup, ne dormait que très peu, et n'avait pas forcément des conditions de vie très bonnes.. Il ne serait donc par étonnant qu'il soit tombé malade. Que les humains sont faibles, n'est-ce pas ?

En tout cas, le ténébreux n'était pas très content de voir le rouquin là. Il le voyait dans un état de faiblesse, il découvrait une de ses plus grandes peurs.. C'était comme s'ouvrir à lui, et Luke n'aimait pas vraiment ce sentiment…Surtout qu'il n'avait pas la force de s'énerver véritablement. Il se sentait incroyablement faible Mais, c'était peut-être paradoxal, il était heureux de voir que quelqu'un s'inquiétait pour lui. Durant tout le processus le faisant se lever, le guardian garda les yeux fermés. Il se sentait bien, la tête appuyée contre le cou du vampire.. Il huma inconsciemment son odeur en soupirant.. Les orages étaient légèrement moins sonores, mais il ne manquait pas de sursauter à chaque coup d'éclair. Il essuya du revers de sa main les larmes qui perlaient à ses yeux, et respira un bon coup pour essayer de se calmer…

Luke grogna en entendant Lancelot. Comme s'il ne le savait pas ! C'était une peur irraisonnée.. Il.. Un éclair plus puissant que d'autre résonna à l'extérieur, et sa lampe grésilla avant de s'éteindre.. Un long gémissement plaintif s'échappa des lèvres serrées du guardian, alors qu'il se collait d'avantage au vampire. Il se sentait mieux avec quelqu'un, mais sa peur était toujours présente, faisant battre son coeur à cent à l'heure. Bordel..

- J'sais… crétin toi même.

Luke espérait sincèrement que cet orage ne durerait pas longtemps, surtout que le rouquin était témoin de ses crises de panique. Il essaya de se calmer, alors que les éclairs commençaient à s'espacer. Il réussit à demander, la voix rauque.

- Qu'est-ce que tu fous ? J'pensais que tu m'aimais pas..

Alors pourquoi l'aider ? Luke n'arrivait pas vraiment à le comprendre.. Lancelot lui avait déjà dit qu'il le trouvait plaisant et attachant, mais tout de même.. Il avait fouillé chez lui, même s'il n'avait pas envoyé les clichés.. Alors pourquoi se montrer aussi gentil avec lui ? Il renifla légèrement en ouvrant les yeux, regardant les mèches flamboyantes du vampire. Pourquoi ?


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Mar 21 Oct - 16:09
Luke & Lancelot

« An eventful night »


Le cerveau de Lancelot était en ‘off’. Il avait agi sous le coup de l’instinct, de l’envie et non pas sous une quelconque réflexion étrange. Et résultat … Il était là, dans le lit de l’humain, à lui servir de doudou taille réelle. Pourquoi ? Pourquoi était-il venu ? Pourquoi ne pas être partit quand il le pouvait encore ? Le Vampire n’en savait rien, il avait juste … Agit en suivant l’élan d’un cœur un peu trop sensible ces derniers jours. Et dire qu’il y a même pas quelques heures, il était au centre d’un massacre sanglant … Et maintenant il serait un humain apeuré contre lui. Et un Guardian en plus ! Ce n’était pas de la crotte de bouc ! Mais bizarrement, le Vampire était content d’être ici, de pouvoir lui être ‘utile et agréable’. Leur dernière rencontre s’était soldé par de la colère et du snobage royal. Elle avait laissé un gout amer et de la rancœur au Milicien. Il avait chassé cette rancunière durant la semaine et maintenant … He bien, il était content de voir sa tête de mule, quand bien même il était en pleur à cause du temps. Tout de même, c’était triste ! Triste de se dire qu’il lui aurait fallu un coup de tonnerre pour que l’humain s’assagisse avec lui et lui ‘tombe dans les bras’. Ce n’était pas forcément ce qu’il voulait, enfin …. Peut-être que si mais pas dans cette situation-là. Lancelot ne savait que penser de tout cela. Et encore une fois, il débrancha le cerveau pour juste profiter …

Profiter de quoi ? De la chaleur de sa peau … De son souffle contre sa nuque. L’humain était resté contre lui, le visage posé au creux de son cou, le corps encore tremblant de peur. Et à chaque nouveau coup de tonnerre, il était pris de sursaut et de spasmes qui l’approchaient d’avantage du Britannique. Lentement, la main de McGarden caressait le dos de l’humain, mais également ses cheveux, il cherchait à le calmer … A défaut de pouvoir contrôler le temps, il pouvait au moins tenter cela pour apaiser son état. A croire que cela était efficace, car son cœur se  faisait plus serein, il se faisait moins pressé, moins brusque. Il reprenait des battements stables et doux, bien que parfois il se soulevait d’un bond à l’entendre du l’orage. Celui de Lancelot s’affolait également … Mais pas pour les mêmes raisons. Si proche de l’Autre, il pouvait sentir la caresse de ses cheveux sombres sur sa nuque, sur ses joues …. L’odeur de sa peau. Ses oreilles captaient le battement de son sang sous ses veines … Dieu que c’était dur de ne pas mordre dans sa chair, son Eldorado était juste dessous, réclamant presque cette morsure qui le démangeait dangereuses … Mais jamais il n’irait faire pareil chose, pas sans son accord … Foutu principe.

Et tous ses efforts furent réduits à néant pour un éclair violent. Si bien que la lampe sauta, plongeant la chambre dans le noir. Prit par la peur, l’Humain bondit presque, agrippant d’avantage le vampire qui, surprit, bascula en arrière. Maintenant couché sur le dos, l’humain étalait sur lui, il buga … De son œil unique, il pouvait distinguer le visage du l’humain même dans le noir. Il était contre lui, couché contre son torse, agrippé par à son cou … Damn … Dans l’action, la main de Lancelot avait glissé contre à ses reins, se posant contre en le serrant doucement contre lui … Alors que sa dextre reposait derrière son crâne, dans ses cheveux … Aie. Danger danger … Le Britannique ferma l’œil et ôta ses mains de lui, les laissant maintenant contre le drap alors qu’il toussotait légèrement, reprenant un peu de contenance, il en avait besoin. La question étrange, et stupide, de Luke le fit sourire. « Qui a dit que j’t’aimais pas ? Tu t’fais des films … Et puis j’te l’ai dis … J’suis pas venu pour toi, j’suis venu pour bouffer … » Ouais ouais c’est àa mytho de fou ! Et la marmotte emballe le chocolat dans le papier d’alu … Évidemment qu’elle l’emballe dedans !

Toujours dans le noir, la lampe probablement grillé, Lancelot posa une main sur l’épaule de Luke et le poussa doucement sur le côté pour qu’il se pousse de son buste. Une fois libre, il se leva pour se rasseoir. « Mais j’peux m’barrer aussi … » Après tout il était venu manger et non jouer les baby-sitters …. Merde, pourquoi cet option le faisait chier ?... Il ne voulait pas partir. Mais il ne pouvait pas non plus resté si l’Autre ne souhaitait pas sa présence …






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Mer 22 Oct - 15:44





An eventful night

Luke
Lancelot




Partir. Lancelot venait de dire qu'il allait partir ? Le coeur de Luke se serra à cette phrase, il ne voulait pas rester seul. Quelle réaction paradoxale.. Lui qui ne voulait pas être vu lors de ses crises de panique, le voilà qui venait à rechercher une présence auprès de lui. Et pas n'importe laquelle, celle de Lancelot, un vampire. Milicien, certes, mais vampire quand même.. Une de ses proies, son gagne-pain… Bordel. Quelle situation étrange. Si on lui avait prédit ce genre de scène, Luke aurait éclater de rire avant de partir sans rien demander de plus. Il aurait également fermé la porte de son appartement à clef. . . Mais elle était fermée à clef ! Il y avait vraiment des jours où il pestait contre les pouvoirs des vampires. Ce n'était pas du jeu !

Lorsque la lampe éclata, le guardian fit tomber sans le vouloir le rouquin sur le lit, sur le dos. Il était maintenant allongé sur lui, mais fut très rapidement poussé de côté alors que son squatteur s'assit sur son lit, et c'était là que vint l'idée du départ de Lancelot.

Non.

La main de Luke partit toute seule, avant que le propriétaire de cette dite main ne le remarque. Il venait d'attraper le poignet du vampire dans une étreinte presque douloureuse, alors que sa tête se leva, mettant à nu ses yeux baignés de larmes.

- Pars pas, il ne pu s'empêcher de rajouter crétin...

Qu'il était pitoyable. Ce n'était pas en lui faisant les yeux doux qu'il allait rester là à jouer les peluches vivantes grandeur nature.. C'était bien beau de le câliner en voulant le calmer, mais Luke ne se leurrait pas.. Si les éclairs continuaient d'éclater dans le ciel, il allait faire une crise cardiaque. C'était sûrement un peu abusé comme pensées, mais il n'était sans doute pas très loin. Le guardian se mordit la lèvre, gêné de paraître aussi faible et enfantin. Avoir peur des orages était vraiment ridicule, surtout pour un homme comme Luke qui aimait à faire croire qu'il était intouchable. Mais personne ne l'était, la preuve.

Les gens intouchables ne l'étaient jamais vraiment. Chaque être humain possédait son talon d'Achille, ses vulnérabilités, ses faiblesses… Et les vampires ne faisaient pas exception à la règle.

Quelles étaient les faiblesses de Lancelot ? Se cachaient-elles dans son passé ? Une faille dans son comportement ? Luke avait pu découvrir que le fait de traiter les vampires de monstre le touchait. Sa transformation n'avait pas été consentante, il ne voulait pas devenir ce qu'il était aujourd'hui… Mais pourtant, Luke ne pouvait s'empêcher de vouloir le tuer pour sa race actuelle.. N'avait pu, plutôt.. Il ne réussissait pas à s'imaginer tuer ce rouquin de malheur. C'était au dessus de ses forces, et il n'en comprenait pas la cause. Le vampire possédait-il un étrange pouvoir l'ayant ensorceler ? Sans aucun doute, et le guardian détestait cette sensation d'impuissance. Si proche, et pourtant si loin.. S'il prenait son arme, il pourrait le tuer sans difficultés… S'il n'avait pas de coeur, il l'aurait fait. Les humains sont bien faibles en ce point, même si certain arrivent à débrancher leurs coeurs pour commettre des actes barbares et horribles. Luke ne le pouvait simplement pas, malheureusement.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Jeu 23 Oct - 18:43
Luke & Lancelot

« An eventful night »


Quelle était cette réaction alors que le Rouquin venait d’annoncer son, potentiel, départ. Ce battement de cœur était étrange et complètement incompréhensible pour le Borgne. Quand il souhaitait rester, l’autre le foutait à la porte. A contrario, quand il disait partir, l’Humain voulait le voir rester ? Ne serait-ce pas là le très classique : Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ? Lancelot était perdu, bien qu’amusé. C’est vrai, ce retournement de situation était aussi inattendu qu’étrange. Que devait-il comprendre ? Qu’il devait mentir en annoncer son départ pour que Luke avoue enfin qu’il souhaitait sa présence ? Après tout, il semblait plus ou moins calme maintenant qu’il était la … Il ne se cachait lus comme un gosse de six ans sous le tonnerre. Son corps tremblait beaucoup moins et il ne pleurait quasiment plus. Du moins, ceci était vrai jusqu’à ce qu’un éclair ne s’abatte un peu trop prêt de l’immeuble. Graah ! Et puis c’était bête ! Les résidences étaient équipés de paratonnerre … Pas de quoi craindre le danger de se faire foudroyer. Et quel était la logique dans le fait de se sentir suffoquer entre quatre murs un peu trop proche ? Cette même logique que de voir la pièce rétrécir sans cesse ? Pff … C’est bon … On a jamais dit que les phobies étaient rationnelles ….

Flexion des genoux, et voilà que le Vampire se redressa, debout devant le lit, auprès d’un jeune humain qui, curieusement, attrapa son poignet d’un coup sec. What ? De son œil unique, le Milicien regardait maintenant vers le bas, sur cette même main qui l’agrippait avec une certaine force, comme pour prouver sa détermination à le faire rester. La prise aurait même pu être douloureuse s’il était un humain lambda. Surprit, le Britannique posa l’œil sur ce visage qui se redressait et se dévoilait. Ses joues étaient noyés dans les larmes alors que ses yeux étaient gonflés et rouges. Enfin, le Guardian se mit à parler, lui demandant de ne pas partir, joint à un Crétin très caractéristique durant leurs échanges. Quoiqu’il en soit, Lancelot fut pris d’un élan de compassion. Oui un élan car il essayait de se convaincre qu’il n’était pas le gentil chevalier noir de Gotham mais version roux et Cristaclove. Donc prit d’un élan de compassion, le Borne se laissa tomber en arrière pour se rasseoir à la place encore chaude et regarder la main de Luke sur son poignet. « Ok je reste … » Annonça-t-il alors que son bras libre, il attrapa l’assiette et sa fourchette pour continuer le gâteau qu’il était – à la base – venu chercher. L’assiette sur les genoux, il coupa un autre morceau de forêt noire, piqua le fourchette dedans et le fit disparaitre entre ses lèvres. Avant sa deuxième bouché, il se défit de son cache-œil qu’il pose sa la table de chevet, puis d’une main plongeante dans sa longue chevelure flamboyante, il se recoiffait, rabattant une mèche sur son œil. Une fois l’œil libérée, il regardait le Guardian en coin, lui laissant volontiers son bras pour qu’il puisse s’y accrocher et s’y coller, comme il l’avait fait plus tôt mais à sa nuque Avec ceci, le Ténébreux aurait une dette envers Lancelot pour être resté. Tiens, d’ailleurs il songea entre deux bouchers de gâteau. « J’me suis garé comme un manche … S’il me prend un pv … » Il le regardait alors, comme pour l’accuser de ce futur pv. Après tout, il n’avait pas prévu de rester, alors être garé comme une bite n’était pas gênant en soi.

La part de gâteau terminée, Lancelot posa l’assiette sur la table de chevet, sur son cache-œil et bailla doucement, se cachant la bouche d’une main. Mince, il devait être tard … Pas loin de trois heures peut-être … Grass mat’ oblige pour la matinée à venir ! Sauf qu’il n’était pas chez lui … He bien tant pis ! Il le ferait quand même, namého. Quoique … Luke pourrait bien lui refaire le coup de piquer ses clefs et aller fouiller chez lui. En y repensant, il ne lui avait même pas reprit la dite clef. D’ailleurs, il tendit la main vers lui. « La clef de mon appart … Rends la moi ... J'ai oublié de te la reprendre la semaine dernière ... » Whoua ..... Déjà une semaine de passée sans voir sa tronche désagréable. Merde .... Lancelot aurait cru que cela faisait au moins un mois tant il lui avait manq... Non ! Pff !...





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Ven 24 Oct - 20:48





An eventful night

Luke
Lancelot




Et voilà, Luke avait eu ce qu'il voulait. Lancelot, un vampire pour lequel il s'était pris d'affection, était actuellement en train de faire demi tour pour s'installer de nouveau dans son lit. Il soupira, soulagé de ne pas se retrouver tout seul dans ce noir oppressant. Les bruits de tonnerre se faisaient de plus en plus lointains et, bientôt, il n'y eu plus un seul bruit. Le calme après la tempête dira-t-on.

- Merci…

Sérieusement, depuis qu'il côtoyait Lancelot, le guardian avait tendance à s'adoucir, autant avec les gens qu'avec les vampires… Ou pas en fait. Les vampires restaient toujours un cas plutôt sensible, mais il était vrai que Luke devenait plus doux, plus tranquille, et il n'aimait pas ça. C'était bien pour ça qu'il rechignait à se faire des amis ! Qui dit amis dit perte de temps… Penser à faire plaisir à ses proches, quelle merde…

Quoiqu'il en soit, le rouquin l'avait encore sauvé. Décidément, ça devenait une habitude.. Mais à cause de ça, le noiraud se sentait redevable. Foutu principes… Il fallait qu'il réfléchisse à quelque chose pour rendre la pareille à Lancelot.. Quelque chose de pas trop contraignant pour Luke, et quelque chose qui ne ferait pas bondir son coeur hors de sa cage thoracique (un baiser par exemple…) Alors qu'il cogitait à ce sujet, les bras autour de la taille du rouquin en mode ours en peluche, un souvenir lui revint en mémoire. Chez le vampire, il avait regardé un match d'hockey…. Il pourrait aller patiner avec lui ? Ou mieux, lui apprendre s'il ne savait pas ! Luke était fier de lui, ce n'était pas trop dérangeant.. Surtout que durant son enfance, il s'entraînait souvent à patiner pour entrer dans une équipe de hockey.. Il n'a cependant jamais franchi le cap. Aah, il aurait sans doute pu faire carrière comme grand sportif, un bon attaquant au hockey que les filles acclameraient.. Il divaguait.

- Hm… On pourrait aller à la patinoire un de ces jours… que je te rende la pareille.

Il se mordit la lèvre. Ce n'était pas vraiment une bonne manière de proposer ça ! Lancelot pourrait croire qu'il fait ça par obligation…. Enfin, ce n'était pas vraiment faux… Luke n'avait pas les idées clairs ! Etait-ce la peur ou… ou quelque chose pour lequel il ne voulait penser ?

- Je pourrai t'apprendre à patiner…

Il regarda ailleurs, attendant sa réponse.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Dim 26 Oct - 20:46
Luke & Lancelot

« An eventful night »


Quand Luke le remercia d’être resté, Lancelot n’eut qu’un geste de la main comme un : ce n’est rien. Il bailla un peu et se frotter l’œil. Il pensait déjà à ce qu’il allait dire à Cael’ sur son découchage, mais aussi sur sa mission massacre. Voir Emmet prendre part à un tel carnage était plutôt rare et trahissait plutôt bien son humeur. Mais la…. Ça allait bien mieux. Sa déprime, devenue colère, était passée … Eradiquer un nid d’Hunters était idéal pour les nerfs. Il ne fallait pas non plus oublier cette visite nocturne chez l’Humain. Pour sûr, lui aussi avait tenu son rôle dans son humeur. Il ne regrettait pas d’être venu, bien au contraire. Merde alors … Il se sentait étrange dans l’immédiat, avec ce « Merci » résonnant dans les oreilles et la chaleur du Guardian qui faisait frissonner sa peau. C’était quoi cette réaction et cette envie de reste malgré tout ? Et puis merde, trop de questions… En plus, il était fatigué, il avait peur dormi dans la journée et sa nit avait été très mouvementée. Sommeil !! Reviens ! Et le cerveau sur : off …

Tel un panda agrippait à son bambou – merci de ne pas penser à autre chose -, Luke s’attachait à la taille du vampire, semblant ailleurs. Il paraissait réfléchir … A moins qu’il ne fût juste en train de s’endormir. Han mais pas comme ça ! Ce n’était pas confortable, ni pour l’un, ni pour l’autre. Bonjour le torticolis pour l’humain et la douleur au dos pour le vampire. Bah ouais … Ils ont beau être quasi-immortel, les douleurs musculaires restaient tout comme les courbatures, fallait pas croire à des Superman !... Quoiqu’il en soit, le Rouquin ne cherchait pas à se défaire de sa prise, elle réchauffait étrangement sa peau sous son t-shirt sombre. D’ailleurs, il n’avait pas de « pyjama ». Le Borgne n’était pas réfractaire à l’idée de dormir nu mais Luke ne serait pas tellement de son avis à coup sûr. Rooh ça va … Entre mecs, pas de quoi faire de chichi … Si ? Bon bah pas de naturisme pour ce soir. Le Milicien bailla une seconde fois et s’étira un peu alors qu’un peu plus bas, Luke l’invitait presque aller à la patinoire un de ces quatre. Il parlait de lui rendre la pareille. Surprit, Lancelot haussa les sourcils. Il voulait … Qu’ils sortent ensembles ? Whouaa …. Et puis, mauvaise idée ! Il ne savait pas patiner … Lui demander de tirer au sniper sur plusieurs kilomètres, les doigts dans le nez, mais tenir l’équilibre sur deux lames, naah ! Trop dur ! Crétin …. Mince ! Il avait des pouvoirs lui aussi pour enchaîner sur : Je pourrais t’apprendre à patiner. Flippant ! Lancelot le regardait du coin de l’œil, le voyant se mordre la lèvre et le fixer, attendant sa réponse. Il se mit à rire légèrement et se frotta un peu l’œil. « Punaise … Ca a tout l’air d’un rancard. J’peux difficilement refuser un tel rendez-vous … » Un rancard … Comme deux gamins qui se rencontrent officiellement pour passer du temps ensembles. God c’était horrible, mais surtout horriblement vrai … Avec cette remarque, Lancelot le titillait mais avait accepté sa proposition. Va pour la patinoire alors.

Le Rouquin eut un dernier rire alors qu’il attrapa les bras de Luke, les desserrant de sa taille. « Deux minutes, bouges pas. » Il se leva du matelas et retira doucement son t-shirt, laissant apparaitre les vestiges de ses blessures cause par et pour le Guardian. Il ne restait plus grand-chose, juste des cicatrices en voie de disparition. Dans quelques jours, il n’aurait plus la moindre marque. Bref, il retira son haut qu’il posa sur la chaise. Puis, il se défit de ses rangers. Le dos quelque peu courbé, il regardait vers le bas et attrapa sa ceinture qu’il dénoua plutôt rapidement. L’acier pendant vers le bas, il ouvrit le bouton de son jean. Sa braguette glissa et le tissu roula sur son boxer noir pour longer ses jambes et finir à ses pieds. Un vrai défeuillage dans les règles de l’art. Le Rouquin ramassa ses affaires pour le poser plus loin, restant en sous-vêtement. Il fit alors volte-face pour retourner auprès de l’humain. « T’es quand même un sacré phénomène Luke … J’aime bien, c’est marrant à observer. » Il retourna dans le lit et le poussa un peu pour qu’il tombe sur le dos, il attrapa ses jambes pour les soulever et attrapa le drap qui était en dessous. Las, le Milicien s’allongea enfin sur le dos, les bras sous la nuque tel un coussin. L’allonger faisait du bien, il avait besoin de se détendre. L’œil clos, il fit remarquer. « Ta de la chance, en temps normal je dors nu … »





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   Dim 2 Nov - 17:02





An eventful night

Luke
Lancelot




Un rencard. Luke avait-il seulement la tronche d'un type donnant un rencard à un vampire ? Non, ne répondez pas, il tenait à sa fierté déjà foutue en l'air depuis sa rencontre avec Lancelot. Ce vampire avait le don de lui mettre le coeur sans dessus dessous, et le guardian agissait vraiment très bizarrement avec lui.. Il n'avait pas pour habitude d'être aussi hésitant et sainte ni touche ! Bordel… pourquoi l'avait-il aidé déjà ? Ah oui, à cause de ses principes d'adulte responsable. Ou pas.

- C'est pas un.. rencard

Ce mot lui écorchait presque les lèvres tant la situation s'y prêtait ! Son coeur commença à se calmer, sans doute ayant été trop sollicité par sa crise de panique. Il inspira une grosse goulée d'air et… beugua littéralement. Lancelot venait de se lever et commençait un petit strip-tease. Non, il se préparait simplement à dormir, et Luke retint sa main de s'aplatir sur son front tant il se trouvait stupide d'avoir eu cette idée. Ses yeux ne purent toutefois pas quitter les mains du vampire lorsqu'elles enlevèrent sa ceinture et offrirent la vue du boxer du vampire en cadeau… Merde.

- T'aurais pu prévenir..

Luke, pudique ? Normalement pas, mais il aurait surtout aimé se planquer sous ses draps pour ne pas voir ça. La vision du vampire dénudé ne semblait plus vouloir quitter son esprit, et il se mordit la lèvre inférieure avant de se tourner. Un sacré phénomène ? Peut-être bien… Le guardian était un type bien paradoxal : Il disait détester les vampires mais en avait aidé un, plus même.. Avait commencé à éprouver des sentiments… de dégoût. Oui c'est ça, du dégoût ! Quel menteur, il se niait la vérité tout seul..

- Ta gueule !

Nu ? Heureusement que Lancelot ne lui avait pas offert le privilège de le voir en tenue d'Adam.. Luke ne se serait peut-être plus contenu, et se serait jeté sur lui. Ou pas. En fait, en bon lâche, il se serait plutôt carapaté dans la salle de bain et aurait dormi sous le jet d'eau froid de la douche…

- Dors maintenant ! Tu tiendras pas sur la glace sinon…


Sur ces mots, il se laissa manier comme une poupée par le vampire, et se plaça dans une position plutôt confortable pour lui. Il ferma les yeux mais ne s'endormit pas, Morphée ne semblait pas apprécier Luke puisqu'il ne pouvait dormir très longtemps. Les joies d'être insomniaque.

- To be continued -


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: [terminé] An eventful night | Lancelot Mc Garden   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Habitations :: Quartier Pauvre :: LUKE C. O'HAGAN-