FORUM FERMÉ.

Partagez | 

Briser la glace | Lancelot Mc Garden

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mar 4 Nov - 20:25





Briser la glace…

Luke
Lancelot




La couverture remontée jusqu'à son nez, Luke faisait semblant de dormir. Pourquoi donc, alors qu'il était chez lui ? Premièrement, parce qu'un vampire avait élu domicile dans son lit et que, deuxièmement, il lui avait promis de l'emmener à la patinoire… Et de lui apprendre à patiner. Quel crétin, il regrettait amèrement de lui avoir proposé ! Il essayait toutefois d'apaiser ses humeurs en se disant qu'il l'avait dit durant un moment de panique intense, ce qui n'était pas faux… Lancelot était venu chez lui pour vider son frigo, mais au lieu de repartir tranquillement, il avait sans doute eu pitié du guardian tremblotant dans son lit à cause d'un tout petit orage de rien du tout… Bref, il se mordit la lèvre pour s'éviter de tout ressasser, il allait être de très, très, très mauvaise humeur s'il continuait. Déjà qu'il était grincheux…

Son chaton, en bon traitre, se tassa vers l'arrière avant de bondir sur le visage de Luke avant de se mettre à jouer avec les mèches noires, faisant de temps en temps sentir ses griffes au guardian.. Putain, ce chaton voulait vraiment passer par la fenêtre et apprendre à voler ! Il retint un grognement et fit toujours mine de dormir, voulant repousser cette sortie à la patinoire au maximum… C'était peut-être un peu lâche de sa part, mais peut-être le vampire n'allait-il rien remarquer ? Pas beaucoup de chance.

Et puis merde…

Il était chez lui, c'était son territoire ! Il se leva en rejetant le peu de couverture que lui avait laissé le vampire, et se dirigea d'un pas nonchalant à la cuisine pour se faire du café, ignorant superbement Lancelot… Du moins, espérant que leur confrontation soit repoussée le plus loin possible. Mais il n'était pas dupe : son satané de chat allait certainement jouer avec la crinière du vampire, et l'odeur du café ou encore le bruit de Luke le réveilleraient.. Le noiraud, en bon chanceux, sentait déjà le coup venir du "J'ai soif, tu me laisses ta gorge ?".. Bon, il avait a peu près découvert que le vampire ne désirait pas le forcer, mais il était certain qu'il lui sortirait un truc du genre… Et Luke n'avait absolument pas de poche de sang chez lui.

Après s'être servi une bonne tasse chaude de café, Luke se dirigea sur le balcon, habillé de son pantalon de jogging et d'un T-shirt un peu trop grand. Il pouvait facilement sentir son odeur habituelle imprégnant le vêtement ainsi que celui, un peu plus corsé, de sa transpiration. Et oui, après une crise de panique s'allongeant sur de nombreuses heures, on ne restait pas vraiment au sec. Il irait prendre une douche, mais pour le moment, ça lui importait peu. Il se sentait à l'aise ainsi, et sortit le paquet de cigarette de sa poche pour prendre un bâton de nicotine entre les lèvres. Café, cigarette, air frais… Que demander de plus ?

Peut-être que le vampire se casse, en fait… Mais chut.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mer 5 Nov - 19:10
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Une fois de plus, bon d’accord ce n’était que la seconde fois, Lancelot dormait avec Luke, dans son propre lit. A la base … En se rendant chez l’humain, il n’aurait jamais songé à une telle tournure ! Même par moment, il venait à croire que cet homme le détestait, ce qui était légitime : il était un Guardian après tout. En vérité, le Vampire ne savait plus tellement quoi penser de ce jeune humain et de cette relation – si toutefois on peut appeler cela une relation -. C’est vrai quoi … Quand Lancelot se montre indiffèrent, l’autre pleurait et venait se blottir dans ses bras. Au contraire, quand il avouait son attirance pour l’humain, ce dernier l’envoyait chier. Il y avait de quoi être paumé hein ! Ce petit jeu commençait à lasser le Milicien. Il n’aimait pas vraiment qu’on joue avec lui. Il n’était pas un yoyo que l’on prend quand besoin est, et qu’on jette à l’usure. Sauf que la … C’était sa patience qui était usée. M’enfin, ce n’était pas grave. McGarden était resté par pitié. Luke lui avait fait grandement pitié à chougner sous le drap comme un gosse de trois ans. De la pitié donc … Oui oui voilà, c’est ça. What else ? Pour paraphraser la fameuse pub de Georges.

Donc, le Rouquin était dans le lit du Ténébreux. Il dormait à point fermé, rêvant de choses et autres. Des choses étranges … Oui Lancelot avait une imagination de romancier, pour une possible reconversion, ce pourrait le faire ! Mais pour le moment, il conservait les droits sur les frasques de son esprit. Enfin, si vous voulez vraiment connaitre son rêve : Il était jury dans une émission de danse. Mais attention ! Les candidats étaient des crêpes …. Et le but du jeu était de danser sans perdre sa garniture … Incroyable mais vraie ! Imaginez la crêpe bretonne danser les claquettes en perdant sa perruque de gruyère …. C’était d’un rigolo/ridicule. Pour le moment, le Borgne avait donné un dix à une crêpe chocolat-chantilly. Ca … Il achète ! Bon stop les références et quittons ce rêve absurde. En plus il avait faim ... Luke ! Go aux fourneaux ! En plus, il le sentait bouger à côté de lui …. Ses mouvements le firent grogner alors qu’il s’enfonçait un peu plus sous le drap, en quête d’obscurité et de chaleur. La peau de l’humain était une mine d’or pour ce vampire glacé, tout autant que son sang était son salut … Bref. L’humain remuait à ses côtés, puis fini par quitter le lit. Lancelot le savait, il ne sentait plus sa chaleur. Seul sous le drap, le Britannique prit soin de prendre toute la couverture et se roula presque en boule dedans. Il était recroquevillé sur le côté, la tête sous le drap. On le voyait plus qu’une chevelure flamboyante s’en échapper. Maintenant, il ne dormait plus et … Et un détail lui était désagréable. Son bas-ventre réagissait à son réveil et son sexe était tendu. Il le sentait bien et heureusement que le Guardian n’était pas là pour le sentir. God la gêne sinon … Oh ça va ! Lui aussi s’est un mec, il connait sa l’érection du matin ! En y repensant … Emmet se souvenait bien d’avoir effleuré le membre de Luke en allant chercher un certain objet cachet dans son boxer …. Mince, ce genre de pensée ne l’aidait pas à passer outre son problème. Agacé, il passa même une main contre son entre-jambe pour comme pour s’aider à redescendre. Damn, c’est pas l’moment … pensa-t-il en fermant les yeux et faisant la grimace. Pendant un court instant, le jeune homme sortit la tête de la couette pour zyeuter par-delà le Mont Couverture. Ouf personne … Luke était dans le salon et le chat à côté de lui …  A le regarder tel un coupable. Merde. Lancelot le fixait … « Qu’est-ce-tu r ‘gardes du con ? Ta rien vu … » murmura-t-il.

Au bout de quelques minutes, sa virilité était enfin tranquille, ou presque … Tant pis ! En boxer, le vampire se leva du lit d’un bond. Il rejeta ses cheveux en arrière d’une main, repoussant sa chevelure rousse le long de son dos. Maintenant dans le salon, il vit aussitôt l’humain sur son balcon, accoudé à la rambarde. De sa place, Lancelot pouvait sentir l’odeur de la cigarette. Il prit aussi un temps pour regarder les fesses du jeune home … Il eut un sourire alors qu’il s’approcha en silence. Très vite, il se retrouva dans son dos … Doucement, il posa une main contre la rambarde, il se penchait déjà au-dessus de son épaule, le coinçant contre le vide et lui … Son autre main se glissa le long du bras de l’humain et doucement, il se colla à lui … Il pouvait sentir les formes de son derrière contre son bassin, les muscles de son dos contre son buste nu et froid … Soufflant doucement sur sa nuque, il se pencha vers lui comme pour le mordre, sauf qu’il attrape juste le poignet de l’humain et le leva pour qu’il puisse prendre une taffe de cigarette par-dessus son épaule. Il souffla doucement la fumée, comme soulagé, et jeta un regard en coin à Luke. « Good morning »





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mer 5 Nov - 20:31





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Le regard dans le vide, Luke soupira en repensant au squatteur allongé dans son lit. Il avait la désagréable impression que son coeur s'amusait à jouer au Yo-Yo, tout comme ses pensées. Un jour c'était oui et l'autre non. Le guardian se savait lunatique, il connaissait également sa manie de ne jamais choisir entre plusieurs choix qu'on lui imposait… Mais de là à jouer les fillettes effarouchées, il disait juste stop ! Et quand on parle du loup…


On en voit la queue.

Si vous me laissez l'expression.. Surtout qu'elle expliquait bien de manière imagée ce qu'il pouvait sentir contre son fessier. Bordel de merde… Il se mordit la lèvre après avoir sursauté au contact, ne s'y étant pas attendu. Il sentit sans la voir la main de Lancelot glisser sur son bras pour lui attraper délicatement son poignet, et frissonna lorsqu'il lui souffla dans le cou. Manquait plus qu'il lui croque l'oreille, une zone particulièrement sensible, et il risquerait de ne plus être maître de ses gestes. Ou pas. Il respira un bon coup en essayant d'ignorer les battements rapides de son coeur, et tourna légèrement la tête vers lui pour voir ce qu'il comptait faire… Le rouquin amena le bras de Luke, et donc la cigarette, à ses lèvres, et en prit une bouffée en lui disant bonjour. Sacrebleu.. cet mot murmuré ainsi que cet accent eut le don de lui retourner les entrailles. Respire Luke, respire…

- Good Morning, grommela-t-il dans sa barbe, les joues rosées.

Putain, c'était pas lui qui parlait de jouer les vierges effarouchées ? Non… pas du tout. Il inspira profondément avant de laisser sa tête partir vers l'arrière, la laissant se reposer dans le creu du cou de Lancelot.. mais ce n'était pas du tout pour jouer les amoureux, il avait une petite pensée cachée derrière. Il susurra contre son oreille, les sourcils froncés.

- Te gêne pas surtout… Et si tu ouvres la bouche concernant hier soir, je t'émascule sans pitié.

À ces mots, il ricana. C'était plus des paroles pour reprendre de l'assurance et oublier cette chose pressée contre ses fesses, comme s'ils étaient intimes. Luke repensa ensuite à la patinoire, et reprit sa cigarette.

- T'es prêt pour te rétamer sur la glace, darling ?

Des paroles moqueuses, encore… Il était comme ça le guardian. Ce n'était pas un mauvais bougre.. Il était juste pas le genre à prendre trop d'initiatives, ronchonnait beaucoup pour rien et n'aimait pas les vampires.. Ou pas en fait, puisque le truc roux derrière lui en était un.. C'était toutefois le seul. Une exception. Ce mot fit naître des papillons dans le ventre du noiraud ; il se mordit l'intérieure de la joue gauche.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Ven 7 Nov - 18:07
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot aurait vraiment aimé dormir plusieurs heures en plus … Il était un nocturne, pas de la section diurne. En temps normal, il dormait la journée et vivait la nuit. Mais quand il était avec Luke, la tendance s’inversait et s’était plutôt gênant pour lui, un habitué de la nuit. Enfin, une fois de temps en temps … Il pouvait bien se le permettre. Quoiqu’il en soit, cette matinée s’annonçait comme intéressante ! Surtout que le Guardian ne l’avait pas repoussé. Non non. Il semblait même plutôt réceptif à son approche. Si bien que son traite de cœur se mit à battre bien plus vite, bien plus fort à la présence du vampire, à sa main sur sa peau et son souffle sur sa nuque. Bien … Ce genre de réaction silencieuse lui avait manqué … Il s’attendait aussi à le voir nier toute attirance ou … Naissance de désir.  Désire hein … Possible, mais pour le moment, Lancelot était loin d’être dans cet optique ! Non pas qu’un tel jeu serait désagréable, loin de là, mais il n’était pas en … Condition pour batifoler. Il fallait plus qu’un cœur battant pour le tenter.  

En parlant de tentation … Luke se laissait doucement aller. Au lieu de se dégager, il se recula légèrement pour se poser contre le Vampire … Sa tête reposait maintenant au creux de sa nuque alors que son torse s’appuyait un peu plus contre le Rouquin. Mince … Il jouait le jeu tout en marmonnant un bonjour, les joues rosées. Cute … Le Milicien le laissait faire, lui lançant juste un regard en biais comme pour voir ce qu’il comptait faire. Mais mince alors, cette position était drôlement intime et amoureuse. De loin, on aurait dit un couple au réveil après une folle nuit d’amour. Bon plutôt pour Lancelot qui ne portait qu’un boxer, contrairement à Luke qui faisait sa none en couvrant la moindre parcelle de chair. Rabat-joie … Quelque peu gêné par le soleil, le Vampire baissa la tête vers l’humain quand ce dernier lui susurra quelques paroles à l’oreille. Un chuchotement qui le fait frémir, car il sentait son souffle chaud sur sa peau glacée, ce contraste était toujours très surprenant. Mais il avait peur de se méprendre. Ne pas se gêner pour … Lui piquer une taffe de cigarette ? Ou pour le toucher ? L’option deux lui plaisait bien et … Comme elle l’arrangeait pas mal – pensez-vous -, Lancelot prit la décision de prendre cette dite option. S’en suit d’une menace quant à sa frayeur de la veille. Emmet eut une grimace douloureuse en songeant à cette « torture ». Puis il sourit. «  M’émasculer ? Ce serait dommage … Tu ne crois pas ? » Dit-il dans un murmure semblable au sien, alors qu’il baissait un peu plus la tête vers lui. Maintenant, les lèvres du vampire étaient très proches de celles de l’humain …  Il n’avait plus qu’à s’avancer de quelques centimètres pour les presser contre les siennes. Damn … Tentant.

Lancelot fixait Luke de son œil unique, le perçant presque de cette pupille émeraude alors que l’autre  se fit taquin. Se rétamer sur la glace ? Il y avait des chances … De grandes chances même ! Le Borgne eut un léger sourire. Sa main droite reposée toujours sur son bras, tandis que la gauche quitta la rambarde pour saisir doucement la hanche de l’humain. Sans trop s’en rendre compte, le Britannique massa légèrement cette hanche sans le quitter de l’œil. « Si je tombe sur toi, autant de fois que tu veux Honey … » Susurra-t-il d’une voix suave alors qu’il allait l’embrasser. Mais au final, il tourna la tête pour observer en contre bas. Il voyait des cendres sur le capot de sa belle Audi. Il soupire et avait déjà trouvé le fautif. Pas de baiser ….Il avait salit sa voiture de sport …. En guise de punition, Lancelot s’écarta de lui et donna une petite claque sur les fesses de l’humain. Nameho ! « T’es mignon Sweety, mais ne balance pas tes vieilles cendres sur ma voiture. Et tu sens mauvais …. Je t’embrasserai qu’une fois que tu auras pris une douche … » Il tourne le dos et retourne dans l’appartement avec un sourire. Crotte, il avait faim là … Il voulait une part de mille-feuille et gorgée d’Eldorado pour se mettre d’aplomb pour la journée … Mais il n’allait pas lui demander, sous peine de passer pour un monstre assoiffé de sang. Doucement, il partit vers la salle de bain et poussa la porte sans la fermer. Lancelot s’attacha les cheveux en un chignon maladroit, puis il retira son unique vêtement, son boxer sombre, avant de disparaitre dans la cabine de douche … Il se détendit aussitôt qu’il sentit l’eau chaude longer sa peau pâle et rouler sur ses muscles, c’était agréable …






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Ven 7 Nov - 18:42





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Luke eut un grand sourire narquois lorsque le vampire lui demanda si ce n'était pas dommage de l'émasculer… Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que le guardian était très sérieux ! Du moins, c'était ce qu'il prétendait, car castrer un homme était très douloureux pour lui, qui ne pourrait s'empêcher de serrer les dents et souffrir à sa place. Bref, il ne tarda pas à répondre.

- Dommage ? Absolument pas ! Au pire, je vendrais sur Ebay..

Ce n'était pas une mauvaise idée, s'il pouvait en tirer de l'argent sur le fameux site de vente en ligne… C'était vraiment pas mal du tout d'ailleurs ! Il ricana légèrement, mais son rire s'éteignit lorsqu'il sentit la main de Lancelot le peloter au niveau de la hanche… Sérieusement, il le touchait ? Luke grogna sévèrement à ce geste et montra les dents, mécontent… Mais le vampire semblait très loin d'être intimidé puisqu'il continua sur sa lancée, en surnommant même le noiraud 'honey'…  Merde quoi, il avait sa fierté ! Il lui écrasa brutalement le pied en conséquence, même si ce ne serait pas très douloureux pour lui ; foutu vampire de ses deux.

- Tu feras moins le malin quand tu t'casseras quelques dents sur la glace !

Ce ne fut qu'après qu'il se rendit compte de leur proximité… Lancelot était à deux doigts de l'embrasser, et Luke ne bougea même pas ! Ses muscles refusaient de coopérer aux ordres que leur envoyait son cerveau surchauffé… Il ne fit qu'attendre bêtement, jusqu'à ce que le vampire ne bouge pour lui. Des cendres sur sa voiture ? Qu'est ce qu'il en avait à faire, sérieux ? Le rouquin semblait avoir pas mal de sous, alors ce n'était pas de pauvres cendres qui endommageraient sa pauvre voiture..

- Tsk, comme si je voulais être embrassé ! Et j'en ai rien à cirer de l'état de ta chère voiture.

Il soupira, soulagé qu'il se soit retiré, et le regarda partir après lui avoir administré.. un coup sur les fesses ? Luke fit la moue et lui lança un sombre regard, les sourcils froncés à l'extrême. Il se prenait pour qui pour tâter ses précieuses miches !? Lancelot n'avait toutefois pas tord ; il devait prendre une douche ! Ce fut sur cette pensée qu'il se dirigea tranquillement vers sa salle de bain, prenant quand même cinq voire dix bonnes minutes pour dévorer un croissant datant de la veille. Miam, les croissants étaient juste délicieux… Il en dévora deux avant d'enfin se diriger vers la douche. La porte était étrangement ouverte, mais Luke ne s'en formalisa pas et entra… jusqu'à ce qu'il ressente la chaleur de la pièce. Merde, il n'avait pas réfléchi au fait que Lancelot pouvait prendre une douche… D'ailleurs, les vampires transpiraient ou…? Ce n'était pas le moment !

Il ronchonna, mais se tut vite en voyant le corps nu et offert à sa vue… Bordel, ses yeux ne pouvaient s'empêcher de le détailler des pieds à la tête, avant qu'un semblant de lucidité n'éclaire sa petite tête noire. Il soupira et s'approcha du vampire qui sortait de la douche et, sans pitié, le poussa vers la sortie.

- Dégage et vas t'habiller, crétin ! J'veux pas aller à la patinoire l'après-midi, y'a trop d'gens.

Il ferma la porte derrière Lancelot, et ne vit pas que son pauvre boxer noir traînait toujours dans la salle de bain. En réalité, Luke était extrêmement gêné de cette situation ! Il suffisait de voir son début d'excitation naissante… Merde, il avait réagit à la vision du corps nu du vampire… Ils étaient deux hommes, il n'aurait pas dû être si gêné, putain ! … Avec un soupir, il se déshabilla rapidement et partit prendre sa douche en essayant d'oublier son envie de se toucher. Il fit tout de même attention à ne pas pomper trop d'eau, et s'amusa un instant à changer la température de l'eau, passant de bouillant à gelé. Il se sentait vivant un bref instant, jusqu'à ce qu'il ne sorte de la douche, calmé.

Il s'enroula une serviette autour des hanches et s'observa un instant dans le reflet du miroir… Il avait une sale gueule, comme d'habitude. Des cernes étaient présentes sous ses yeux sombres, lui donnant un air un peu méchant. Sa crinière noire était en bataille, comme s'il avait eu une nuit torride. Il soupira et se coiffa légèrement avant de sortir, direction sa chambre. Il s'habilla rapidement d'un sweat gris et d'un jeans bleu délavé, et s'enroula une écharpe épaisse autour du cou…. Luke restait humain, et était frileux… surtout que la patinoire n'était pas réputée pour être un lieu relativement chaud.. Il prit une écharpe rouge pour le vampire, jusqu'à ce qu'il ne se rappelle que Lancelot n'en avait pas besoin… Ce con ne craignait pas le froid après tout…


- Merde, j'deviens fleur bleue ?

Il haussa les épaules et rangea le vêtement, dépité. Ce vampire le mettait sans dessus-dessous et avait tendance à révéler ses instincts de grand frère surprotecteur….. et ce n'était vraiment pas bon. Pas bon du tout.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Sam 8 Nov - 0:02
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot « subissait » la colère de Luke. Ce dernier montrait son mécontentement à être touché de la sorte, à recevoir pareil paroles et surnoms. Mais le Vampire ne faisait que l’imiter. Il jouait le jeu et répondait au : darling. Sweety lui plaisait beaucoup et il n’allait pas du tout avec cet humain ronchon et grognon au caractère de cochon, ça fait beaucoup de –on. En vérité, il s’amusait beaucoup de lui. De sa façon de parler et de la colère qui le prenait quand il était mal à l’aise. Ha ça … Il l’avait parfaitement comprit. Le Guardian dissimulait son malaise derrière l’agacement, la colère et les menaces. Mince, il commençait à comprendre son fonctionnement. Preuve qu’il s’intéressait à lui, qu’il tentait de le décoder et lire ses petites manies et mimiques. Les réactions humaines étaient souvent fascinantes pour le vampire ! Il n’était pas rare qu’il se pose pour observer les Hommes en société. Il déchiffrait leur comportement et rictus pour mieux comprendre leur sentiment et leur envie. Bon à faire cela, il passait plus pour le Professeur Follefingue qui étude les rats dans son labo. Humain … Cobaye ? Dans ce cas de figure oui. Car maintenant, Emmet était plutôt doué pour déchiffrer les comportements et réactions.

Quoiqu’il en soit, il saisissait la colère de l’humain et pourquoi il l’était. C’était plutôt rigolo pour lui. Il pensait lui faire mal en lui écrasant le pied ? S’il voulait tellement le faire souffrir, il aurait été préférable pour lui de viser plus haut … Vampire ou non, l’entrejambe restait une source de douleur trèèèèèèèèès désagréable quand on le brusquait. Enfin, choisir pareil cible aurait fait fuir Lancelot plus qu’autre chose. Il n’était pas spécialement partisan de la maltraitance et des coups, du moins aujourd’hui … Jadis, il était toujours partant pour une bonne bagarre. Ca entretient … Bref, menace lancée et coup donné, le Borgne n’était plus là. Il se délectait juste de l’eau chaude sur sa peau froide. Le contraste de température était vraiment agréable. Dans cette douche, le Rouquin ne retirait pas juste la crasse de la nuit, mais aussi le sang qu’il avait sur les mains. Le massacre de la veille était encore présent dans sa tête. Il avait abattu une dizaine de vampires en une soirée, au même endroit. Un carnage. Ses mains avaient étés rouges vives, tout comme son visage. Il avait besoin de prendre du recul et de se défaire de ce bain de sang. Ici … Il sentait la lassitude s’évanouir dans le siphon de la douche. Toute la tension s’écoulait pour le quitter. Les yeux clos, il respirait doucement, une main plaquée contre la paroi de douche alors qu’il tournait le dos à la porte, ignorant totalement l’intrus qui venait d’entrer. En fait … Il ne l’avait pas vraiment remarqué, prit dans ses pensées, Lancelot n’avait pas senti son odeur, ni prêter d’attention aux battements de son cœur.

Très vite, il se reprit et ouvrit l’œil. Il ferma les robinets et fit volte-face pour voir … Luke. Il le matait pendant qu’il se douchait maintenant ? Ha … Ha non, carrément que non même ! L’humain l’attrapa presque par le bras à la sortie de douche et l’extirpa hors de la cabine, non sans violence. Gestes joint à un : dégage crétin. Encore une fois, le Ténébreux s’énervait et grincé des dents à l’encontre de ce pauvre vampire qui ne demandait qu’à être tranquille. Ha oui …. En fait, l’Autre le vira carrément de la salle de bain et lui claqua la porte au nez. C’est ainsi que Lancelot se retrouva nu comme un ver et trempé dans l’appartement … Sur le coup, le Rouquin resta sur place, complètement hébété … Il avait été expédia vitesse grand V ! Et le chat s’était planté devant lui, le regardant. « Merde il me mate ce con ! » Luke avait un chat homosexuel. Dur ... Titillé et un peu agacé, Lancelot chassa la bestiole du pied et partit dans la chambre de Luke. « Comment j’me seche moi maintenant … Pff, stupide humain. » Démuni, il regardait un peu partout et … Idée + vengeance. McGarden attrapa le drap et se sécha avec …. Puis il ouvrit l’armoire du Guardian et fouilla pour chopper un boxer. Il se glissa dedans avant de remettre sur son jean et sa chemise qu’il laissa ouverte sur le haut du torse. Chaussette mise, il mit ses rangers et partit à la cuisine pour bouffer. Il farfouilla dans les placards pour chercher de quoi manger … Tain, c’était la déche totale … Luke était sur la paille ou quoi ? Il vivait aussi mal que ça ?... Sur la table, il vit juste les vestiges du croissant, ou d’un pain au chocolat, des miettes … Son ventre se mit à grogner. Tain … Affamé de sang et de bouffe, il prit place dans le canapé, attrapa son téléphone. Une petite musique s’éleva et on pouvait déjà entendre des sons de basse-cour. Des coqs, des moutons et des vaches. « Merde tain … Mes citrouilles ont pourris … » Et en cliquant sur l’écran de pixels, il jeta ses plantations de citrouilles pour mettre de l’orge à la place … Il récolta l’argent de ses commerces et commençait à tonte des moutons … On passe le temps comme on peut hein. D’ailleurs il n’aidait pas à l’optimiser. Son manteau et ses deux revolvers étaient encore dans la chambre de Luke. Et l’attente se faisait longue. « Bon tu te magnes ? Tu te touches ou quoi ?! Pire qu’une gonzesse… »






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Sam 8 Nov - 13:58





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Si Luke se touchait ? Que se passait-il exactement sous le crâne du vampire pour qu'il en vienne à cette conclusion ? Il ne préférait pas se risquer à décoder son cerveau de geek.. Suffisait d'entendre les beuglements et son petit cri concernant ses citrouilles pourries pour comprendre. Bordel, qui lui avait donné un gamin pareil…? Luke soupira un bon coup et se dirigea vers le salon, son manteau sous le bras. Il jeta un coup d'oeil à Lancelot puis s'agenouilla devant son meuble contenant ses appareils photo… Il en prit un petit qu'il rangea dans sa poche et se promit de photographier les gamelles du vampire ! Aaah, petit pourrait-il le faire chanter avec des preuves de son incapacité à patiner ? Il jubilait d'avance….

- Je suis là crétin… Et prends pas tes rêves pour des réalités !

C'était certain, il ne se touchera jamais en penser au vampire… Jamais jamais jamais ! Mais il oubliait un truc fondamental ; ne jamais dire jamais. Bref. Luke ajusta son écharpe et se retourna vers Lancelot, un sourcil levé.

- Au lieu de dire des conneries, t'es prêt ? Et tu joues à quoi bordel…?

Un jeu de ferme, c'était certain.. Après tout, on ne s'entendait qu'avec nos semblables, non ? Quoique, c'était pas très bien placé dans son contexte, mais Luke s'amusait à imaginer le vampire dans une ferme. Une ferme à vampires… c'était pas une mauvaise idée en fait ! Il sourit légèrement et prit son porte-feuille et son briquet qui traînait sur la table basse du salon, et partit mettre ses bottes.

- On y va.

Il regarda l'heure, il était un peu moins de dix heures.. C'était pas trop mal, fallait juste espérer qu'il n'y ait pas de gamins à la patinoire… Luke avait horreur des gosses. Il ouvrit la porte de son appartement et la referma à l'aide de ses clefs une fois Lancelot dehors. Dans quelle sainte merde s'était-il jeté en décidant de lui apprendre à patiner ? Bon, il s'amusait tout de même à imaginer le vampire tomber encore et encore sur la glace, et ça, il ne voulait pas le manquer finalement !

En sortant de l'immeuble, il se tourna vers le vampire. Après tout, il n'avait rien mangé depuis la veille..

- T'as faim ? On peut passer par chez toi si tu veux…

Ce n'était que par précaution.. Il ne tenait pas à avoir un vampire affamé dans les pattes. Son regard se posa ensuite sur la voiture de sport de Lancelot, et il constata sans mal qu'il y avait toujours des cendres sur le capot..


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Sam 8 Nov - 17:19
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


La laine tondue, le Vampire s’en allait récolter les œufs dans le poulailler. Puis il partit vendre les œufs pour acheter des marchandises et des graines pour ses champs. Oh tiens ! Maintenant, il avait assez d’argent pour acheter une nouvelle passerelle de terrain et ainsi pouvoir étendre sa plantation. Quel jeu pourri quand même ! Pourri mais addictif … Dès que le Vampire avait un peu de temps, ou rien à faire, il ouvrit son application Hay Day et pianotait dans sa ferme. Chacun avait sa façon de s’occuper hein … Luke se touchait dans la douche et Lancelot jouait sur son Smartphone, normal quoi … Une vie plutôt classique en soi ! Tout le monde fait ça ! Avouez … Bref. Concentré dans son exploitation fermière, McGarden ne vit pas le temps passer. Si bien que le Guardian était de retour, vêtu de sa ‘combinaison’ hivernale. Le Borgne oubliait à quel point les humains étaient fragiles et sensibles au froid, alors que lui … Au cœur de l’hiver et de la neige, il pouvait presque se trimbaler nu. Bon il ne le ferait pas, les attentats à la pudeur n’étaient pas tellement son truc. Encore une fois, il fut gratifiait d’un crétin emblématique … Et quand il parlait de rêve, Lancelot répondit quasiment aussitôt. « Sois pas con, si tu venais à te toucher, je l’entendrai à ton cœur et j’accourais pour venir te prêter main forte … » Main forte … Oui oui, jeu de mot. Sa remarque le fit grandement sourire, tout en lui faisant quitter son téléphone du regard. Son œil unique se posait sur Luke, l’observant alors qu’il se baissait pour attraper un appareil photo. Damn … C’est très taquin que le Vampire demanda. « Tu veux garder une trace de notre premier rancard ? Je ne te savais pas si romantique Sweety. » Provocation et taquinerie. 100% Lancelot. Il était en forme le titi la !

Et tout en attendant qu’il ait fini de s’habiller pour sortir, McGarden retourna à son jeu … Laissant entendre le hennissement des chevaux et le gloussement des poules. « J’joue à Hay Day … Tu sais le jeu de ferme. Y’a des pubs à la télé avec un black qui dit qu’un cochon lui offre du bacon … » Il le regardait alors, comme pour voir s’il connaissait la pub. Bah quoi ? Entre deux mi-temps de Hockey, on passait le temps – et gagnait de l’argent – avec les publicités … Bref ! L’humain maintenant prêt, Lancelot quitta l’application, verrouilla son téléphone qu’il glissa dans la poche de son jean. Debout, il tendit la main vers la chambre. Son manteau et ses deux revolvers passèrent la porte tranquillement, normalement, jusqu’à attendre sa main. Au début, il ne prit que son manteau, les bras dans les manches, il le hissa le long de ses bras et roula des épaules pour le mettre correctement. Puis, il dégagea ses cheveux d’une main avant d’attraper Thunder et Hush qu’il cachait sous le blouson beige. Ensuite, il rejoint Luke à la porte et tata ses poches comme pour vérifier qu’il avait tout. Clefs de voiture ok, clefs de l’appart ok, portefeuille ok. Il était prêt. Dans le couloir de l’immeuble, le Milicien n’attendit pas le Guardian et descendit les escaliers rapidement pour quitter le bâtiment. Dehors, il s’étira un peu en se frottant l’arrière de la nuque. Damn, il aurait quand même vachement apprécié de dormir un peu plus !... Ébloui et gêné par le soleil, il sen cacha un peu et regarda autour de lui. Le clochard qui l’avait « accueilli » a son arrivé n’était plus là, mais il y avait bien quelques mendiants sur le trottoir en face. Quartier de merde … Le luxe de son duplex lui manquait par moment.

Enfinnn … Il reprit ses esprits quand Luke l’interrogea. « Ouais, y’a rien à bouffer dans tes placards … Mais pas besoin de passer chez moi. Cael’ va me questionner sur mon découchage de la nuit … On s’arrêta sur la route, ou bien on irait manger après. Fin, impro quoi ! » Enfin, le Britannique plongea la main dans la poche de son blouson pour sortir les clefs de sa voiture. Il en fit le tour et déverrouilla les portières. Lentement, il se glissa au volant de sa belle audi R8 noire et laissa Luke prendre la place du passager. Au volant, il réajusta son rétroviseur. L’intérieur de la voiture était tout aussi élégant que la carrosserie. Les sièges étaient en cuir, le tableau de bord était plutôt esthétique avec des nuances métalliques sur le cuir noir. Et pas le moindre odeur de cigarette … Il ne fumait jamais dans sa voiture et ne tolérait pas qu’on fume dedans … Bref. Il mit sa ceinture et mit le contact. Frein à main desserré, il passa son bras à l’arrière du siège de Luke pour faire sa marche arrière. « T’en a d’autres des phobies comme ça ? Que j’sois pas pris de court la prochaine fois … » Interrogea-t-il sans le regarder.






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Sam 8 Nov - 21:24





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Lui prêter main forte… Ce type était sérieux ou il riait juste ? Ce serait très étrange de voir Lancelot débarquer dans la chambre de Luke, alors que ce dernier se faisait un petit plaisir solitaire… Rien que d'y penser, le guardian en frissonna d'appréhension : Ce vampire n'avait pas intérêt à le faire, ou il se retrouverait transformé en gruyère. Luke ne pu tout de même empêcher un faible sourire d'étirer ses lèvres, ça l'amusait quand même un peu.

Un hennissement de cheval dérangea le silence qui s'était instauré entre les deux hommes, et Lancelot avoua jouer à Hay Day. Ouais, il connaissait ce jeu de nom, mais généralement, ce n'était que les femmes qui jouaient à ce genre de truc nan ? C'était peut-être un peu cliché en fait… Mais Lancelot ressemblait un peu à une fille alors peut-être que ça venait de là ? Sûrement. À l'entrée de son appartement, il haussa les sourcils en voyant le vampire faire une petite démonstration de son pouvoir… Il gonfla légèrement les joues, jaloux. Bah oui, il aurait bien aimé avoir des pouvoirs de super-héros lui aussi… Mais malheureusement, il restait un faible et frêle petit humain. Vie ingrate.

- T'as fini ton p'tit numéro, Magneto ?

Les pouvoirs du rouquin étaient semblables à ceux de Magneto dans les X-Mens… Et Luke, en grand fan des bandes dessinées Marvel, n'avait pu s'empêcher de trouver une comparaison. Toutefois, Lancelot n'était pas aussi classe que Magneto, c'était certain.

Une fois dehors, il monta dans la voiture du vampire et siffla légèrement devant le luxe de sa voiture. Ce con ne se privait de rien, visiblement. Il lui annonça également ne pas vouloir rentrer par peur de devoir expliquer son absence à son colocataire. Depuis quand devait-on tout dire de notre vie à un colocataire, sérieusement ? Luke ne comprenait pas vraiment ce point, mais il ne dit rien, restant silencieux durant le trajet. Lancelot démarra la voiture tout en lui demandant s'il avait d'autre phobie… Les lèvres de Luke s'ouvrir avant de se refermer bêtement. Non, ce n'était plus tellement une phobie.. plutôt une légère peur datant de son enfance.

Petit, Luke avait extrêmement peur des objets pointus. Il mutilait les coins de ses livres pour les arrondir et les rendre inoffensifs.. Il ne touchait ni les couteaux ni les compas, rien qui puisse le couper. Cependant, une fois que sa mère décéda, il décida de faire face à sa peur et ça fonctionna plutôt bien ; les seuls objets dont il a toujours un peu peur sont les seringues, les aiguilles et les canines des vampires…

- Pas vraiment. Evite juste de trop t'approcher de moi avec des seringues ou tes crocs et ça ira.

Luke se tut et regarda le paysage défiler à la fenêtre. Il voulait également avoir une voiture mais n'avait pas les moyens.. Il était quand même très, très heureux d'avoir sa propre moto ! Elle était juste géniale et Luke adorait conduire à toute vitesse. Il aimait ça, la vitesse.. C'était grisant. Bref, il tapota sa cuisse de ses doigts en rythme avec une chanson qu'il avait dans la tête depuis quelques jours, et attendit patiemment que son chauffeur n'arrive à la patinoire. Il était plongé dans ses pensées.

En parlant de patinoire, elle était plutôt grande et moderne. Une petite boulangerie était située devant et, une fois à l'intérieur, il y avait de petits vestiaires pour enfiler les patins et rejoindre la glace. Patiner.. Luke aimait énormément ça. Petit, il rêvait d'entrer dans une équipe d'hockey et s'entraînait très souvent. Avec du recul, il savait que c'était un rêve intouchable, même s'il était bon. Il s'était donc jeté sur les matchs d'hockey et suivait tous les matchs de ses équipes préférées, dans le gradin des supporters.

- Et toi ? Une phobie à déclarer ?

Lancelot finit par arriver à la patinoire et, après qu'il se soit parqué, il descendit tranquillement en regardant autour de lui. Il faisait frais, mais pas assez pour qu'il neige. Après tout, ils étaient encore en novembre.

- T'veux passer à la boulangerie avant d'y aller ?

Il désigna d'un mouvement de tête le petit magasin semblant chaleureux au vu des couleurs chaudes et des sourires commerciaux des vendeurs. Sales hypocrites.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Dim 9 Nov - 19:52
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Au volant, Lancelot se faisait plutôt attentif. Il jetait des coups d’œil dans ses rétroviseurs tout en observant la route. Il était prudent, ne dépassait pas les limites de vitesse et respectait le code de la route. Il n’y a que la nuit qu’il faisait ronronner les 520 chevaux qu’il avait sous le capot. Au moins, il était sûr de ne croiser aucune voiture a trois heure du matin … Par moment, le conducteur regardait son passager en coin. Il était plutôt calme …. En vérité, Luke semblait réfléchir et Lancelot lui laissait le luxe du silence. Et sa réflexion passé, il répondit qu’il devait juste éviter de l’approche des seringues ou ses crocs. « Crocs ? » Répondit-il, tout aussi surprit que mécontent. Ses sourcils s’abaissaient jusqu’à se froncer. Il n’aimait pas du tout ce terme. D’ailleurs, il rajouta. « Les chiens ont des crocs, les loups ont des crocs. Les vampires ont des dents … ». Le Milicien était contrarié. A chaque fois qu’il venait à discuter, ou se disputer, avec le Guardian, il avait la fâcheuse image de : vampire = animal = chien. C’était très dérangeant, et plutôt vexant. Et cette langue trop pendue et trop franche avait déjà fait des dégâts chez le Borgne. Cela datait d’une grosse semaine maintenant. Bien qu’il ne fût pas forcément très rancunier, Lancelot n’oubliait jamais ce qu’on lui disait, ou faisait. Les crasses et les vacheries, il n’oubliait jamais … Au feu rouge, il stoppa la voiture et tourna la tête vers l’humain. « Et puis, j’pense pas avoir déjà fait quoique ce soit pour que tu doutes de mes … Intentions. » Il n’avait jamais été menaçant, il n’avait jamais cherché à le mordre alors qu’il avait mille et une occasions de le faire. Enfin …

Puis le silence s’installa alors que la voiture repartit dans les rues de Cristalcove. Quelques jaloux se retournaient sur le véhicule alors que le Vampire lisait les panneaux. Il n’était pas un habitué des lieux de plaisir et de rencontres. Alors il suivait juste les indications en restant silencieux. Par moment, il observait le Gurdian qui regardait par la fenêtre, le doigt battant sur sa cuisse en suivant un rythme précis. Mais cela le rendait plus nerveux qu’autre chose. McGarden n’aimait pas tellement les silences dans ce genre. C’était pesant … Réfléchir à un sujet de conversation pour passer le temps ? Il devait réfléchir ? Mauvais signe ! Quand il y avait un feeling, les mots venaient tout seul ! Et il commençait à « paniquer » tout seul. Pourquoi d’ailleurs ? Ce moment avait vraiment tout d’un rancard et … Les blancs, c’était de mauvaises augures. Merde le con, il ne voulait pas foirer son rancard alors ? Pfff … Enfin, le Vampire commençait déjà à apprendre des choses sur l’Humain. Déjà, il aimait le sucre, la glace et les matchs de hockey, de beaux points communs … Il savait aussi ses peurs. Tiens ? Luke s’intéressait aux siennes ? Il le questionnait sur le sujet en tout cas. Etait-ce une bonne idée d’avouer ? Qu’avait-il à perdre ? Le ténébreux avait bien parlé sur les siennes alors … Il lui devait peut-être cela. Tout en se garant au parking, Lancelot annonça vers une grimace. « Je n’aime pas les endroits un peu trop …. Disons exigu …. » Il joint sa parole à une geste de la main. Des doigts il montrait un espace plutôt infime censé désigner les espaces étroits. Etait-ce sa seule peur ? Non, il en possédait une autre. Mais il ne pouvait pas l’avouer sans paraitre trop chevaleresque. Car avec cette peur viendrait un exemple … Et ce même exemple le mettait dans une situation qu’il détestait. Un Lancelot protecteur et prêt à se sacrifier pour les autres, un chevalier de l’ombre. Pff, qu’il n’aimait pas cette image.

Quoiqu’il en soit, Lancelot mit le frein à main, retira les clefs du contact, défit sa ceinture et sortit de la voiture en compagnie de Luke. Il s’arrêta un instant pour regarder l’infrastructure. C’était plutôt moderne … Et le parking n’était pas plein à craquer, ouf ! Le vampire n’aimait pas trop les endroits surpeuplés. Ce n’était pas une phobie ! Juste qu’il n’aimait pas le bruit et les odeurs de chacun … D’ailleurs ... Maintenant que Luke sentait bon, il pouvait l’embrasser. Mais il gardait cette option pour plus tard. Cela le fit sourire. Tout comme la question de l’humain. S’il voulait manger maintenant ? Mince, il tentait de prendre soin de lui ou quoi ? C’était touchant … Le visage du Rouquin s’illumina d’un sourire charmé alors qu’il s’approcha du ténébreux. « Allons manger un truc avant, je dois être en forme pour tomber dans les règles de l’Art. C’est bien ce que tu veux non ? Rire de moi …. » Dit-il, amusé. Ca n’avait pas l’air de le déranger plus que cela cette histoire de chute. Lentement, Lancelot entra dans la boulangerie et l’odeur du pain sauta au nez. Miam. Il n’y avait pas grand monde à cette heure-là et les vendeuses discutaient. Le regard du Borgne s’attarda sur les vitrines …. Pain au chocolat, croissant, religieuse, paris-brest, fraisier, meringue … Il en avait des étoiles dans les yeux. « Tu veux quoi ? » demanda-t-il a Luke. Il était décidé à payer le déjeuner et laissera à Luke le tarif de la patinoire. Le petit breakfast british lui manquait pas mal, mais pour l’occasion, il ferait ‘l’effort’ de se plier à ce qu’on lui proposait. Ca va … Avec du sucré plein les vitrines, il n’allait pas faire la fine bouche ….



[/quote]



Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Dim 9 Nov - 20:12





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Pfff… voilà qu'il commençait à s'énerver contre le vampire à cause d'un mot que ce dernier n'avait pas aimé. Crocs, dents… c'était du pareil au même ! Luke soupira, déjà lassé.

- Non, plutôt des canines si tu veux le terme approprié. Et c'est toi qui voulait savoir, j't'ai répondu franchement.

Il haussa les épaules et observa un instant Lancelot du coin de l'oeil, avant de retourner à son observation du paysage. Pas qu'il s'ennuyait, mais il ne voyait rien d'autre à faire, ni à dire. Le guardian n'était pas vraiment connu pour son éloquence après tout. À la base, il ne parlait que très peu.. mais sa langue semblait se délier ces derniers temps. Un rictus amusé étira ses lèvres lorsque le vampire lui avoua sa phobie. Il était claustrophobe hein ? Luke pensa un instant s'amuser en le coinçant dans un ascenseur, mais jeta vite cette idée. C'était méchant.



Depuis quand rechignait-il à embêter les gens sous prétexte que c'était méchant ? Il se prit la tête entre les mains en soupirant. Bordel, il ne se reconnaissait plus.. Surtout qu'en se rappelant le début de la journée, il ne s'était pas encore montré trop imbuvable. Que lui arrivait-il encore ? Voulait-il.. plaire au vampire ? Non, ridicule… ou peut-être pas.

Il était presque soulagé lorsqu'ils sortirent de la voiture, et suivit Lancelot jusqu'à l'intérieur de la boulangerie. Le vampire s'extasia directement devant les pâtisseries, et Luke haussa les sourcils en l'entendant lui demander s'il désirait quelque chose. Sérieusement ? Il était un peu trop galant sur ce coup… Luke trouvait ça bizarre. Peut-être que le rouquin voulait que leur rencard se passe bien ? Rencard.. Ce n'était pas un putain de rencard ! Juste une façon de remercier le vampire pour l'avoir aidé lors d'une crise de panique. C'était tout.. alors pourquoi son coeur battait-il plus vite rien qu'au mot rencard ? Putain, quelle mouche l'avait piqué ?

Le grand dadais en oublia même de répondre au vampire ! Quel andouille.

- Hm… juste un pain au chocolat.

Il ne rajouta rien, ni un merci ni un s'il te plaît, et attendit patiemment que les serveuses ne prennent la commande de Lanceloit. Elles gloussaient comme des poules devant le vampire, et Luke se mordit l'intérieur de la joue en comprenant qu'elles se dandinaient devant lui…. Etait-il jaloux ? non.. Il voulait juste s'assurer d'avoir son pain au chocolat, oui ! C'est tout… Alors pourquoi grogna-t-il en fixant froidement les jeunes femmes ? … Pour son pain au chocolat !


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Lun 10 Nov - 17:16
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot n’était en rien galant … Il était surtout poli. Manger sous le nez des autres sans partager ne se faisait pas selon son éducation et son savoir-vivre. C’’est pourquoi il était prêt à « débourser » pour ne pas narguer l’humain. Et puis … D’un autre côté, ça donnait un petit côté ouvert durant ce rancard de lui payer des trucs. Là …. Le Vampire eut l’image du couple à la fête foraine. L’homme offrait la barbe à papa à sa gonzesse tout en allant tirer à la carabine pour lui permettre de recevoir la plus grosse peluche du stand. Bien sûr, dans ce genre de cas le tireur était excellent et ne loupait aucune cible. Et pour le Borgne, il n’en raterait pas une seule. Son don lié à ses talents de snipers faisait de lui un excellent tireur. Cependant, il était un peu moins bon au corps-à-corps, du moins avec ceux de son engeance. De toute façon, il n’allait pas amener Luke à la fête foraine, il détestait ça, ni même lui offrir une peluche, c’était si cliché … Et sans nul doute : Le Guardian détesterait cela tout autant que le Vampire. Parfait dans ce cas !

Quoiqu’il en soit, le Ténébreux fit son choix. Ce dernier se porta sur un pain au chocolat. Uniquement ? Il ne devait pas avoir très faim. A moins qu’il n’ait un appétit d’oiseau. Bon hé bien soit. Devant le comptoir, le Milicien regardait une dernière fois la vitrine avant de voir qu’une offre était faite le matin. Cinq pains au chocolat ou croissant pour même pas 5$. Parfait. Décidemment … «  Bonjour, j’prendrais les cinq pain s au chocolat et un cappuccino. » Cette boulangerie avait un coté Starbucks que l’on trouvait partout dans les rues de Londres. La vendeuse prit sa commande et lui tourne le dos pour réparer tout cela. Par moment, elle échangeait des regards avec sa collègue et gloussait étrangement avec sa congénère féminine. Les femmes sont vraiment bizarres. En attendant que sa commande soit prête, le Vampire sortit son téléphone pour stalker ses messages et mails, pas de nouvelle de l’Anonymous. Il avait envoyé son travail plus tôt hier soir et attendait donc leur retour. Pendant qu’il regardait son écran, le jeune homme le voyait pas les regards intéressés des deux femmes, elles souriaient bêtement en poser les yeux sur lui. L’une arrangea ses cheveux et l’autre réajusta son décolleté. Mais Emmet ne vit rien. A vrai dire, il était mauvais pour lire les avances et l’intérêt des autres à son égard. Et puis …. Il se moquait éperdument des deux boulangères. En fait, il captait surtout les grognements du Guardian dans son dos. Intrigué, il lui jeta un regard en biais avant que la vendeuse n’attire son attention. Ainsi, il posa son œil unique sur la demoiselle qui lui adressait un sourire charmeur. D’une main, il attrapa son portefeuille mais aussitôt la femme se manifesta. « Ce n’est pas la peine, cadeau de la maison … » Surprit, Lancelot haussa les sourcils. «  Vraiment ? » S’étonna-t-il alors que l’Autre lui sourit, elle attrapa une serviette en papier, un stylo et nota des chiffres dessus. « Un supplément … » Dit-elle en se penchant sur son comptoir,  dévoilant un peu sa poitrine. Doucement, elle engouffra la serviette dans la poche de son manteau.

C’est un vampire un peu hébété qui prit sa commande et fut volte-face. Il se planta devant Luke et le regarde, comme si de rien n’était. D’un coup d’œil rapide, il chercha une table pour s’y installer et pouvoir manger et boire tranquillement avant le moment fatidique de la chute.






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Lun 10 Nov - 19:05





Briser la glace…

Luke
Lancelot



Luke crû un instant rêver lorsque la jeune femme lui fit carrément du pied en offrant les croissants et son numéro de téléphone en prime au vampire. Comme c'était cliché ! Des chiffres écrits sur une serviette, un décolleté plongeant et un grand sourire… Mon dieu, que les femmes pouvaient se montrer peu originales par fois… Mais ce n'était pas ce qui embêtait le guardian, non… Il était étonnamment.. Jaloux ? Ou peut-être possessif ? Il n'en voyait pas tellement la cause… Lancelot et lui ne formait pas un couple, et il n'était pas vraiment de très bons amis… Alors pourquoi ? Pourquoi s'énerver autant pour un petit jeu ridicule de séduction ? Une voix dans sa tête, sans doute sa conscience, lui répondit, alors que ses sourcils se froncèrent d'avantage, il l'avait déjà deviné en fait. Il avait des sentiments pour… pour un vampire. Quel honte… Il se mordit l'intérieure de la joue en se retenant d'agir, mais finalement, il bougea-

Luke se rapprocha de Lancelot et, sans gêne, plongea sa main dans sa poche pour en sortir le numéro et le froisser. Il le garda dans la main et jeta un sombre regard aux vendeuses, puis un sourire des plus mauvais, promesse de milles et une torture si elles continuaient sur ce chemin-là. Lancelot était à lui… Non, à la milice ! Il ne devait pas être dérangé par des petites poules en chaleur…. Oui, c'est ça.. la milice. Etrangement, il n'arrivait pas très bien à s'en convaincre.

- Te laisses pas distraire par des nanas en chaleurs… crétin.

Les deux serveuses amenèrent rapidement les croissants à leur table… Il en profita pour demander un chocolat chaud, il en avait diablement envie… Mais lorsque sa commande arriva, il dû payer le double de sa consommation ! Oooh la vengeance peu discrète des femmes ! Bordel… Il paya sans rien dire, se retenant de leur sauter à la gorge.. Pense à autre chose, elles te cherchent juste.. que criait sa conscience. Facile à dire.

Il décida de reporter son attention sur Lancelot, et trempa son pain dans son chocolat avant de croquer à pleine dent dedans. Miam ! Il mangea donc sa pâtisserie en jetant de temps en temps des regards courroucés aux deux serveuses, qui lui rendaient bien la pareille. Si seulement il pouvait en frapper une à l'aide de l'autre….

- Dépêche toi de finir qu'on y aille… Sinon je risque de commettre un meurtre.

Merde ! Il ne s'était rendu compte qu'après que ses pensées étaient devenues paroles.. Suffisait de voir sa tête déconfite pour comprendre. Quel idiot..


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mar 11 Nov - 18:57
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot était littéralement bluffé par l’attitude de Luke. Face au rentre-dedans violent et direct de la boulangère, il fronçait les sourcils et toisait la fautive. Le plus remarquable et choquant ? Luke avait toujours joué les indiffèrent devant les compliments du Vampire. Mais maintenant qu’une personne lui montrait de l’intérêt, il jouait les possessifs ? Whouaa … Pourquoi ce changement d’attitude ? Ils n’étaient aucunement ensembles. C’est pourquoi la jalousie n’était pas de mise. Néanmoins, cette attitude était plutôt amusante et charmante à l’œil du Borgne. Ici, dans cette jalousie soudaine, il montrait son intérêt pour le Vampire. Intérêt qu’il niait avec acharnement depuis leur rencontre. Alors oui … Il se sentait flatté dans le fond, bien qu’intrigué. A quel point était-il jaloux ou possessif ? Suffisamment pour s’approcher de lui, plonger sa main dans la poche de son manteau pour lui arracher la serviette numérotée. Ha ouais ?... Carrément ? McGarden ne cherchait même pas à le retenir. En vérité, il s’en foutait complètement des coordonnées de la gonzesse. Limite aurait-il pu se moucher dans la serviette pour lui prouver son indifférence total. Geste insultant et blessant ? Comme s’il en avait quelque chose à faire. Quoique manger à l’œil, c’était bien aussi …

Serviette en main, Luke enferma le tissu dans son poing en fusillant les femmes du regard. Et la … Lancelot sut. Quoi donc ? Qu’il le considérait comme une sorte de proie. Son regard était comme un : Pas touché, c’est privé … Aussi, il se mit à songer. Sa personne et son cœur étaient-ils vraiment réservés ? Voir même déjà conquit ? Il ne savait pas tellement. Mais l’idée d’être la propriété de quelqu’un ne lui plaisait pas vraiment. Il aimait ce pseudo liberté du célibat. Et en même temps, il chérissait et convoitait la chaleur d’une étreinte « conjugale ». Du moins aujourd’hui il cherchait la stabilité … D’antan, ce ne fut pas le cas. Mais maintenant … Après avoir vécu aussi longtemps seul, il voulait défier le destin et contredire les déclarations de sa créatrice. Oui, cela ne faisait qu’un an qu’il avait trouvé une certaine stabilité à vivre avec son partenaire. Mais plus que de l’amitié, Lancelot voulait plus dans une relation. Bon …. Evidemment, il ne courrait pas du tout après les gugusses ! Jamais il ne ferait cela, il était trop fier – et trop feignant – pour faire quoique ce soit de ce genre. Enfin … Il s’égarait un peu. Qu’est-ce qu’il attend de moi ?... se questionna-t-il après avoir été spectateur d’un tel comportement. Il attendait à ce qu’il ‘ne se laisse pas distraire par des nanas en chaleur’. Vraiment ? Avait-il montré le moindre intérêt pour la gente féminine quand ils étaient ensembles ? Que voulait-il ? Une preuve de son choix de sexualité ? Une déclaration genoux à terre pour qu’il n’ait plus à douter de lui ? Absurde … Et bien trop romantique pour lui plaire. Et puis d’abord. Il n’était pas amoureux alors pourquoi ferait-il cela ? Pff … C’est pourquoi le Rouquin resta silencieux, tout simplement, se contentant d’hausser les épaules à sa « mise en garde ».

A la table, les vendeuses prirent leur vengeance en faisant payer le double au Guardian. Cela arracha un sourire au vampire qui, délicatement, arracha un bout de pain au chocolat pour le manger. Par moment, il prenait en gorgée de cappuccino, ne prêtant plus d’attention aux deux nanas. Il était même aveugle a la scène qui se passer juste sous ses yeux. C’était toute une bataille entre les trois humains, ils se jetaient des regards noirs, pleins de défiance et de méchanceté à chaque minute qui passait. Et la pauvre « cible » qui ne voyait rien, mangeant juste tranquillement ses viennoiseries en se foutant du reste. Mais le quasi-ordre du Ténébreux lui mit la puce à l’oreille. Qu’il se dépêche sinon il allait faire un massacre ? Levant le nez de sa tasse de cappuccino, il regardait les deux femmes lui sourire, puis Luke. Puis les femmes qui portaient un regard noir au Guardian, puis de nouveau Luke qui semblait fulminer. Il cligna de la paupière plusieurs fois devant pareil spectacle. Enfin, le Milicien se mit à sourire. Il termina son dernier pain au chocolat, sirota le fond de sa tasse avant de s’essuyer la bouche et les doigts sur une serviette. Maintenant ‘propre’, le Britannique passa à côté de la table pour arriver auprès du Ténébreux. Doucement, il attrapa son bras et l’attira contre lui. Durant le voyage, sa main libre s’était portée à son menton, le forçant à redresser le visage alors qu’il posa ses lèvres sur les siennes. Devant tout le monde, il s’en foutait … Devant les deux potiches, leurs mâchoires en tombaient littéralement, folles de jalousie. C’est avec une très grande assurance qu’il le tenait tout en lui offrant un baiser plutôt chaste mais véritable. Pas un baiser de collégien qui se demande dans quel sens tourner le langue, mais un baiser de cinéma sans artifice et plutôt tendre malgré tout. Mais ce même baiser fut plutôt court car déjà il s’éloignait de lui, son menton toujours était le doigt, il le regardait …Montrant une certaine franchise et ‘détermination’. Son intérêt se lisait parfaitement … Dans un murmure plutôt sérieux, il lui dit. « Te laisse pas distraire par des nanas en chaleur …. » Car des deux, c’était Luke qui se laisser distraire. Il s’occupait des potiches et non du vampire … N’était-ce pas leur premier rancard ? S’occuper des autres n’était pas correct. Et l’intérêt que Luke portait aux deux boulangères ne plaisait pas à Lancelot … Enfin, il s’éloigna de lui, laissant ses doigts glissaient sur son menton tel une caresse plus que légère. Il partit vers la porte … Annonçant qu’il était prêt à passer à la suite.






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mar 11 Nov - 19:37





Briser la glace…

Luke
Lancelot



Les traces de café humidifiant les lèvres du vampire lui faisaient envie. Luke n'avait qu'une envie, passer ses doigts ou même sa langue sur cette bouche pour en récolter les restes de liquide et profiter de la saveur mélangée à celles des lèvres de Lancelot. Il se mordit l'intérieur de la joue lorsqu'il pensa bêtement à ça, et regarda ailleurs, vers les deux femmes. Oui, les voir suffisait à le remettre dans de bons chemins, et oublier un moment son attirance pour sa proie, un vampire. Il haussa les sourcils en sentant ce même vampire lui attraper le bras, et se laissa manier, pensant naïvement qu'il le traînerait jusqu'à la sortie… Mais que nenni ! Ces mêmes lèvres qu'il avait fixé avec tant d'intérêt étaient maintenant délicatement pressées contre les siennes, en une étreinte douce et chaste. Ses bras se levèrent pour le repousser, mais il n'en eut pas la force et ils retombèrent le long de son corps. Tout son être tremblotait légèrement, satisfait d'enfin avoir la joie d'effleurer celui de Lancelot… Mais Luke le savait, c'était un sacré cercle vicieux. Plus il pensait à Lancelot plus il voulait le toucher, et plus il devenait fou et en voulait plus. Il répondit instinctivement au tendre baiser avant de s'en rendre compte ; mais il était trop tard, le rouquin s'était retiré de lui-même et laissa sa main froide glisser sur le menton du guardian, qu'il n'avait pas lâché. Il se lécha les lèvres, pouvant encore ressentir le fantôme de leurs consoeurs vampiriques..

Lancelot le laissa là, sur le cul. Il n'était pas mieux que les deux boulangères, la bouche légèrement entre-ouvertes et les sourcils haussés. Il se reprit rapidement, mais ses joues se teintèrent d'un voile rouge. Merde, le voilà qu'il rougissait pour un simple baiser.. Mais le fait d'avoir eu des spectateurs le gênait atrocement ; après tout, il n'aimait pas les démonstrations d'amour en public. Amour. Lancelot l'aimait-il seulement pour oser ce genre d'approche ? Non, Luke ne voulait pas se faire de mauvaises idées…. sa relation avec lui était un peu du genre 'fuis moi je te suis et suis moi je te fuis…' ça marchait comme ça entre eux, après tout.. Et ces mots, ces paroles qui étaient sorties des lèvres sensuelles du vampire.. C'était les mêmes que lui. Il le narguait, et Luke ne réagissait même pas. Il ferma les yeux, inspira profondément pour se calmer, et partit rejoindre Lancelot. Son coeur battait si fort qu'il avait l'impression que ce dernier allait sortir de sa cage thoracique ! Il passa devant le vampire, et murmura, avec un sourire timide.

- Crétin…

Sur ces mots, il sortit du magasin et plongea les mains dans les poches de son manteau, se dirigeant vers la patinoire sans un regard en arrière. Une fois à l'intérieur, il se dirigea vers la caisse pour payer les deux entrées, puis louer les patins. L'homme qui était derrière les guichets était d'âge mature, sans doute la quarantaine, et ses cheveux poivre et sel lui donnait un air charmant. De légères pattes d'oie étaient visible au coin de ses yeux.

- Un 44 pour moi.

Luke prit la paire de patin que l'homme lui tendit, et regarda le rouquin, attendant qu'il ne précise sa pointure pour recevoir ses patins à glace.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mer 12 Nov - 20:13
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


‘ Je t’embrasserai quand tu sentiras bon ’ avait-il dit. Et il l’avait fait … Uniquement pour cela ? Pas sûr. Il en avait follement envie, et depuis leur dernière rencontre déjà. Cette matinée dans son appartement ou il avait pu effleurer son intimité l’avait laissé sur sa faim …. Non, c’était même plus ancien que cela. Son envie de se délecter de ses lèvres remontait au soir même ou Luke s’était fait pardonner. Souvenez-vous … Il s’était mis en quatre pour se faire pardonner d’avoir été odieux. Et le prix de son pardon ? Un baiser … Dés lors, le Vampire avait désiré bien plus qu’un simple baiser … Il le désirait lui, il désirait son corps. Peut-être son cœur aussi. Ouais bon, l’option deux était plutôt facultative. C’était un point assez sensible et délicat pour notre jeune vampire. Il ne connaissait rien de l’amour et ne l’avait jamais côtoyé. Alors il évitait d’en parler pour ne pas s’empêtrer dans un domaine qu’il ne saisissait sous aucune couture.

Laissant un Luke complément stupéfiait sur place, Lancelot se trouvait dehors, prêt à rejoindre le comptoir de la patinoire. Mais il ne pouvait s’empêcher de sourire … Son baiser aussi éphémère soit-il avait eu son effet. Il l’entendait aux battements de son cœur. Il le voyait au pourpre de ses joues. Et il était fier de lui. Fier et content que cela lui est plait autant qu’il y avait pris du plaisir. Et l’entourage qui les observait comme deux bêtes curieuses ? Il s’en foutait. Voilà bien longtemps que le Rouquin ne s’attardait plus sur le regard et l’avis des autres. L’humain, comme le vampire, ne savait que critiquer et démonter les autres – au moins les deux espèces s’accordaient et se retrouvaient sur un point. – La critique était juste vexante et emplit de jalousie, de la méchanceté sans fondement. Pourquoi s’arrêter et s’attarder à ce genre de jugement dépourvu de valeur ? Au diable l’avis de nos enfoirés de concitoyens. Oui Lancelot était dans un état d’esprit très je m’en foutiste à ce moment précis de la journée. Il voulait juste se focaliser sur ce rendez-vous, appelez-le comme je le voulais, et sur Luke. D’ailleurs ce dernier venait de le rejoindre, les joues roses, susurrant un : Crétin, joint d’un sourire plutôt timide et gêné. Cette pudeur et candeur arrachaient un sourire au Milicien. Jamais encore il n’avait vu un sourire aussi franc et sincère chez l’humain. Aussi, il eut l’audace de croire que les choses commençaient à changer, que le Guardian était plus ouvert et réceptif à sa présence et ses paroles. Une illusion, un mirage dicté par sa propre envie d’être accepté ? Possible … Mais il préférait ne pas y penser pour ne pas se faire de faux espoir, de fausses idées.

A la suite du Ténébreux, le Rouquin entra dans la patinoire. Quand bien même son corps était mortellement froid, il pouvait sentir la chute de température. Il entendait également le léger tumulte un peu plus loin. Aux côtés de Luke, il s’accouda au comptoir en s’affalant un peu, comme s’il était bien trop grand pour se porter lui-même. De son œil unique, le Vampire observait l’homme mur derrière le péremptoire, il ne manquait pas de charme en vérité. Lancelot le contempla un instant, laissant le Photographe parler, puis il enchaina. « Pareil pour moi s’il vous plait. » Au moins, il était poli contrairement au Noiraud … Armé de ses patins à glace, il quitta le comptoir pour entrer dans «l’antichambre » de la patinoire. Enfin, disons plutôt les gradins, il prit une place sur la gauche et s’installa sur le banc. Puis il se déchaussa pour mettre les patins. C’était si peu confortable … Il fit les lacets rapidement et se redressa pour mettre ses chaussures dans un casier. Il attendit que Luke en face autant pour fermer le casier et garder la clef. L’attendant contre les dits cassier, il s’était accoudé aux portes, les bras croisés. Il se mit à sourire en le regardant. « Le baiser t’a plu ?.... » Dit-il comme pour en rajouter une couche … Après tout, Luke n’avait rien dit sur cela ….







Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Mer 12 Nov - 21:33





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Ses mains nouèrent agilement les lacets de ses patins, quand soudainement il se stoppa. Bordel, Lancelot avait le don de le gêner, et visiblement, il s'en amusait. S'il avait aimé le baiser ? Bien sûr que oui… même trop, puisqu'il en voulait encore, malheureusement. Il avait toutefois encore de la peine à comprendre son coeur ; comment un guardian pouvait-il tomber sous le charme d'un vampire ? C'était un peu ridicule, mais il s'y ferait. La preuve ; embrasser Lancelot ne le rebutait plus, au contraire… Penser à lui faisait s'emballer son pauvre petit coeur. Luke soupira avant de tourner la tête vers lui, le visage mortellement sérieux.

- Et si c'était le cas, que ferais-tu ?

Il n'avait pas vraiment répondu de manière précise, c'était juste pour essayer d'étonner le vampire, comme ce dernier aimait le faire, à priori. Il se leva ensuite, marchant avec aisance malgré la lame de ses patins ; il y était habitué. Luke se plaça dans le dos du vampire et le poussa gentiment vers la glace, avec un sourire amusé. Ce gamin allait payer pour le baiser en public, foi de guardian ! Il le poussa donc jusqu'à la zone prévue pour patiner, et l'y suivit, se plaçant devant lui pour lui laisser un accès facile au bord. Luke n'avait jamais vraiment jouer les professeurs, il savait juste très bien patiner… peut-être n'arriverait-il pas à lui expliquer ses astuces ? Il fronça un instant les sourcils en rejetant cette idée, mieux valait ne pas y penser maintenant.

- Détends-toi et essaies de garder tes jambes stables, andouille… Accroche-toi au bord et marche un peu pour habituer tes chevilles aux patins et trouver un bon équilibre.

Il eut un petit sourire amusé, c'était génial de se savoir supérieur dans un domaine ! Comme quoi, les vampires avaient tous des faiblesses. Détaillant le corps du vampire, il pu voir qu'il était légèrement raide… C'était bien normal, surtout les premières fois sur la glace ! Il s'approcha de lui et donna un faible coup sur ses genoux.

- Plies un peu tes genoux, ce sera plus facile.

Luke prit son appareil photo et s'éloigna de Lancelot pour photographier ses premiers pas… Il glissait agilement sur la glace, sans aucun problème d'équilibre. Sa posture était parfaite, et il se permit même un petit dérapage pour frimer. Il  n'attendait qu'une chose ; que le vampire tombe pour immortaliser la scène et avoir un certain pouvoir sur lui… En fait, il voulait juste avoir des souvenirs ancrés dans une pellicule. Quelque chose qui ne s'oublie pas. Il replaça son écharpe en laine et se couvrit le nez, sentant déjà le bout commencer à geler à cause du froid.. mais pour rien au monde il ne serait parti.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Jeu 13 Nov - 18:00
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


C’est avec une certaine patience et plaisir que Lancelot attendait la réponse de l’humain. Si c’était le cas ?...Ce qu’il ferait ? La réponse du Vampire ne se fit pas attendre. Il baissa un peu le visage en se léchant légèrement la lèvre inférieure, puis il la pressa doucement entre ses dents avant un sourire. Dans un murmure qui se voulait presque suave, il répondit. « Je recommencerai sans m’arrêter à un simple bisou. » Lui aussi était très sérieux. Mais que ferait-il concrètement ? Sa réponse reste très évasive, elle laissait place à l’imagination. Mais ce que McGarden imaginait était très clair ! Il le prendrait dans ses bras, viendrait caresser sa langue de la sienne pour venir lui faire l’amour contre le casier … Oui bon, le coté intime et romantique étaient à des lieux de là … Il peaufinerait les détails plus tard. Puis, le Guardian disparut dans son dos. Sans qu’il ait le temps de dire ouf, le Vampire sentit ses mains contre son dos, l’incitant à partir vers la glace. Enfin …. Il ne l’incitait pas, il le poussait clairement pour qu’il mette un pied devant l’autre. En sommes, le Milicien n’eut guère le choix d’avancer. Soupirant, le Borgne s’approcha donc pour poser un pied sur la glace, puis le second. Damn ! Ça glisse ! Normal connard, c’est le principe … Oh ta gueule conscience … Lancelot n’attendit pas les ordres pour s’agripper à la balustrade. A peine sur la surface lisse, Luke commençait à jouer les instructeurs de malheur ... Il lui disait : Fais ceci, fais cela. Pas commence andouille ! Viens-la ! Et ici. Bref, il l’ordonnait et … L’autorité n’avait jamais eu un très bon effet dû le vampire. Si juste l’agacer, le renfrogner et faire pousser des ailes à son esprit de contradiction.

Quand il lui disait que marcher avec les patins pour habituer ses chevilles aux « chaussures », Lancelot émit un grognement de mécontentement, surement le : andouille, et maugréa. « Oui mon Adjudant » Et il fit quelques pas avec une démarche des plus étranges. Enfin il lâcha le bord et cru qu’il allait s’envoler tant il n’avait pas l’équilibre. Il battait des bras sur le coté, en avant en arrière pour se donner une certaine stabilité. Son corps se penchait en avant mais quand il se sentait choir, il basculait en arrière … Bref, un débutant avec tout le coté comique de la chose. Et quand l’autre lui dit de plier les genoux, joint à un coup pour qu’il le fasse, il crut qu’il allait se cogner le cul sur la glace. Il ronchonna de nouveau, lâcha un : Putain …. Et attrapa de nouveau la rambarde de sécurité. Mais bordel de merde ! C’était quoi ce jeu de merde ?! Patiner activité distrayante, mais mon cul ouais ! Pensa-t-il. Lancelot n'aimait pas être mauvais … Qu’importe le domaine. Son envie ‘d’excellence’ lui venait de son géniteur qui le jouait sans égal dans tous les domaines d’activités. Pfff … Elitiste de mes deux. Depuis, le Rouquin avait gardé ce désir d’être bon partout. Ce qui bien sur était totalement impossible, il ne le savait que trop bien, et la était toute la source de son agacement. En plus l’autre crétin qui se pavanait avec aisance, manquait plus que la pirouette et tout le tra la la de danse sur glace, ou qu’importe le nom véritable de ce sport. Pour lui-même, il grommèle « Pourquoi j’ai dit oui déjà ?..... Ha oui, lui faire plaisir. Pff ... Idiotie humaine. »

Appuyé contre la rambarde, Lancelot prit un instant pour regarder autour de lui. Il y avait un peu de tout, des enfants avec leur parent, des couples, des groupes d’amis. Surtout un groupe de fille qui regardait vers Luke. Grâce à son ouïe de Vampire, et leur manque consternante de discrétion, il put entendre leur commentaire. « Han !!! Putain il patine trop bien !! Han oui ! En plus, il est super sexy !! » Gloussement et ricanement à la con pour embellir le tout. God, qu’elles étaient irritantes ces ados en pleine puberté. Titillé, Lancelot soupira et se poussa sur la glace pour s’éloigner du bord, ne se laissant plus le choix maintenant. Légèrement fléchis en avant, les mains près du sol pour amortir la chute, il avançait. Ou plutôt marcher sur la glace … Petit à petit, et surtout très lentement, ses pas devenaient des coups de lame pour commencer à glisser. Du moins jusqu’à ce qu’un crétin pas fini,  un blond genre j’me la pète, passe à toute vitesse à côté de lui, le fauchant presque. Lancelot remua de tous les sens, passant d’avant en arrière avant de finir le fessier par terre …. «  Aie … » Dit-il sans trop de conviction, observant le connard en question qui ricanait de son malheur … Emmet le regardait …. Un sourire naquit sur ses lèvres alors qu’une vis du patin se deviser d’elle-même …. – Avec un coup de pouce … mais Chut !- La lame sous les pieds du connard partit en vrille, l’enfoiré perdit le contrôle de sa trajectoire et se bouffa la rambarde de plein fouet, il passa même de l’autre côté, les quatre fers en l’air, genre cascade de film ou de bêtisier. Lancelot baissa la tête, se cachant derrière sa chevelure flamboyante pour rire …  Puis c’était pas ça, mais il était encore par terre lui …





Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Jeu 13 Nov - 18:41





Briser la glace…

Luke
Lancelot



Ne pas s'arrêter à un simple bisou… Lancelot parlait-il de sexe ? Ou peut-être que Luke voyait trop loin… Il se savait être quelqu'un appréciant les relations charnelles, mais il ne voulait étrangement pas griller les étapes avec le vampire, surtout que ce dernier n'était sans doutes attiré que par son corps, et non par tout son être. Le murmure du rouquin le fit légèrement frissonner alors qu'il s'imaginait sans trop de mal faire ce genre de choses avec Lancelot…. mais il se voyait en tant que dominant ! Il n'aimait pas spécialement être en dessous et ne l'avait surtout jamais été. En y pensant, ça devait faire sacrément mal de se faire ramoner les miches. Luke se mordit la lèvre pour s'empêcher un rire à cette pensée idiote, mais ses épaules tremblotantes prouvait bien l'éclat de rire qu'il dissimulait ; quel andouille.

- Serait-ce une proposition ?

Il avait répondu du tac au tac, n'attendant pas forcément de réponse, et avait poussé le vampire sur la glace, sans pitié. Ce dernier ne se débattait pas spécialement, même s'il aurait facilement pu se détacher du guardian grâce à sa force vampirique. Il lui faisait donc confiance ? Possible… Luke était quelqu'un de confiance, du moins, une fois qu'on l'avait de son côté. Le patineur aguerri donna alors multiples conseils au vampire, même si ces derniers passaient trop pour des ordres… Ce n'était pas le cas, il voulait juste l'aider, mais ça ne l'aida visiblement pas. Ouais, il était un très mauvais professeur. Lancelot était actuellement en train de mouliner l'air de ses bras, ce qui donnait un tableau très comique : Luke sourit mais ne se moqua pas. Après tout, tous les débutants en la matière étaient comme ça, et ce n'était vraiment pas cool de se moquer de ça. Cependant, lorsqu'il l'entendit marmonner, il grogna, mécontent.

- Pour me faire plaisir hein ? Si ça te plaisait pas, tu n'avais qu'à pas venir !

Il était étrangement irrité que Lancelot ait fait ça pour lui faire plaisir… Peut-être parce que c'était ce que voulait Luke… passer un bon moment avec le vampire. C'était toutefois visiblement pas amusant pour lui. Mince, sur le coup, le guardian avait envie de le planter là comme un con. Il se retint de partir, se giflant mentalement. Un professeur n'abandonnait pas son élève comme ça ! De toutes manières, il fut sorti de ses pensées par les rires et les gloussements d'un groupe de filles le fixant sans discrétion, ainsi que le soupire du vampire.

Luke le regarda se propulser sur la glace et entamer des mouvements un peu hésitants… mais il progressa très vite et commença à faire des gestes corrects, glissant sur la glace plutôt bien, même si sa posture restait très approximative. Il vit soudainement un blond lui foncer dessus, et marmonna quelques insultes avant de se diriger en quelques poussées vers le vampire, le voyant la tête baissée. Avait-il honte ? Non… Vu le tressaillement de ses épaules, il se contenait de ne pas rire… et il sut pourquoi en entendant un cri peu viril. Le blond venait de tomber en dehors de la patinoire, son patin visiblement démonté.

- Lancelot….

Il prononça son prénom sur le ton d'un reproche. Il avait vite compris que c'était le vampire le fautif. Luke ne lui en voulait toutefois pas, ça l'amusa même. Avec un sourire sincère, il baissa sa main vers lui pour l'aider à se relever, et il marmonna.

- Tu t'en sors bien… pour un débutant.

C'était vrai ! Peu de gens osant se lancer comme ça sur la glace ! Il allait très vite s'améliorer s'il continuait à pratiquer un petit peu. Du coin de l'oeil, il vit une petite brune plutôt mignonne, les joues rondes et rouges comme des pommes mûres. Elle s'approchait de lui d'un pas hésitant, semblant vouloir l'aborder. Merde, il ne sera jamais tranquille avec son vampire, hein ? Son…. Il rosit très légèrement à cette pensée. Ce n'était pas son vampire, et ça ne le serait sans doute jamais.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Jeu 13 Nov - 20:17
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot avait toujours été très taquin, farceur. Cela pouvait aller de la simple blague rigolote à la grosse vacherie d’enfoiré. Tout dépend de son degré d’affinité avec sa cible et de son humour. Il se souvenait encore de l’énorme crasse qu’il avait faite à son ennemi mortel quand il était encore étudiant à Harvard. Ici … Avec ce patineur-frimeur, c’était plus ou moins la même chose … Sauf qu’il ne dévoilait pas des secrets ou des fausses rumeurs sur sa vie, mais il se payait une honte plutôt sévère devant les Poules qu’il souhaitait dragué. Pas de chance … Et comme il était fier de lui ce Vampire … Comme il était content de posséder pareil don. Magneto l’avait appelé Luke un peu plus tôt. Ca l’avait amusé et flatté, Erik Lehnsherr était l’un de ses héros. Mais … Stan Lee avait véritablement copié sur lui pour créer ses héros ! N’oublions pas que le Vampire était plus vieux que les X-men eux-mêmes … Tu n’avais qu’à bien te tenir Xavier, alias roulette pour notre cher Wolverine – cf : X-men, premier opus. Enfin, qu’importe … McGarden n’avait pas répondu à ses remarques et provocations. Notamment quand il s’était plaint du : Pour lui faire plaisir. Il avait juste répondu cela sous le coup de la colère. A vrai dire, il était plutôt content de passer du temps avec lui … Même si leurs rencontres étaient constamment sabotées par des intervenants indésirables. Ce rencard n’était pas une exception. D’abord, les boulangères, ensuite le Patineur-Frimeur ...

Maintenant, l’Humain venait de le rejoindre, le réprimandant pour son action. Lancelot prit une moue d’enfant bourreur, niant en boucle qu’il n’avait rien fait, et cela le rendait d’autant plus coupable. Mais il sentait l’amusement de Luke … Ouf. Il n’était donc pas si mécontent que cela ? Tant mieux. Pourquoi cette idée le réconfortait ? C’était absurde … Pourquoi entendre son nom entre les lèvres du Guardian lui faisait autant d’effet ? Il se sentait bien, sentant toute son attention sur lui. C’est donc ce qu’il faisait ? Le pitre pour attirer le regard du Ténébreux ? Mince, ce faisait vraiment très puéril en ajoutant son action en elle-même. Mais il s’en foutait pas mal en vérité. Une main se tendait alors vers lui, quand une énième intruse fut irruption dans son champ de vision. Une femme, plutôt jeune, brune, les joues rosées. Putain … Jamais tranquille, les emmerdeurs étaient donc partout … Et sous toutes les formes ! Hommes, femmes, vieux, jeunes, vampire, humains ... Quelque part, le Rouquin regrettait la presque-tranquillité de l’appartement de Luke. Même ces voisins étaient plus appréciables que ces dragueuses trop nombreuses à son gout. Lancelot grogna dans son for intérieur. En même temps, il attrapait la main de Luke. Il l’empoigna et tira sur son bras pour le faire tomber. Le pauvre Guardian n’eut de choix que de tomber sur lui. Mais soucieux, le Vampire fit en sorte qu’il tombe sur lui, ou plutôt contre lui. Il le réceptionna à bras ouvert, faisant presque fuir l’autre gonzesse. La proximité maintenant plus que réduire, le Rouquin se glissa jusqu’à son oreille pour lui murmurer. « Je craignais de perde mon temps, mais au final, j’aime bien passer du temps avec toi. » Perdre son temps … Lancelot n’aimait guère cela pourtant il en disposait à foison, contrairement au jeune humain.

Il posa ses mains sur la glace, derrière lui, l’obligeant à son pencher un peu vers l’arrière, le Guardian toujours prêt de lui. « Et puis … Ce n’était pas une proposition taleur. Ou du moins pas totalement … J’aime prendre mon temps. J’aime qu’on me résiste sans tomber de suite dans mon lit … » Avoua-t-il avec un sourire. Luke lui avait résisté jusque-là. Mais … Cela montrait aussi son désir à le faire tomber dans son lit, dans ses bras. Enfin, il soupira et écarta légèrement Luke de lui, il se redressa et lui tendit la main, le regardant avec un sourire qui se voulait franc. « Pour être honnête, les aventures et les coups d’un soir ne me tentent plus tellement … » Des aveux, que d’aveux même. Pourquoi ? Lui faire découvrir un peu plus qu’il était ? Ce qu’il attendait ?...






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Ven 14 Nov - 19:21





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Comment s'était-il retrouvé là, étalé de tout son long sur Lancelot ? Ah oui, cet enfoiré l'avait tiré par le bras jusqu'à le faire tomber, alors qu'il venait de se faire accorder par une gamine ayant, sans l'ombre d'un doute, une dizaine d'années de moins que lui. Luke lâcha un faible râle de surprise lorsqu'il se sentit tomber et atterrir entre les bras tendus du rouquin. Pourquoi faire ça, pour faire fuir l'autre nana ? Par jalousie ? Son coeur se serra à cette pensée. Non, il ne devait pas se faire des films et espérer une relation qu'il n'était même pas sûr de pouvoir tenir. Un guardian avec un vampire, il imaginait déjà sans mal le vampire lui intimer de rentrer dans la milice… Et il n'en avait aucune envie.

- T'étais obligé de me faire tomber ? C'est froid…

Luke n'était pas collé contre la glace, mais suffisamment près pour sentir la morsure gelée de cette dernière sur son menton, qu'il s'empressa de couvrir de sa large écharpe. Lancelot lui répondit d'un murmure à l'oreille, le faisant doucement frissonner… Jusqu'à ce qu'il n'entende ses paroles. Il avait peur de perdre son temps ? S'attendait-il à s'ennuyer avec le guardian ? Quel super constat… Il mettait du baume au coeur du noiraud, vraiment. (Notez l'ironie.)

- Si tu craignais tant que ça de perdre ton 'précieux' temps, tu n'avais qu'à pas accepter ! Tu m'énerves…

Luke était profondément… déçu ? Blessé ? Peut-être. En tout cas, Lancelot se remit à parler de leur discussion antérieure à l'arrivée sur la glace. Pas une proposition, tant mieux. Il soupira bruyamment lorsqu'il lui avoua aimer qu'on lui résiste avant de tomber dans son lit. Le vampire s'attendait-il à ce que Luke tombe dans son lit en écartant les cuisses ? Jamais de la vie. Il se rembrunit et, lorsque le rouquin se leva, ne s'aida même pas de sa main pour se relever à son tour. Luke avait fait son gentil, mais visiblement, il n'aurait pas dû… Lancelot l'avait blessé, et le noiraud était en train de se plonger dans le déni. Non, il n'aimait pas le vampire. L'amour et la haine étaient des sentiments si proches… il devait s'être trompé. Lancelot ne voulait que de son corps, et Luke n'était certainement pas un catin.

- Tu t'attends à ce que je te tombe dans les bras ? Tu rêves en couleur…

Qu'il était idiot, ce guardian. S'énerver pour des broutilles et devenir d'une humeur de chien.. C'était bien lui ce genre de réactions grotesques et puériles.

Et voilà que le rouquin lui parlait de ses plans d'un soir… rendant également le noiraud jaloux. Quel gamin. Mais pourquoi lui parlait-il de ça ? Luke avait de la peine à suivre, même si, intérieurement, il pensait pareil. Les plans d'un soir ne lui convenaient plus, le désir n'était plus le même… Il avait besoin de se sentir aimé et de pouvoir se reposer sur l'épaule de quelqu'un, même inconsciemment. Il voulait juste… de l'affection ?


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Sam 15 Nov - 18:17
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Lancelot était maladroit. Pas dans ses gestes, mais dans sa manière de faire, sa façon d’agir, de dire les choses. Enfin … Pour le coup, il avait été plutôt clair et direct. Il avait dévoilé sa crainte de départ, mais au final avouer s’être trompé, même ! Qu’il prenait du plaisir à être à ses côtés. Il l’avait dit mot pour mot, mais encore une fois, Luke faisait sa mauvaise tête et comprenait tout de travers. L’avait-il au moins écouté ? Il en doutait. Car la réponse du Ténébreux fut pour le moins agressive, il se mettait d’un coup sur la défensive, disant qu’il n’avait qu’à pas accepter s’il perdait son précieux temps, ajoutant à cela qu’il était agacé. Pour le coup, le Vampire fonça les sourcils, irrité à son tour par cette réponse. Il voulait quoi ? Il venait de lui dire qu’il aimait sa compagnie et l’autre sortait de ses gonds ? Alors quoi ?!  Pff …

Sans prendre la main du Borgne, l’humain se redressa, complètement renfrogné pour on ne sait quoi. Il lui faisait un compliment et parlait à cœur ouvert et l’autre l’avait limite chier. Ouais … Mauvaise idée cette sortie, très mauvaise idée ! En y reposant, le Rouquin avait été bête de croire que le Brun aurait pu ‘ faire l’affaire’ dans ce qu’il cherchait pour la suite de son histoire. Pour l’avenir en sommes. Etait-trop demandé de vouloir une simple journée dans le calme, sans engueulade, mauvaise tronche ou prise de tête ? Apparemment oui … Cela était trop. Et la suite ne fit que l’agacer d’avantage. «  Tu t’attends à ce que je te tombe dans les bras ? Tu rêves en couleur … » Disait-il. McGarden posa un regard noir sur lui, il n’avait pas bougé d’un iota, ignorant totalement la gonzesse qui venait de faire demi-tour. Il le regardait juste de son seul œil avant de lâcher un : Tch. Il baissa la tête pour fouiller les poches de son manteau, il attrapa son paquet de cigarette, la coinça entre ses lèvres avant d’allumer l’extrémité. Il en avait besoin pour calmer ses nerfs, et rien à foutre que cet endroit soit non-fumeur. « C’toi qui m’énerve ... J’me montre sincère en t’avouant mes crainte, tout en disant que j’aime passer du temps avec toi et ut t’excites pour de la merde. Pff ! » Dit le vampire avec colère et un certain dédain. Il tira une longue bouffée de sa cigarette, les mains un peu tremblantes. Cela n’était pas dû à la température mais à ses nerfs piqués au vif. Lancelot était du genre nerveux quand il était énervé. Et il l’était vraisemblablement. Il ne savait vraiment pas sur quel pied dansait avec cet humain et s’était très pénible. Il n’avait qu’une envie, faire demi-tour et rentrer chez lui pour dormir, tel était son activité principale diurne.

«  Puis t’es trop con, j’en ai marre … » Trop con ? Il ne comprenait rien ! Rien de rien … Il pointa le doigt vers lui, comme pour l’accuser. «  Quand j’te dis qu’tu m’plais, tu fais la sourde oreille. Quand je t’ignore, tu viens réclamer mon attention. Quand j’te donne mon attention, tu m’fuis. Quand j’suis sincère, tu t’énerves et monte sur tes grands chevaux. Alors quoi ? Qu’est-ce que tu veux ? Qu’est-ce que tu cherches ? J’en ai marre de ce petit jeu. » Tremblant de colère, le jeune homme reprit une bouffée de cigarette, elle était si longue que le papier brula sur presque la moitié du rouleau de tabac. Puis il l’a recracha et la suite vint. « Même quand je veux être attentif avec toi, que je fais des efforts, limite tu m’craches à la gueule. J’sais pas ce que tu cherches …Mais j’pense pas que tu l’trouvera avec moi. » Penser, dire tout cela faisait un étrange effet à Lancelot. Il était pris en grippe par ses envies, par ses constats, par cette déception d’avouer : Désolé, je t’aime beaucoup mais je ne pense pas qu’on cherche la même chose. C’est vrai quoi … Le Vampire dévoilait son envie de stabilité, de vouloir commencer quelque chose. Mais Luke ne faisait que geindre, se plaindre et s’énerver. Peut-être ne voulait-il que du sexe ?... Possible. Mais il n’en trouverait pas auprès du Milicien, pour sûr. Touché par ce qu’il venait de dire, Lancelot soupira et ferma la paupière un instant … Son soupir était long et las. Il posa alors sur Luke un regard plutôt triste et déçu. « Fais c’que tu veux, moi j’en ai marre … ». Il lui tourna le dos et partit tant bien que mal pour la rambarde de sécurité. La rejoignant, il posa les coudes dessus et s’affala un peu, tournant le dos à la glace sans pour autant en sortir. Il termina sa cigarette et baissa un peu la tête, laissant ses cheveux cacher son visage alors qu’il prit son téléphone dans sa poche. Il pianota un peu dessus, écrivant un message à on ne sait pas qui.






Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Dim 16 Nov - 8:56





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Luke était trop con ? C'était malheureusement bien vrai. Il comprenait toujours tout de travers et agissait parfois sans penser aux conséquences, le rendant un peu trop brusque ou totalement hors sujet. Visiblement, il avait finit par blesser Lancelot qui le pointa du doigt en fulminant, tremblotant sous la colère. Le guardian l'écouta en serrant les poings, la gorge étrangement serrée par sa tirade… Tout se termina lorsque le vampire lui avoua en avoir marre, et qu'il partit vers la rambarde pour sortir de la glace. Merde, lui qui voulait lui faire plaisir avec une petite sortie, c'était complètement raté. Quel idiot….  Le pire, c'était qu'il ne réagissait que maintenant. Il se repassait en boucle ses rencontres avec Lancelot et en arriva à un lourd constat ; Il l'avait toujours rejeté, par honte, par timidité ou par fierté, alors que son coeur lui criait le contraire. Luke s'était incroyablement frustré et énervé tout seul en étant son propre ennemi, en rejetant ses envies et en tombant dans le déni.

Quel con. Il regarda Lancelot sortir de la glace et eut un geste pour le rejoindre, mais il s'arrêta avant. Etait-ce judicieux de venir à lui alors qu'il l'avait jeté comme une vieille chaussette ? Seulement, c'était le guardian qui l'avait jeté en premier. Rah, et puis merde ! Il n'avait jamais été très doué dans les relations de ce type, et ne l'était encore moins lorsqu'il devait réfléchir dans ce genre de situation ! Demandez lui de faire un plan pour tuer de nombreux vampires, il sera inspiré ! Mais demandez lui un plan de drague ou d'excuse, il sera complètement perdu….

Il finit par faire ce dont il avait envie, et s'avança vers le vampire. Il sortit de la patinoire et ôta ses patins, avant d'approcher Lancelot dans son dos. Il écrivait un message, et Luke en profita pour enrouler ses bras autour de sa taille et poser sa tête sur son épaule, dépité. Que dire, maintenant ? Qu'il était désolé ? Ouais, ce serait un bon début.

- Excuse-moi…. J'ai agis comme un con.

Sa voix était étrangement rauque alors qu'il lui murmurait ça, les yeux fermés pour s'éviter de fuir. Luke pouvait se montrer lâche avec ses sentiments. Il se lécha les lèvres, la bouche soudainement devenue sèche… Il ne savait pas quoi dire, et préféra se montrer sincère, quitte à paraître faible ou puéril.

- À chaque fois que t'es là, mon coeur s'accélère, mes joues rougissent et je ne sais plus quoi faire… Je ne peux plus penser à autre chose qu'à toi, et ça me rend faible… Alors je m'énerve pour cacher ça. Quand t'as pas les yeux posés sur moi, ça m'énerve.. Mais quand tu me fixes, j'ai toujours envie de faire des conneries alors ça m'énerve aussi.. Je.. Tu es tout le temps dans ma tête et je peux plus penser à autre chose qu'à toi.

Il grogna légèrement devant ses propres mots peu assurés. Luke avait la désagréable impression d'être un lycéen devant sa première petite amie. Mince.

- C'que je veux ? Je sais pas… toi ? Mais pas seulement ton corps.. ça me suffirait pas. Enfin, je veux dire…

Le guardian prit une teinte cramoisie alors qu'il se mordit la langue, décidé à ne plus rien dire. Il garda les yeux obstinément fermés et attendit la réaction de Lancelot. Allait-il le rejeter ? Rire de lui et partir ? Luke avait-il bien fait d'ouvrir son coeur ainsi, avec des mots aussi maladroits ? Merde, il montrait au vampire une part de lui dont il avait horreur… Il montrait qu'il était un pauvre humain maladroit, ne sachant pas ce qu'il voulait et étant en manque d'affection. Bon, ça se justifiait avec la mort de ses parents, mais tout de même. Il détestait montrer cet enfant en lui, ce marmot qui ne rêvait qu'une chose ; être pris dans ses bras. Quel crétin.

Sa tête toujours dans le cou du vampire, il huma son odeur. Une odeur entêtante qu'il lui fit un instant tourner la tête. Son coeur allait lâcher au vu de la vitesse à laquelle il battait...


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Lancelot E. McGarden
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Lun 17 Nov - 18:02
Luke & Lancelot

« Briser la glace »


Accoudé à la balustrade, Lancelot ne faisait plus attention à Luke, ni ne le regardait. Il était retourné sur son téléphone, en bon accro de technologie qu’il était. Il tapotait son écran à pixels, rédigeant un message. Ce dernier était destiné à l’un de ses amis, ils devaient se voir un peu plus tard dans la journée, sauf qu’il n’avait pas tellement la force, ni l’envie pour. Le Vampire connaissait déjà l’issu de ce putain de rancard : Le sommeil. Il rentrait chez lui et irait se coucher directement, sans passer par la case salle de bain. Quelle déception et quel gâchis tout de même. Le Guardian lui plaisait vraiment, malgré son coté je ronchonne sans cesse. Mais visiblement, le Rouquin avait eu tort de lui accorder autant de crédit. Comme quoi … Même pour les Immortels, le cœur restait une faiblesse plutôt dangereuse. Au final, sa créatrice avait peut-être vu juste en lui disant qu’ils étaient destinés à vivre seuls … Finirait-il comme elle ? A engendrer un autre vampire pour : rester ensemble à tout jamais, comme elle l’avait fait avec lui ? Non …. Emmet n’avait pas le souhait de transformer les humains, c’était un acte odieux et horrible dont il ne voulait porter la responsabilité. A choisir, il aurait préféré resté humain, vieillir et mourir comme un humain. De vieillesse de préférence … Nah ! La clope l’aurait fauché bien avec que les rides ne s’installent. Penser ainsi le fit légèrement sourire, à moins que ce ne soit son message ? Qui sait.

Depuis qu’il avait tourné le dos, McGarden n’avait pas porté le moindre regard sur Luke. Peut-être avait-il rejoint la petite gonzesse qui avait cherché à l’approcher ? A moins qu’il ne soit partit ? Qu’importe … Il n’en avait que faire de lui et de ses …. Lubies. Sauf que … A peine eut-il terminé de taper son message qu’une paire de bras s’enroula autour de ses reins. Il leva enfin le nez de son téléphone pour baisser les yeux vers ses mains. Mais déjà il sentit le parfum de Luke, tout comme sa tête se poser au creux de son épaule. Le Milicien fronça les sourcils et tourna légèrement la tête pour l’entrevoir. Il prit une inspiration pour lui dire : Tu fous quoi ?... L’humain n’était pas décidé à le laisser parler. Dans un premier temps, il s’excusa, affirmant qu’effectivement, il était con. Un soupir silencieux passa les lèvres du Vampire. Il reporta son attention à son téléphone, terminant son message, laissant à Luke le luxe de continuer, ou de partir. Après un instant perdu dans le mutisme, le Ténébreux lâcha la bombe. Il disait qu’en sa présence, il s’affolait et rougissait. Qu’il pensait sans cesse à lui et que tout cela le rendait faible. Il était humain …. Par conséquent, il était faible de nature, pensa aussitôt le Borgne, comme pour prendre une certaine distance avec ces aveux, il était énervé et fatigué, ce n’était pas deux mots qui allaient amoindrir son état. Cependant, il ne le coupa pas. Le photographe continuait en avouant qu’il voulait son attention, mais cela l’agaçait. A l’inverse, quand Lancelot l’ignorait, cela l’agaçait tout autant. A la fin, McGarden fronça les sourcils. L’Autre disait être obnubilé par lui, qu’il était constamment dans sa tête. Comme hanté ? He bien … Lancelot était loin de songer à cela. Mais pourquoi lui dire tout ça maintenant qu’il en avait marre ? Avait-il comprit que le Milicien était à deux doigts de partir pour de bon ? Car oui, il l’était. Avait-il comprit que son silence le faisait fuir et que plus jamais il n’irait vers lui sans cela ? Ainsi … Le Vampire devait le mettre au pied du mur pour le faire réagir … Il devait sans cesse s’énerver et le ‘menacer ‘ pour avoir le moindre aveu ? Damn … C’était agaçant. Le Rouquin voulait des déclarations naturelles, des discussions naturelles. Ici, il devait pousser Luke dans ses retranchements pour le faire parler.

Et durant sa réflexion, la suite tomba. « C’que je veux ? Je ne sais pas … Toi ? » What ? « Mais pas seulement ton corps … Ca me suffirait pas. » Ok. On nage en plein paranormal ! C’était une blague ? La simple réaction de Lancelot fut … Un bug. Le programme a cessé de fonctionner …. Bip bip bip … Non, son œil s’était écarquillé, figé sur l’écran dont il ne distinguait plus les mots. Il était … Choqué, perdu. Le silence s’installa, le temps que la pilule passe. Et ce silence était nuancé par les battements de cœur de l’humain. Un instant passa et le Vampire soupira bruyamment alors qu’un sourire passa sur ses lèvres. La tension venait de chuter d’un seul coup. Et dans un murmure qui se prêtait à la confidence, Lancelot répondit. « Tu es vraiment … Un humain stupide. » Il appuya sur : send, sur son écran et range son téléphone dans sa poche, ne cherchant pas à se défaire de cette étreinte dont il était toujours prisonnier. « Il aurait fallu maintes colères et ‘plan’ pour te faire avouer tout cela … Je suis déçu de d’avoir t’arracher des aveux sans ‘menaçant’ de partir … J’aurais aimé que tu le fasses par toi-même, sans le poids de la panique … Sans épée de Damoclès. » Il soupira. Il n’était plus fâché, bien qu’il fût toujours sur la réserve. Maintenant, il se ‘méfiait ‘. Lancelot attrapa les mains de Luke dans les siennes pour les écarter de sa peau. Mais sans se défaire de ses bras, sans le repousser, il fit volte-face, replaçant les mains de l’humain contre son dos. « Et maintenant ?... »

[/quote]



Merci !:
 
Luke C. O'Hagan
GuardianGuardian
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   Lun 17 Nov - 18:57





Briser la glace…

Luke
Lancelot




Un humain stupide ? Luke n'aimait pas trop ce terme, mais il ne dit rien, n'exprimant pas son désaccord. Il était en train de vivre un moment… unique. Il ne savait vraiment pas comment réagir, et son incompréhension redoubla lorsque Lancelot lui dit être profondément déçu vis à vis de ses réactions. Mince…. Avait-il raté son coup ? Le vampire allait surement se détourner de lui à tout jamais maintenant…. La gorge de Luke se serra à cette pensée, et il eut un profond soupir dépité… Jusqu'à ce que le rouquin ne se tourne vers lui, lui demandant ce qui allait se passer ensuite.

…. Vraiment ? Lancelot n'était plus fâché contre sa connerie et lui ? Il eut du mal à s'y faire, et resta un long moment sans bouger, les yeux plongés dans l'émeraude expressive du vampire. Oui, que faire, maintenant ? C'était bien joli d'avoir dit tout ce qu'il avait sur le coeur, mais Luke n'avait pas penser aux conséquences… Pour lui, Lancelot l'aurait rejeté et serait parti… Et le vampire ne pouvait pas imaginer à quel point le guardian était heureux. Un sourire niais, quoique timide, étira ses lèvres. Sa main gauche, alors dans le dos de Lancelot, remonta légèrement le long de ce dernier, passa par dessus son épaule et vint finalement attraper son menton du bout des doigts.

- Et maintenant ça.

Luke prit un air confiant et charmeur, bien qu'au fond il était extrêmement perdu. Il n'avait pas du tout l'habitude de ce genre de scène, et n'avait jamais vraiment eu de relation sérieuse avec quelqu'un… Bref, il tira le visage du vampire vers le sien, avec douceur, et pressa ses lèvres purpurines contre celles du vampire, frémissant sous le froid et l'émotion. Le baiser était doux, bien qu'un peu hésitant, mais Luke prit vite de l'assurance. Lancelot n'allait pas le rejeter maintenant, hein ? Ses lèvres s'entrouvrirent légèrement, permettant à sa langue de venir effleurer la bouche du vampire en une demande silencieuse. Sa main droite restait fermement enlacée à la taille du rouquin, l'empêchant de se dérober et l'attirant d'avantage contre son corps…. Et alors que le guardian ferma les yeux , il pu clairement entendre son coeur battre la chamade, alors qu'un long frisson parcourut son dos. Il se sentait extrêmement bien, et ne se préoccupa même plus des autres patineurs et de leurs regards. Il était dans son monde, avec Lancelot, et c'était tout ce qui comptait. Sa main gauche resta accrochée au menton du vampire, ses doigts caressant doucement la joue pâle de ce dernier… Luke avait l'impression de vivre un rêve éveillé. Depuis combien de temps rêvait-il d'embrasser Lancelot de la sorte ? Depuis combien de temps se frustrait-il en gardant tous ses sentiments, qu'il qualifiait de faibles, avant de finalement en arriver là ? Il n'en avait aucunes idées, mais le vampire avait déjà fait un trou béant dans son coeur, s'y faisant une place…


© REIRA DE LIBRE GRAPH



Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: Briser la glace | Lancelot Mc Garden   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Briser la Glace [ Pv Feuille de Chataigne]
» [RP][Ile des cabanes] Le forgeron, la voleuse et l'opportuniste
» L'art de Briser la glace [Pv Alisea, Yuna, Kanshi]
» Briser la glace... //Petite Tortue
» [Arkania - Opération] Briser la glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Centre ville-