FORUM FERMÉ.

Partagez | 

A lively carnival || OUVERT

Valentina Marchello
MiliceMilice
(#MessageSujet: A lively carnival || OUVERT   Mar 15 Juil - 9:41

A lively carnival

RP OUVERT A TOUS 


La fête foraine, cette magnifique fête présente tous les ans. Barbe à papa, chichi, ballons, musique, couleurs, manèges... Tout pour faire sourire et donner des étoiles dans les yeux des citadins. Le plus merveilleux, c'est le regard des enfants qui son si innocents mais tellement vrai, aucun mensonge juste, la vérité et leur joie facilement transmissible. Ton attention totalement chamboulé tu marche en avant sans regarder vraiment ou tu vas, tu ressemble à ces gosses de huit ans qui découvrent la fête foraine pour la première fois, tu aimes les choses simples, alors il t'en faut très peux pour être émerveillée. Vagabondant entre les stands de masque, de peluches, de jeu comme celui des ficelles où vous tirez une dizaine d'entre elles pour trouver une seule peluche souvent plus petite que celle de vos espérances, car vous lorgnez avant de commencer sur le gros nounours bleu pastel qui était en avant sur le stand. Enfin bref, toi, tu cherches quelque chose de particulier, enfin, tu ne le cherches pas vraiment, cette chose est la plus visible de toute la fête. La grande roue... Cet amas de pièces de métal en cercle qui tourne sur place, avec des petites cabines pour se poser et admirer. Ce qui te fait frissonner? C'est la grande vue panoramique. Le soir, c'est encore plus impressionnant, avec toutes ses loupiotes allumées. La grande roue elle-même est illuminée et ce spectacle te coupe les souffles à chaque fois.

Tu te faufiles entre les forains et le peuple qui c'était donné rendez-vous ici ce soir, il faut dire que le feu d'artifice mis en place pour cette occasion avait attiré du monde. De tout rang social, et tous les quartiers, des chanteurs amateurs venaient se représenter pour se faire connaitre ou juste pour la joie de jouer leurs compositions. Tu t'attardes un peu en écoutant un jeune groupe, ils avaient à peu près ton age, enfin tu supposes, leur musique était entraînante et bougeant, ta tête bougeait au rythme des battements du batteur, les gens frappaient dans leur main, se mettaient aussi pour certains à danser. Dans ce genre de moment, il n'y avait plus de races ou d'espèce, les gens s'entremêlaient dans un flot de bonnes humeurs de joie de vivre, tu adorais ce genre d'ambiance, bien que tu n'étais pas la pour ça toi, tu n'étais pas la seule, tu ne passais quand même pas inaperçu pour autant. Pour l'occasion. Toi tu étais là pour faire tes rondes avec Lu...Où il est passé? Écarquillant les yeux tu te rend compte que le fait d'avoir suivie la route de la grande roue t'avais aussi fais perdre de vue ton compagnon, collègue et binôme. Lucius Hadkins. Il devait pas être loin, tu hausse les épaules et continue ta route, après tout s'il te cherche il n'aura qu'à te téléphoner. Puis en plus de cela, en ce jour fête, les rondes sont plus rapprochées et nombreuses. Les Hunters, les Guardians et ne parlons pas des Hybrides, pourraient aisément utiliser ce grand rassemblement pour mettre en oeuvre leur dessein meurtrier. Tu faisais un petit tour pour te dégourdir les jambes attendant impatiemment de pouvoir faire un tour de grande roue. Par chance, tu pouvais l'admirer de là ou tu étais, ta zone de surveillance avait une vue sublime sur cette roue illuminée de mille feux.

Il était l'heur que ta pause arrive, tu devais déjà retrouver Lucius, mais avec tout ce bruit impossible de lui téléphoner, et avec un seul petit sms "je suis près du stand" tu va aller loin, surtout que tout les stand son presque pareille et qu'il y a plus de trois ou quatre stands qui font les même choses. Tu traverse la grande allé, dans ton uniforme qui te colle a la peau, il était sur mesure et soulignait bien ta silhouette de petite méditerranéenne. Des formes généreuses, une peau halé qui détonnait avec ceux des Américaines. Tes longs cheveux légèrement ondulés Noir de jaie. Tes deux yeux dorée fixant la tête haute le chemin que tu prenais, tu n'étais pas hésitante dans tes pas ou ton attitude. Ta démarche assuré attirait certain regards se qui ne te déplaisais pas le moins du monde. Tu soufflais grossièrement, ou il avait bien pu disparaître comme ça. Tu rencontrais enfin l'un de tes collègue et approche directement sur lui.

"Buonasera...dis tu n'aurais pas vue Hadkins? Je l'ai perdu...encore.....Merda..."

Ton accent bien prononcé s'entendait à chacune de tes paroles. Les gens avait l'habitude de sourire en t'écoutant, ce petit brin de méditerrané ne passait pas inaperçu, on te confondais souvent avec une espagnole. Les gens ne son pas très curieux et tu désespérée de les voir essayer de te parler espagnole alors que tu es italienne, et le pire de tout? Te parler de pâtes carbonara et de pizza comme sujet de conversation, quoi tu à une tête de pizza? Des morceau de fromage sur le visage. La culture Italienne se résume à de la bouffe? Enfin bref tu fixe ton collègue de nuit attendant une réponse positive de sa part.
Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.


Dernière édition par Valentina Marchello le Mar 15 Juil - 15:57, édité 2 fois
Invité
Invité
(#MessageSujet: Re: A lively carnival || OUVERT   Mar 15 Juil - 15:12

A lively carnival
Ouvert

Ce qu'il ne fallait pas faire pour gagner la confiance d'une proie et que la trahison lui fasse encore plus mal. Aujourd'hui, celui que j'avais choisi comme proie et qui, je l'avais appris dans ses rêves, s'imaginait pouvoir sortir avec moi, m'avait invité à aller à la fête foraine qui venait de s'installer en ville. Bien-sûr j'avais accepté de l'accompagner. On avait prévu d'y passer la journée pour pouvoir profiter de toutes les attractions et de la grande majorité des stands. Je jouais mon rôle à merveille puisque je l'avais déjà prévenu que je voulais une peluche. Bon, ce n'était pas spécialement faux, repartir avec une peluche m'irait.

Enfin donc durant toute la matinée, on avait fait les quelques attractions à sensations de la fête foraine et bien-sûr, cela n'avait pas eu de grand effet sur moi, mais je jouais quand même le jeu pour lui faire plaisir. Il semblait exténué, ce qui me faisait rire intérieurement, cela faisait plusieurs fois que l'on passait la nuit ensemble et que je l'empêchais de dormir une grande partie de la nuit en pénétrant ses rêves. Il serait bientôt bon à manger, je m'en léchais déjà les lèvres. D'ailleurs, je viens vraiment de me lécher les lèvres, heureusement, il ne semble pas avoir remarqué. J'attrape alors son bras et me met à marcher avec lui dans la foule. Il y a pas mal de monde et alors que l'on marche tous les deux, j'aperçois un stand de chamboule tout. J'aime bien ce jeu, surtout depuis que je suis une vampire, c'est devenu incroyablement simple pour moi.

Je le tire alors vers le stand et lui demande de me payer une partie, oui autant profiter jusqu'au bout de ce pauvre garçon qui n'a rien demandé. À ma grande joie, il accepte. Je récupère alors trois balles, je lance la première à côté exprès pour ne pas blesser son égo d'homme qui verrait une fille douée. La deuxième, je l'envoie dessus, mais pas fort, histoire de ne pas faire tomber les boites et la troisième, elle m'échappe des mains alors que je suis sur le point de tirer. En fait, j'avais lancé mon bras en arrière pour faire comme si j'allais lancer fort, mais la boule m'a glissé des mains et est allé s'écraser sur la tête d'une jeune femme au teint halé et aux cheveux noirs. Comment je le sais, je me suis tournée juste après avoir perdu la balle et je l'ai vu pas très loin de cette personne. Je la regarde quelques secondes et me retourne rapidement vers le stand comme si de rien n'était. Je suis restée ainsi quelques instants avant d'aller vers la jeune femme en prenant un faux air inquiet.

« Vous allez bien ? Je suis désolée la balle m'a glissé des mains »

À l'odeur, je savais que c'était une humaine, même si elle devait fréquenter des vampires, je le sentais. Il y avait deux choix, soit elle était de la milice, soit elle était amoureuse d'un vampire, si c'était le cas, elle était vraiment naïve et il ne serait pas dur de lui faire croire que j'étais gentille.

© EKKINOX
Lucius Hadkins
MiliceMilice
(#MessageSujet: Re: A lively carnival || OUVERT   Jeu 14 Aoû - 9:50
Aaah la fête foraine, quelque chose de vraiment génial pour se détendre et faire la fête avec ses amis. Friandises, attractions, musique enfantine. Toute une nostalgie qui découle dans la tête comme un dédale de souvenir. Et c’est sous ce regard enfantin que Lucius Hadkins, le beau vampire aux longs cheveux blanc coiffés en une grande queue de cheval et aux yeux violines, qu’il avait les yeux pétillants fixés sur le carrousel et les montagnes russes comme hésitant de savoir si il veut monter dedans et si il préférait avoir des sensations fortes, ou pas. Ils étaient censés être en patrouille les petits loups, mais la tentation était trop forte de Lulu voulait participer aux attractions, comme si cela était plus indispensable que son travail. On pouvait même voir le petit diable et le petit ange sur ses épaules « Vas-y mon petit Lucius ! Vas-y ! Arrête de travailler ne va pas retrouver ta "collègue" et monte sur les petits chevaux ou mieux dans les montagnes russes ! Non ne fait pas ça, si ça se trouve elle a de gros ennuis et par ta faute elle est blessée. Et si c'est le cas, tu risques de te prendre un savon de la part supérieur ! ». Alalah, que les choix sont difficiles à faire, mais bon, le petit Lucius était quand même un garçon raisonnable et qu’il ne fallait pas dépenser autant d’argent dans ses enfantillages. Et puis il avait déjà acheté beaucoup de bonbons et en avait mangé sans même en donné à Val, ce n’était pas le moment de faire le con, car avec elle, il risquait gros. Il était donc repartir sur ses pas. « Val ! » cria-t-il assez fort, essayant de se démarquer de la foule. Enfin, en même temps avec sa coupe et la couleur de ses cheveux…il ne serait pas compliqué de le voir. Il avançait vite espérant la trouver sur son chemin. Et c’était après une bonne dizaine de minutes qu’il débarqua avec un sac de bonbons dans les bras et où il retrouva sa chère et tendre collègue de travail. Il était méga gêné de l’avoir laissée partir seule comme ça et il baissa la tête « pardon ! Pardon ! Pardon ! ». Désolé de lui avoir fait ça, ce genre d’aventure folle n’étant pas dans ses habitudes et il remarqua ENFIN que Val était par terre.

« Val…Ca va ?! » dit-il devenant plus inquiet que désolé et il s’approcha d’elle et vit une jeune femme à côté qui lui tendit la main. Peut-être l’avait-elle fait tomber sans le vouloir. « Bonjour Mademoiselle. Désolé de vous déranger dans votre discussion » Il l’observa un moment avant de capter qu’elle n’était pas humaine, mais vampire et il resta méfiant. Cette femme qu’il ne connaissait visiblement pas avait des cheveux plutôt colorés et des yeux rouges. Il cachait un peu ce sentiment de méfiance et se concentra sur Valentina espérant qu’elle ne le grondera pas.

« Valentina, je suis désolé d’être parti comme un voleur…je suis bête, mais…c’était trop tentant les attractions. J’espère que tu ne m’en veux pas… » Avant de se tourner vers la vampire « Ca va vous… ? » demanda-t-il gentiment. Il se redressa gardant son précieux sac dans les bras et afficha un sourire faussement bienveillant à l’inconnue et resta calme, comme à son habitude, son regard laissant présager qu’il est ailleurs alors qu’il était bien éveillé et présent.
Kathleen Lowee
(#MessageSujet: Re: A lively carnival || OUVERT   Dim 17 Aoû - 17:24
    Trop de monde, trop de bruits, et pourtant j'avais décidé de venir à la fête foraine. Pourquoi? Parce que je préférais largement m'ennuyer à mourir dans cet endroit bondé, que l'on me dise ce que je devrais faire à chacun de mes pas. Je m'étais échappée de la maison. Tout le monde m'ennuyais en ce moment, mais peut-être avais-je une chance de m'amuser un peu du bonheur des autres, mais également de leurs malheurs.
    J'étais petite, mais bien visible, non? Alors pourquoi est-ce que je me faisais pousser dans tous les sens au gré des mouvements des passants !? Qu'est-ce que ça pouvait être agaçant ! Je m'efforçais de rester calme, de ne pas faire ma tête de cochon à m'énerver et envoyer ces imbéciles courir dans les jupes de leur mère, mais je devais avouer que l'exercice se trouvait être de plus en plus difficile...

    Au bout d'un moment je décidais de faire une pause, allant m'acheter à boire dans un distributeur et m'asseyant tranquillement sur un banc, le regard perdu dans le ciel étoilé. Je pouvais enfin souffler, tranquillement, infiniment seule...peut-être trop... Je devrais peut-être tenter de me faire des amis... Pfff... En fait...non. Mais des vicitimes ça oui ! Qui veut bien m'embrasser, qui ?

    Pas de bol, je ressemblait bien trop à une enfant. Mais je ne suis pas une enfant ! Les gens s'arrête bien trop souvent aux apparences ! Quelles chimères alors qu'ils connaissent notre nature... Je soupirais lorsque je sentis qu'on allait pas tarder à venir me voir, les passants semblaient inquiets pour l'enfant que j'incarnais. Après tout j'étais toute seule, sans "parents", sans personne...


    « Tu es toute seule ? Tu es perdue ? », me demanda alors un jeune homme d'environ une trentaine d'années, pas spécialement méchant dans son attitude, mais plutôt gentil voire insistant, se rapprochant. Trop près. Trop près de moi. Je voulais être tranquille moi. Alors je le regardais, lui montrant ce qu'il n'avais pas dû voir plus tôt. Mes yeux injectés de sang, ma pâleur, mon attitude. Très vite, il s'excusa avant de repartir aussi rapidement qu'il était venu. C'était souvent comme ça. Je soupirais de nouveau. Décidant de marcher un peu ailleurs, rester en mouvement me donner moins de chance de tomber sur un autre "bon samaritain".

    Je regardais le ciel étoilé, me laissant gentiment guidée par la nuit, sans aucune idée en tête. Je faillis tomber plusieurs fois mais j'avais l'habitude alors, à la fin on arrive à éviter juste certaines chutes... Regardant finalement enfin devant moi je vis une fille par terre une vampire avec elle et un garçon à demi-inquiet et prêt à intervenir... Pour rentrer je devais passer par là, pas moyen de les éviter puisqu'ils étaient étalés au beau milieu du passage... Je boudais un peu, puis m'avança et une fois que je fus vers eux, assez près je ricanais lançant un petit
    "y a des hotels pour ça...", parce que ça faisait du bien et que ça m'amusais. Une première approche toujours hyper bien réussie ! Je continuais alors mon chemin, juste un peu plus loin, pour continuer à les observer. Ce soir, ils étaient les personnes les plus intéressantes que j'ai pu trouvées : pas de chance...
Contenu sponsorisé
(#MessageSujet: Re: A lively carnival || OUVERT   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cristalcove :: Quartier Culturel-